Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 

 

Infos Mille babords

Syndiquer le contenu Mille Babords
Mis à jour : il y a 14 heures 53 min

La question de l'organisation

15. février 2018 - 19:30

La plateforme anarchiste
Le Groupe anarchiste russe à l'étranger, 1926, 18 p.

La thématique de « l'organisation », choisie à la première réunion, fait écho à la volonté de faire vivre les idées révolutionnaires et de s'organiser en conséquence pour participer aux luttes sociales actuelles. À quoi servirait une organisation ? Quelle forme anti-autoritaire pourrait-elle prendre en assumant des positions révolutionnaires ? La spontanéité et l'autonomie dans la lutte des classes rendent-elles inutiles tout type d'organisation ?
Nous tenterons d'y voir clair dans ces questions en lisant ensemble des textes anciens et actuels qui traitent de l'organisation en parti, en syndicat, en collectif révolutionnaires ou par l'absence d'organisation.
Ce mois-ci, nous poursuivrons la lecture avec le 8ième paragraphe : « anarchisme & syndicalisme et le dernier chapitre « Partie organisationnelle » du texte « la plateforme », proposée par Archinov et le Groupe anarchiste russe à l'ensemble des courants anarchistes en 1926. En tirant les expériences de la révolution en Ukraine en 1921, ce groupe cherche à fonder une organisation révolutionnaire basée sur la lutte de classes. Nous poursuivrons le mois suivant par la lecture du texte « L' autonomie dans la lutte des classes », de Henri Simon.
Comme à notre habitude, ceux qui le désirent liront les textes à haute voix et nous nous arrêterons sur un point ou un autre afin de partager nos réflexions. Cette lecture s'accompagnera de ce que nous aurons apporté à grignoter. Une bibliographie et les textes sont mis en ligne sur le site de la Rétive (onglet « à lire à relire »).

laretive chez riseup.net

Al Manba aux fourneaux

15. février 2018 - 19:00

Les temps sont durs, et tristes et sales, mais il y a heureusement des gens pour ne pas baisser la tête. Dans l'épreuve, ils voient une raison supplémentaire de se battre, sans oublier les rires et le partage. Ainsi des participant.e.s au collectif Soutien migrants 13 / Al Manba, qui organisent ce soir un repas de soutien à 19 h. Leur invitation : « Venez manger, discuter, rire, écouter et faire de la musique. Profitons de moments conviviaux pour nous faire du bien, pour échanger autour de la lutte et pour rester toujours solidaires. » Voilà, pas mieux.

Page Facebook de Manifesten

« On récolte ce que l'on sème » film d'Alaa Ashkar

15. février 2018 - 18:30

Un collectif d'associations franco-palestiniennes organisent la projection du film d'Alaa Ashkar, "On récolte ce que l'on sème" (You Reap What You Sow, 2017) à 18H30 à Aubagne qui sera suivie d'un débat en présence du réalisateur.
Le film : Un réalisateur palestinien vivant en France allait commencer un documentaire sur la mémoire palestinienne en Israël. Pendant les repérages en Galilée où vit sa famille, cette dernière a manifesté son inquiétude à l'idée de faire ce film. Le réalisateur décide alors de l'inclure dans le scénario et finit par nous livrer un récit intime sur l'évolution de son identité, depuis son enfance au sein de sa famille protectrice, jusqu'à l'âge adulte à travers ses voyages.
Une exposition, des livres, des DVD et des produits palestiniens seront également proposés aux participants. Les places sont à réserver au cinéma Le Pagnol

contact : Cercle de l'Harmonie tel : 0688278683
Cinéma Le Pagnol - Téléphone : 04 42 03 67 05

Cercle de Silence

15. février 2018 - 17:30

17h30 à 18h30

Atelier d'Auto-Défense Linguistique & FLE

15. février 2018 - 15:30

Un rendez-vous régulier à l'Équitable Café : Tous les mardis et jeudis, de 15h30 à 17h30
Cours de FLE (Français Langue Étrangère) pour toutes et tous, sans condition

Le Collectif Planète Sans Visa (Collectif Soutien Migrant.e.s 13, El Manba) propose :
Des cours de FLE ouverts à toutes et à tous
Les mardis et jeudis de 15h30 à 17h30

Les participant-es à ces cours seront tou-tes de fait adhérent-es à l'association En Visages (qui gère le Café) après s'être acquitté-es de leur cotisation (donation libre à partir de 0 euro).

Afin de favoriser un échange et un partage agréables avec les habitué-es de l'Équitable Café, le nombre de participant-es à ces cours sera limité à 25 au début.

Un des intérêts de cet atelier d'auto-défense linguistique est qu'il se passe dans un lieu public propice aux rencontres et aux échanges.

Nous faisons appel à toutes les bonnes volontés qui voudraient intervenir dans ces cours, aucune compétence particulière n'est requise, si vous en avez c'est bien aussi, nous saurons vous guider.

Suivre toutes les infos sur Facebook

Les retraités vont remettre leurs voeux à Emmanuel Macron

15. février 2018 - 10:00

Les principales organisations départementales de retraités (CGT, FO, FSU, FGR-FP, UNIRS SOLIDAIRES, CFE-CGC, LSR), vont remettre en Préfecture des Bouches-du-Rhône le jeudi 15 février à 10H00 leurs cartes de vœux pour 2018 au président Emmanuel Macron. Dans le cadre de cette initiative, elles invitent les journalistes à une conférence de presse unitaire, afin de leur présenter leurs revendications.
Face à la fin de non-recevoir du président de la République et à l'aggravation des restrictions sur le pouvoir d'achat des retraités au 1er janvier 2018, générée par 25% d'augmentation de la CSG, hausse qui conduit inéluctablement à remettre en cause demain notre Sécurité Sociale, le groupe des 9 propose la signature d'une carte de vœux à destination d'Emmanuel Macron, avec un message lui indiquant que nous ne cèderons pas sur nos revendications et nos exigences, indique leur communiqué.
Nous avons bien compris que le président Macron n'était pas le père Noël, mais nous ne le laisserons pas se transformer en père Fouettard.
Les retraités ont passé l'âge de prendre des coups, il y a là véritablement maltraitance.

UNIRS-Solidaires, 29 boulevard Lonchamp, 13001 Marseille.
Solidaires.13 chez orange.fr

Cours géant de Français Langue Étrangère

14. février 2018 - 15:00

Ce cours géant est organisé par des professionnel.le.s, des bénévoles, des migrant.e.s, des militant.e.s, des citoyen.ne.s afin de se mobiliser :

contre la diminution de l'offre de cours de français ;
contre la restriction des conditions d'entrée dans ces formations.

Voir les infos ici

Soutien International aux kurdes d'Afrin

14. février 2018 - 12:57

Depuis quelques jours, l'armée turque bombarde l'enclave kurde d'Afrin, en Syrie, ajoutant ainsi une agression de plus envers ce peuple que la Turquie persécute depuis des décennies : interdiction de parler la langue, répression culturelle, répression physique et exactions diverses, les gouvernements turcs successifs ont toujours nié l'existence des kurdes, avec la volonté d'effacer toute expression et toute résistance, de forcer une assimilation violente et illégitime.

Depuis le début du soulèvement populaire en Syrie, les kurdes ont peu à peu investi la région du Rojava, au Nord de la Syrie, dont Afrin est une extension isolée. La Turquie a évidemment depuis le début regardé avec inquiétude ce qui pourrait devenir à terme un Kurdistan autonome et révolutionnaire. Les puissances impérialistes ont une attitude cynique et ambiguë, dans le sens où elles ne peuvent que soutenir la courageuse et opiniâtre lutte des kurdes contre Daesh, mais elles craignent aussi les expérimentations sociétales révolutionnaires qui émergent au Rojava : fédéralisme, décisions prises par des assemblées, à la base, lutte féministe, égalité de la représentation homme/femme dans toutes les strates de la société, réflexion sur une éducation populaire et alternative pour une société plus juste et émancipatrice.

Personne ne peut savoir sur quelle société ces réflexions peuvent aboutir, mais il est certain que si la Turquie parvient à briser la résistance au Rojava, les grandes puissances internationales ne se plaindront pas de voir disparaître un courant sociétal anticapitaliste…à commencer par la Russie qui a donné son accord pour l'intervention militaire sur Afrin, qui est dans sa zone de contrôle. Le silence des grandes « démocraties » occidentales est assourdissant, alors que c'est ici une population civile qui est visée, pour des raisons politiques (et certainement économiques), en toute impunité.

La Turquie justifie son geste en accusant les kurdes de « terrorisme » (c'est aussi leur argument premier pour justifier la répression des kurdes en Turquie, le traditionnel ressort de « l'ennemi de l'intérieur » cher à tout régime autoritaire pour réprimer ses opposant.es).

Mais elle n'a par contre aucun scrupule à travailler avec des milices islamistes fondamentalistes pour les attaques au sol sur la région d'Afrin…Au même titre que certains groupes industriels occidentaux qui n'hésitent pas à fournir armes, infrastructures ou à passer des accords marchands avec d'autres groupes fondamentalistes, sous la complaisance de nos gouvernements. Le capitalisme n'a pas de frontière !

Il n'y a que la mobilisation des populations, des travailleuses et travailleurs, qui puisse permettre que cette attaque inique ne reste pas dans le silence !

Nos camarades kurdes ont besoin d'entendre qu'elles et ils ne sont pas seul.es dans leur lutte ! Pour le droit des peuples à l'autodétermination, pour la solidarité internationale.

TRAVAILLEUSES ET TRAVAILLEURS FRANÇAIS.ES, KURDES, TURC.QUES, SYRIEN.NES : Unité contre le capitalisme et l'impérialisme !

LA CNT

Lire l'article sur le site de la CNT

Voir et diffuser le tract au format PDF

À Notre-Dame-des-Landes, la fête de la victoire

13. février 2018 - 23:49

Sur le site de Reporterre :

Quelle fête, les ami.e.s ! Ce samedi 10 février, il y avait plus de 20.000 personnes venues de toute la France fêter sur la Zad la victoire sur le projet d'aéroport. Une magnifique victoire, couronnant près de cinquante ans de lutte ! C'était la joie, et aussi plein d'énergie pour faire reculer les destructeurs du monde partout en France.

Voir la vidéo
https://reporterre.net/VIDEO-A-Notre-Dame-des-Landes-la-fete-de-la-victoire

Le DOSSIER : Notre-Dame-des-Landes
https://reporterre.net/Notre-Dame-des-Landes-63

Les migrations en France : 2. Régulation et dérégulation des flux. Des politiques nationales aux politiques européennes (1975-2015)

13. février 2018 - 19:00

Les migrations en France : de la politique d'immigration aux migrations comme problème social.

mardi 13 février

Séance 2 : Régulation et dérégulation des flux : des politiques nationales aux politiques européennes (1975-2015).

accueil 18 h 30 - début des cours 19 h
http://uppae.fr

Beyrouth, la trilogie, de Barrack Rima

13. février 2018 - 19:00

Je suis un conteur… Suis-moi !… Je raconte des histoires qui viennent du passé, des histoires de ma ville…

Après Beyrouth en 1995 et Beyrouth Bye Bye en 2015, Barrack Rima pose de nouveau, dans Beyrouth Rewind (2017), un regard acerbe et sensible sur la capitale libanaise, quittée à l'âge de vingt ans. Chauffeurs de taxi, conteurs et marchands ambulants, monde grouillant d'exilés et de réfugiés, ville où règnent miséreux et débrouillards, mais aussi l'argent roi, le béton des promoteurs, la corruption et la censure, Oum Kalthoum et Handala : ainsi se côtoient l'endroit et l'envers de Beyrouth, le présent et le passé, les rêves et la réalité…

Entre documentaire et science-fiction, il nous donne à voir, avec de grands aplats noirs, Beyrouth comme il la voit, aux mains des tortues ninjas et crocodiles de toutes sortes, promoteurs immobiliers nourris aux pétrodollars et marchands d'illusions qui saccagent la ville, son espace public et son patrimoine, sa mémoire et ses histoires. Loin de s'enfermer dans une tradition régionale, Barrack Rima dépasse les frontières du Liban contemporain, invitant le lecteur à faire un retour sur soi. Que sont devenus nos rêves, nos espérances et nos révoltes ?

Économie circulaire - Transition écologique

12. février 2018 - 19:00

L'économie linéaire (extraire-produire-consommer-jeter,) fondement de la société de consommation, trouve aujourd'hui ses limites face aux défis environnementaux, d'emploi et de l'augmentation de la population mondiale. Quels sont les différents leviers pour mettre en œuvre l'économie circulaire ? Quel rôle pour les acteurs (public, privé, recherche, citoyens…) et où en est-on aujourd'hui ? Comment aller vers une économie circulaire globale ?

Avec Emmanuelle Moesch, Chargée de mission : économie en transition

« Hors champ, aka la Révolution jusqu'à la Victoire », de Mohanad Yaqubi

12. février 2018 - 19:00

Le ciné-club De Film en Aiguille et l'Union Générale des Etudiants de Palestine en France (GUPS Aix-Marseille) vous invitent à la projection du film :

« Hors champ, aka la Révolution jusqu'à la Victoire »
Réalisation : Mohanad Yaqubi (Palestine, 2016, 62mn)

À partir de films militants palestiniens réalisés entre 1968 et 1982 sous l'égide de l'OLP (Organisation de Libération de la Palestine) de Yasser Arafat, une méditation en images sur les vaincus de l'histoire et leur inextinguible rêve de liberté.

La projection sera suivi d'un débat avec Hisham Abu Shahla, doctorant palestinien en sciences politiques et basant ses recherches sur la question palestinienne.
L'intitulé de son intervention : « Quel avenir pour l'OLP ? »

Lundi 12 février 2018 à 19h
Espace Van Gogh, Place Félix Rey, 13200 Arles

Repas de soutien préparé par des femmes en formation linguistique au code de la route

12. février 2018 - 12:00

Association Mot à Mot
http://www.associationmotamot.org/
Tél. 04 91 05 97 03 / 07 82 13 67 17
Courriel : associationmotamot chez yahoo.fr
www.facebook.com/mot.a.mot.marseille
Association régie par la loi du 1er juillet 1901 –
N°SIRET 532 865 516 000 35– Code APE 9499Z

Si vous souhaitez soutenir Mot à Mot, l'adhésion est à prix libre. Vous pouvez soutenir l'association en envoyant un don, déductible à 66% des impôts. Contactez l'association qui vous enverra le formulaire, ou passez au LoKal 36 situé au 36 rue Bernard, 13003 Marseille !

Le Pouvoir au peuple à la veille des prochaines élections en Italie

10. février 2018 - 18:00

L'Association Arca delle lingue propose, samedi 10 février à partir de 18H00 à Marseille, un débat sur les prochaines élections politiques en Italie, le 4 mars 2018, autour de l'apparition d'une nouvelle force de gauche, Potere al popolo (Le pouvoir au peuple).
Dans un pays encore traversé par une crise profonde, 5 millions de personnes vivent en situation de pauvreté et plus de 30 % de la population se trouve dans une situation de précarité à risque d'exclusion sociale. Avec un taux de chômage des jeunes d'environ 40 %, la réforme du droit du travail adoptée le 10 décembre 2014 a accentuée davantage la précarisation des conditions de travail. Dans ce contexte, plus de 250.000 italiens ont émigrés en 2016, c'est-à-dire un taux d'émigration presque autant élevé que dans l'après guerre.
Entre l'autoritarisme technocratique, les tendances populistes et la xénophobie, trois coalitions ou partis de droite se présenteront aux prochaines élections en Italie, en risquant d'alimenter le racisme et la haine sociale et de détruire le peu de solidarité, de droits et d'acquis sociaux qui restent encore aujourd'hui : la « vieille » droite de Berlusconi et de la « Ligue du nord », la droite libérale du parti démocratique et celle populiste du Mouvement « 5 Stelle ». Dans cette situation, la gauche italienne cherche à renaître de ses cendres pour donner des réponses a un électorat complètement égaré.
Dans ce contexte un nouveau mouvement populaire et de gauche vient de naître. Potere al popolo est le nouvel acteur politique né de l'appel du collectif Je so' pazzo de Naples, qui depuis des années lutte à côté des personnes en situation d'exclusion, des migrants, des chômeurs et des travailleurs. Des milliers de militantes et de militants de toute la péninsule ont répondu à cet appel pour créer une alternative politique qui puisse porter dans les institutions la voix des jeunes chômeurs, des femmes sous-payées, des travailleurs et des précaires qui depuis des décennies sont les victimes de mêmes politiques des gouvernements de droite et de centre-gauche.
Rendre le pouvoir au peuple signifie construire une démocratie réelle à travers des pratiques quotidiennes de participation populaire, des expériences de socialisation des savoirs aux expériences d'auto-gouvernement. Nous n'entendons pas les prochaines élections comme une fin mais comme unmoyen pour sortir de l'isolement et de la fragmentation sociale, pour faire entendre la voix contradictoire et propositionnelle de ceux qui résistent.

Potere al popolo Marsiglia - https://poterealpopolo.org

La Santé en souffrance : témoignages et perspectives

10. février 2018 - 17:30

Le collectif vauclusien “Unis pour lutter, convaincre et avancer” vous invite à participer à la grande réunion publique sur le thème : La santé en souffrance : témoignages et perspectives, organisée samedi 10 février à 17h30 au château de Saint Chamand, 3 av. F. Mauriac à Avignon (au terminus de la ligne 6 de Bus).
La santé va mal, politique du chiffre, tarification à l'acte, sous effectifs chroniques, budgets contraints, personnels broyés … Après des témoignages de syndicalistes locaux, l'objectif de la réunion sera de dresser des perspectives garantissant les principes fondateurs du système de santé français.
La réunion sera suivie d'un débat.
Le collectif réunit des représentants syndicaux locaux et de partis politiques de gauche.

Soutenir La Marseillaise en Commun

10. février 2018 - 16:55

Une partie des salariés du dernier quotidien régional indépendant La Marseillaise estiment que "l'entreprise va droit dans le mur car la direction compte supprimer cette fois +50% des effectifs ! Soit, pas moins de 182 salariés qui ont été sacrifiés depuis 2012, dont 162 depuis avril 2015 !". Ils rappellent dans un communiqué : "Il faut initier des changements plus profonds, raison pour laquelle au nom des salariés que nous représentons, nous avons entamé l'élaboration d'un projet alternatif que nous souhaitons être en mesure de soumettre au tribunal avant la fin de la période d'observation".

L'élaboration d'un projet d'entreprise, qui plus est d'un média de proximité, suppose un ancrage qui émane d'une culture. Ancré au coeur de territoires qui ont façonné son identité, le projet d'une Marseillaise renouvelée ; soutenu par l'association La Marseillaise en commun, entend se rattacher aux valeurs concourant au respect des droits humains et à celles qui font de la liberté de la presse un principe fondamental des systèmes démocratiques, tel que le définit l'Art.11 de la déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789.

Le projet présenté ici s'inscrit comme une alternative soumise au débat dans le cadre d'une cession ou d'une liquidation prononcée par le Tribunal de Commerce de Marseille de la SA les Editions les Fédérés actuellement en redressement judiciaire. Il émane de journalistes et de salariés expérimentés, attachés à leur indépendance et aux valeurs déontologiques de la Charte de Munich.

Lire la suite de l'appel : http://www.lamarseillaise-encommun.org
Et signer la pétition : http://www.lamarseillaise-encommun.org/signer-la-petition/

Rassemblement contre l'ouverture du Baston Social

10. février 2018 - 15:30

CONTRE LA FASCISME, REFUSONS LE BASTION SOCIAL !

LE 10 FÉVRIER 15H 30 PLACE DE LA MAIRIE à AIX !

Ce samedi le bastion social ( ex-GUD) en lien avec l'Action Française ouvre un local dans notre ville ! Sous couvert d'aider les plus démunis , ils utilisent la misère pour propager leurs idées nauséabondes !

Bastion Social est un essai de recréer l'expérience des centres sociaux italiens, qui se sont développés suite à l'abandon total par l'État de zones du territoire. C'est surtout de par ses liens avec Casa Pound que Bastion Social essaie d'exporter cette tradition. Casa Pound est une organisation ouvertement (et fièrement) fasciste, n'hésitant pas à se revendiquer de Mussolini. Ces liens sont vérifiables par la présence régulière de militants ou d'anciens responsables de Casa Pound lors de manifestations fascistes sur Marseille ou Aix en Provence, par les diverses initiatives européennes auxquelles ils ont participé...

Localement, le Bastion Social correspond à un rapprochement entre l'Action Française (le groupuscule fasciste le plus visible du département, mais pas le seul), des éléments du Groupe Union Défense, et d'autres conglomérats.

Avec son mot d'ordre démagogique "Les nôtres avant les autres", cette organisation s'inscrit dans la manœuvre idéologique en cours dans les partis de droite et d'extrême droite, à savoir recentrer leur propagande sur la question des réfugiés, des immigrés, des étrangers, ...
Tout comme le reste de cette tendance politique, FN en tête, elle se donne une vitrine acceptable, un pseudo but social. Elle s'appuie pour se faire sur les mesures antisociales mises en place par le PS, Macron et tous ceux qui l'ont soutenu d'une façon où d'une autre, et qui ont ainsi fait progresser la fascisation de la société française.

Mais les faits démontent déjà les discours verbeux de Bastion Social. Depuis l'ouverture de locaux à Lyon et à Strasbourg la seule action de Bastion Social a été de multiplier des agressions aux alentours de leurs locaux, de se faire détester par la majorité de la population locale, nos camarades de la JC Lyon et de la JC du Bas Rhin ont d'ailleurs énergiquement lutté contre ces nouvelles forces fascistes. Pas par opportunisme ou par humanisme naïf, mais parce que nous combattons sur tous les terrains les offensives de la bourgeoisie, dans l'objectif de créer l'unité du mouvement ouvrier pour la victoire contre le capitalisme, pour la révolution et le socialisme.

COMBATTRE LE FASCISME C'EST COMBATTRE LE CAPITALISME !

CONTRE L'OUVERTURE DU BASTION SOCIAL NOUS APPELONS À LA MOBILISATION LA PLUS LARGE
samedi 10 février à 15h30 place de la Mairie à Aix en Provence !

Pour la fermeture de ce local néo nazi, la dissolution de cette organisation et de tous les autres groupuscule fascistes.

ZAD will survive

10. février 2018 - 14:32

Alors qu'une grande manifestation est prévue samedi 10 février sur la zad de Notre-Dame-des-Landes, des habitants nous ont fait parvenir ces considérations quant à l'avenir de la « zone ».

Télécharger et lire le document en version tract

Lire sur Lundi matin

Afrin n'est pas seule !

10. février 2018 - 14:00

 
 
 
 
DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"