Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 

 

Infos Mille babords

Syndiquer le contenu Mille Babords
Mis à jour : il y a 14 heures 55 min

De Conakry à Forcalquier : périple d'un jeune migrant

24. janvier 2018 - 20:00

contact chez grainesdesavoirs.com

Analyse des politiques d'adaptation conduites par les États

23. janvier 2018 - 19:00

L'Université populaire Pays d'Aubagne et de l'Etoile (UPPAE) accueille le 23 janvier à 19H00, Bernard Tabuteau, chercheur en sciences sociales, pour une conférence suivie d'échanges sur le thème "Analyse des politiques d'adaptation conduites par les États" .
L'accueil se fait à partir de 18H30 au lycée Joliot Curie, salle E18 à Aubagne.
Stationnement gratuit à l'intérieur du lycée

Site de l'Université populaire : uppae.fr
presse chez newletter.ouvaton.net
Contact : Jean Pierre : 06 52 786 785 - 06 11 43 55 79 -
jpbrnd chez ouvaton.org

L'écoféminisme et les luttes des femmes pour l'environnement, notamment dans les pays du Sud

23. janvier 2018 - 18:30

Attac-Marseille/groupe Genre et Féminisme et France-Amérique Latine-Marseille vous invitent à une soirée film et débat :

L'ÉCOFÉMINISME

et les luttes des femmes pour l'environnement,
notamment dans les pays du Sud

mardi 23 janvier à 18h30 au local d'Attac, 29 boulevard Longchamp

Tramway National, métro Réformés

Détails ci-dessous.
http://www.franceameriquelatine.org/6197-2/

ENSEIGNEZ À VIVRE ! EDGAR MORIN ET L'ÉDUCATION INNOVANTE

22. janvier 2018 - 20:30

Le cinéma Méliès à Port de Bouc propose le lundi 22 janvier à 20h30, une séance spéciale du film ENSEIGNEZ À VIVRE ! EDGAR MORIN ET L'ÉDUCATION INNOVANTE. Ce film d'Abraham Ségal, avec Edgar Morin (FR, 2017, 1h30) s'aventure au sein de cinq établissements scolaires publics, qui ont en commun d'envisager l'apprentissage des savoirs comme un apprentissage de la vie. Ou comment, à travers l'exemple des pédagogies alternatives, l'approche de la transmission reste plus que jamais l'un des principaux rouages de la société.
Comment faire en sorte que pédagogie rime avec plaisir de transmettre ? Comment des jeunes exclus du système éducatif, des « décrocheurs », peuvent-ils devenir des êtres créatifs, désireux d'apprendre ? Comment un lycée ou un collège peut-il constituer un lieu où liberté se conjugue avec responsabilité, où l'acquisition de savoirs va de pair avec l'apprentissage de la vie en société ? Edgar Morin et le réalisateur Abraham Ségal trouvent des réponses concrètes en découvrant des expériences vivifiantes, en allant au contact des élèves et des équipes éducatives. Enseignez à vivre ! met en perspective les idées d'Edgar Morin sur une autre éducation possible et des pratiques innovantes dans cinq établissements publics : la créativité et la vitalité des jeunes font écho à la pensée complexe et généreuse du philosophe.

Edgar Morin ne sera malheureusement pas des nôtres, mais nous profiterons de la projection de ce passionnant documentaire pour la faire suivre d'un échange avec le public, et d'un pot offert !

Comment préserver la vocation agricole et nourricière des terres sur un territoire

22. janvier 2018 - 19:00

Le mouvement Terre de Liens interviendra lundi 22 janvier à 19H à l'Equitable Café sur le thème : "Comment préserver la vocation agricole et nourricière des terres sur un territoire".
Terre de Liens est un mouvement citoyen d'utilité publique qui préserve les terres agricoles afin d'y développer des usages solidaires respectueux des personnes et de l'environnement.
Cette association est née en 2003 de la convergence de plusieurs mouvements liant l'éducation populaire, l'agriculture biologique et biodynamique, la finance éthique, l'économie solidaire et le développement rural.
Cette soirée sera l'occasion de découvrir ou redécouvrir le mouvement Terre de Liens et les différents moyens qui sont donnés aux citoyen.ne.s pour enrayer la disparition des terres agricoles et développer l'agriculture biologique et paysanne.
Nous discuterons des enjeux liés à la préservation des terres agricoles dans le territoire de la Métropole marseillaise à travers plusieurs exemples concrets d'acquisition de ferme par Terre de Liens en région PACA, à Aubagne notamment.
Nous vous présenterons également notre nouveau projet de préservation de ferme : les Gavottes située à Plan d'Orgon (13)

Les révolutions russes de 1917

22. janvier 2018 - 19:00

L'Université populaire du Pays d'Aix (UPPA) présente le lundi 22 Janvier à 19H une conférence du philosophe André Koulberg intitulée "Les révolutions russes de 1917".
Les événements révolutionnaires de 1917 en Russie ne se réduisent pas à la prise du Palais d'Hiver en Octobre et à l'arrivée au pouvoir des bolchéviques. Par delà l'imaginaire simplificateur, nous chercherons à retrouver la complexité, la vie foisonnante, la confrontation des idées, qui ont généré deux révolutions en une seule année.

UPPA Bibliothèque Méjanes, Salle Bouvaist
www. universitepopulairedupaysdaix.com

Du bruit contre la perte des CUI

22. janvier 2018 - 17:00

La « Coordination Ecoles/Associations » appelle à un rassemblement lundi 22 janvier à 17h00 aux fontaines du Cours Julien.

Jusque-là composée de travailleurs asociatifs ou de l'Education Nationale ainsi que de parents et autres représentants de la société civile, la Coordination dénonce le Plan social du gouvernement qui, en supprimant des milliers de Contrats Aidés dans nos écoles et nos associations met en péril leur fonctionnement, voire leur existence.

Contre le mépris et l'injustice que subissent les contrats aidés.
Pour des moyens à la hauteur des missions essentielles que remplissent les asociations, les centres sociaux et les écoles, organisons-nous pour nous faire entendre.

Faisons du bruit ! Sifflets et casseroles bienvenus.

Contact : coordecoleassos chez googlegroups.com

Non au tri des personnes sans abri en PACA

22. janvier 2018 - 9:00

Un collectif d'association de solidarité de la région PACA organise une conférence de presse le lundi 22 janvier à 9H00 après leur rencontre le 18 janvier avec le préfet de région à Marseille à qui elles ont exprimé leur opposition à toute discrimination entre les personnes en situation de précarité.
Elles réaffirment le principe d'accueil inconditionnel en hébergement et la continuité de la prise en charge, sans égard pour la nationalité ou le statut administratif des personnes qui en sont affligées.
Suite aux décisions gouvernementales de procéder à l'examen des situations administratives des personnes accueillies dans les centres d'hébergement, elles dénoncent l'atteinte aux droits fondamentaux par la mise en place d'un système de tri des personnes sans abri et refusent que les centres d'hébergement se muent en lieux de contrôle et de tri des personnes sans domicile, et que les intervenants sociaux, auxquels elles font confiance, deviennent des auxiliaires de l'administration ou des forces de l'ordre.
Elles affirment enfin qu'elles ne se soumettront pas aux injonctions illégales de collecte et de transmission d'informations à caractère personnel susceptibles de porter préjudice aux personnes. Même sans droit au séjour, les personnes ne sont pas dépourvues de droits (à l'hébergement, à la santé, à l'éducation, à la protection du domicile, à la protection contre les traitements inhumains et dégradants, etc.) surtout dans un Etat de droit qu'elles défendent.
Parmi les signataires, figurent Médecins du Monde, la Cimade, la Fédération des acteurs de la solidarité, l'URIOPSS, Emmaüs ainsi que plusieurs autres associations d'entraide confessionnelles.

.

Contacts Presse : Fédération des acteurs de la solidarité PACA Corse
Marjolaine DUCROCQ (06 70 56 75 34) Cimade Sud
et Est : Pascaline CURTET (06 25 91 36 51)
URIOPSS PACA Corse : Eric KERIMEL DE KERVENO (0496101947)

Manifestation contre le bombardement d'Efrin, enclave de Rojava

21. janvier 2018 - 14:00

L'Association kurde de Marseille appelle, en urgence, à une manifestation pour les habitants d'Efrin, enclave kurde de Rojava, sous le bombardement de 72 avions du régime d'Erdogan depuis hier.
La marche de protestation partira vers 14h dimanche, des Réformés et ira jusqu'au consulat de Russie à Marseille situé au 3 avenue Amboise Paré, dans le 8ème arrdt, pour dénoncer le rôle de la Russie dans ces attaques.
Le régime turc veut chasser près d'une million de Kurdes d'Efrin. Cette guerre doit être arrêtée avant qu'elle ne se transforme en conflits et haine entre les peuples, qui pourraient durer des centaines d'années.

Solidaritekurdes chez millebabords.marsnet.org

Meille chante Ferré

20. janvier 2018 - 19:00

Meille chante Ferré !

Samedi 20 Janvier a 19h au Local autogéré , 6 rue Corneille (Près place du théâtre) a Toulon.

Entrée libre

De Clichy à Marseille les "invisibles" de la sous-traitance hôtelière se font entendre !

20. janvier 2018 - 14:30

En solidarité avec la grève des salarié-e-s sous-traité-e-s de l'Holiday Inn Paris porte de Clichy (92) qui dure depuis 94 jours, rassemblons-nous devant l'hôtel Intercontinental (Panier) à partir de 14h30 le samedi 20 janvier, propriété du groupe IHG. Une délégation de grévistes sera présente en parallèle à une autre action à Genève.

Sous-traitants voyous, IHG complices !

HOLIDAY INN comme INTERCONTINENTAL est l'une des marques du groupe hôtelier britannique IHG Intercontinental Hôtels Group, premier groupe hôtelier mondial en nombre de chambres.
Basée à Londres, cette multinationale qui a fait 400 millions de bénéfices, détient pas moins de 4400 hôtels dans le monde et 6 marques : Crowne Plaza Hotels&Resorts, InterContinentalHotels&Resorts, Holiday Inn, Holiday Inn Express, Hotel Indigo et Staybridge Suites .
IHG tire une partie de ses profits de l'exploitation forcenée des salariés de la sous-traitance mais refuse d'intervenir dans ce conflit avec son sous-traitant HEMERA. Ce rassemblement sera l'occasion de leur rappeler leur responsabilité sociale, à Clichy comme à Marseille !
3 mois de grève à l'Holiday Inn Paris porte de Clichy (92)

Depuis le 19 octobre des femmes de chambre, gouvernantes, plongeurs et équipiers de la sous-traitance avec leur syndicat CNT-SO et avec le soutien de la CGT-HPE, de l'US CGT commerce de PARIS, et de l'UL CGT de CLICHY sont en grève reconductible à l'hôtel Holiday Inn de Clichy.

Les surexploité-e-s de la sous-traitance HEMERA revendiquent :

  • l'internalisation chez Holiday Inn et leur embauche directe
  • le respect des contrats de travail
  • la suppression de la clause de mobilité
  • l'augmentation des qualifications et des salaires avec le passage en catégorie B
  • le respect des accords de site passés avec l'ancienne société, sur la durée du travail
  • le paiement de toutes les heures travaillées
  • le versement d'une prime de panier, comme pour les salarié(e)s de l'hôtel
  • l'attribution d'une prime de 13ème mois, égale à 1/12e du salaire annuel
  • la suppression de l'abattement de 8 % sur la base des cotisations
  • l'élection de délégués de proximité au sein de l'hôtel Holiday Inn de Clichy.

LE TRAVAIL DISSIMULÉ, LES HEURES NON PAYÉES, LES DOS CASSÉS, YA BASTA !

Dans les hôtels, les personnels qui s'occupent du ménage, le plus souvent sous-traités sont des invisibles auxquels on consacre le budget le plus serré au mépris de leurs droits. Ce sont les surexploitées de ces hôtels mais ils-elles en ont assez de travailler dans des conditions abusives et ont décidé de sortir de l'ombre et de lutter ! Les grèves se sont multipliés ces dernières années à Marseille comme ailleurs. Soutenons ce mouvement emblématique de la lutte contre la casse de nos droits !

Contre le système de sous-traitance qui surexploite et pressurise les travailleurs-euses, mobilisons-nous !

CNT-SO 13

Débats et actions en faveur de la libération de Salah Hamouri

20. janvier 2018 - 14:30

La section du PCF du 9ème arrondissement de Marseille vous invite à une après-midi de discussions, de débats et d'actions en faveur de la libération de Salah Hamouri et pour la reconnaissance de l'Etat Palestinien.

L'événement se tiendra le samedi 20 janvier à partir de 14h30 au 8 Rue Ernest Rouvier, 13009 Marseille.

Au programme des débats :
Intervention sur Salah Hamouri par les camarades de la section
Présentation du conflit par une représentante de l'association France-Palestine
Témoignage d'une ressortissante palestinienne sur la vie sur place

lire la suite :
http://www.assopalestine13.org/spip.php?article1598&id_evenement=242

Notre-Dame-des-Landes - ENRACINONS L'AVENIR

20. janvier 2018 - 14:09

# Pourquoi converger massivement sur la zad le 10 février ?

Depuis des décennies, les 1650 ha de la zad sont menacés par un projet d'aéroport climaticide, destructeur de terres nourricières, de zone humides et de liens sociaux. En lieu et place de ce projet, des paysan.ne.s résistant.e.s ont continué de vivre sur leurs terres et de nouveaux.elles habitant.e.s sont arrivé.e.s dans les 10 dernières années. Il s'invente sur la zad des formes de vie, d'habitats et d'agriculture fondées sur le partage, la rencontre, le soin du vivant et des biens communs.

Le 9 février 2018, la Déclaration d'Utilité Publique du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes aura 10 ans. Si le gouvernement, à l'issue de la médiation nommée il y a 6 mois, décide enfin d'abandonner ce projet mortifère, le 9 février marquera la fin officielle de la Déclaration d'Utilité Publique. Nous serons alors heureux de célébrer la préservation de ce bocage, avec toutes celles et ceux qui ont accompagné cette longue histoire de lutte au cours des dernières décennies. Nous convergerons pour poser ensemble les prochains jalons de l'avenir de la zad de Notre-Dame-des-Landes.

Si le gouvernement décidait envers et contre tout de s'entêter, il nous faudrait alors être aussi fort nombreux.ses à réaffirmer notre volonté d'empêcher le démarrage des travaux et de toute expulsion sur la zad.

Quelle que soit la position du gouvernement suite au rapport de la médiation, et en espérant le meilleur pour la suite, nous vous appelons donc à vous organiser dès aujourd'hui pour se retrouver sur la zad le 10 février et enraciner son avenir.

Chacun.e est invité.e le 10 février à apporter pousses, arbustes ou arbrisseaux pour enrichir les haies du bocage et marquer l'enracinement de chaque lieu défendu.

Nous rappelons ci-dessous les bases communes que s'est donné le mouvement dans la perspective d'un avenir sans aéroport au-delà de l'abandon du projet.

## Parce qu'il n'y aura pas d'aéroport (Texte des 6 points sur l'avenir de la ZAD)

Ce texte en 6 points a pour but de poser les bases communes nécessaires pour se projeter sur la ZAD une fois le projet d'aéroport définitivement enterré.

Il a été réfléchi au sein d'une assemblée régulière ayant pour objet de penser à l'avenir des terres une fois le projet d'aéroport abandonné.
Assemblée qui regroupe des personnes issues des différentes composantes du mouvement de lutte. Ce texte a été longuement débattu, à plusieurs reprises, dans de multiples composantes et espaces d'organisation du mouvement.

Nous défendons ce territoire et y vivons ensemble de diverses manières dans un riche brassage. Nous comptons y vivre encore longtemps et il nous importe de prendre soin de ce bocage, de ses habitant-e-s, de sa diversité, de sa flore, de sa faune et de tout ce qui s'y partage.

Une fois le projet d'aéroport abandonné, nous voulons :

Que les habitant-e-s, propriétaires ou locataires faisant l'objet d'une procédure d'expropriation ou d'expulsion puissent rester sur la zone et retrouver leur droits.
Que les agriculteurs-ices impacté-e-s, en lutte, ayant refusé de plier face à AGO-VINCI, puissent continuer de cultiver librement les terres dont il-elles ont l'usage, recouvrir leurs droits et poursuivre leurs activités dans de bonnes conditions.
Que les nouveaux habitant-e-s venu-e-s occuper la ZAD pour prendre part à la lutte puissent rester sur la zone. Que ce qui s'est construit depuis 2007 dans le mouvement d'occupation en terme d'expérimentations agricoles hors cadres, d'habitat auto-construit ou d'habitat léger (cabanes, caravanes, yourtes, etc), de formes de vies et de luttes, puisse se maintenir et se poursuivre.
Que les terres redistribuées chaque année par la chambre d'agriculture pour le compte d'AGO-VINCI sous la forme de baux précaires soient prises en charge par une entité issue du mouvement de lutte qui rassemblera toutes ses composantes. Que ce soit donc le mouvement anti-aéroport et non les institutions habituelles qui détermine l'usage de ces terres.
Que ces terres aillent à de nouvelles installations agricoles et non agricoles, officielles ou hors cadre, et non à l'agrandissement.
Que ces bases deviennent une réalité par notre détermination collective. Et nous porterons ensemble une attention à résoudre les éventuels conflits liés à leur mise en oeuvre.

Nous semons et construisons déjà un avenir sans aéroport dans la diversité et la cohésion. C'est à nous tout-e-s, dès aujourd'hui, de le faire fleurir et de le défendre.

SUITE ET INFOS PRATIQUES

Notre-dame-des-Landes : une grande victoire des opposant·es au projet

20. janvier 2018 - 13:22

Après des décennies de lutte et une dizaine d'années d'occupation, quelques années après l'échec d'une opération militaire visant à expulser la Zad, la décision d'abandon du grand projet inutile et imposé de délocalisation de l'aéroport de Nantes à Notre-dame-des-Landes a enfin été annoncée ce 17 janvier.

La CNT se réjouit de cette décision, qui est le fruit du rapport de force imposé par les occupant·es et paysan·es de la zone, la solidarité hexagonale et internationale, l'unité des différentes composantes du mouvement. Cette victoire nous montre qu'il est encore possible degagner face aux intérêts du capitalisme, et que nos luttes ne sont pas vaines !

Nous espérons à présent que l'abandon de ce projet aura pour conséquence une réelle amélioration de l'aéroport de Nantes-Atlantique, permettant des conditions de travail dignes pour les travailleurs·euses de la zone aéroportuaire, actuellement maltraîté·es par la multitude de boîtes sous-traitantes qui les exploitent. Nous serons au côté de nos camarades de la CGT AGO dans leur luttes futures dans ce sens.

Par ailleurs nous réaffirmons notre soutien à tou·tes les occupant·es de la ZAD, car nous sommes convaincu·es que ce formidable laboratoire de l'autogestion et d'expérimentation sociale peut nous servir à trouver une voie pour enfin sortir du capitalisme.

Nous rappelons également l'appel à se rassembler sur la zone le 10 février prochain, rassemblement qui sera une fête de victoire, et à rester vigilant·es en cas d'intervention policière visant à expulser la Zad ou une partie de ses occupant·es.

Parce que seule la lutte paie,
Contre Vinci et son monde, et tous les grands projets inutiles,
Contre le productivisme et la course aux profits,
Contre la destruction de biens naturels pour une chimérique attractivité
des territoires qui ne cherche qu'à séduire le capital,
Pour l'autogestion concrète,

Zad partout !



CNT - Syndicat intercorporatif de Nantes et et sa région
C/O B17 - 17 rue Paul Bellamy 44000 Nantes
(pour trouver B17 : http://www.cnt-f.org/ulnantes/spip.php?article73)
interco44 chez cnt-f.org

« Les enfants (de Verdi) nous éclairent », documentaire d'Alain Ricco

19. janvier 2018 - 19:00

Regard sur les possibles

vendredi 19 janvier à partir de 19h00 au CEM à Serres. (Localisation ici)

Pour penser ce monde en transition, plusieurs attitudes sont possibles :
S'arrêter et réfléchir
Analyser pour comprendre
On peut aussi préférer suivre le regard de l'artiste. Celui d'Alain Ricco s'est porté sur 300 enfants de Trappes et Elancourt dans le département des Yvelines en banlieue parisienne, destinés à chanter dans le coeur d'un opéra, au sein de l'orchestre Prométhée et ses 70 jeunes musiciens professionnels dirigés par Pierre-Michel Durand.
Une fois par semaine durant une année, ils se sont exercés au chant avec des artistes de métier, sous la direction de Gabriella Boda-Rechner et Juliette Decelle.
Et ils en sont ressortis transformés d'émerveillement…

Alain Ricco a réalisé de nombreux documentaires, parmi lesquels : « Les enfants de Verdi », « L'enfance de l'art », « La vigne en héritage », « Citoyens de demain », « Le carré de mémoire » ou encore « Châlons, piste ouverte ».

Cette projection, organisée avec Serres Lez'Arts, sera suivie d'un débat en présence d'artistes et d'un apéro !

source : L'agenda partagé de Kheper

Espèce, de Frédérique Guétat-Liviani

19. janvier 2018 - 19:00

Espèce est un livre-monde qui nous transporte de l'infra-ordinaire aux cataclysmes, tohus-bohus de l'univers, raz-de-marée, orages, saccages et guerres, de l'infiniment petit à l'infiniment grand, de l'homme à l'animal et de l'animal à l'homme sans nous prévenir, sans même que nous ne nous en rendions compte parfois. Il n'y a pas de différenciation, de hiérarchie entre les vivants. Tous les êtres vivants naissent, souffrent et meurent. Toute souffrance, toute mort provoquée est inadmissible. D'où sa dédicace à Timur Kacharava, militant antispéciste assassiné le 13 novembre 2005 à Saint-Pétersbourg par des néo-nazis.

Frédérique Guétat-Liviani, Espèces, Le Temps des Cerises Éditeurs

vendredi 19 janvier 2018 à 19 heures.

transit.librairie chez gmail.com / http://transit-librairie.org/

"I am not your negro" d'après James Baldwin

19. janvier 2018 - 18:15

Vendredi 19 janvier à 18h15, un ciné-débat est organisé au cinéma LE LIDO, à Manosque autour du film
"I am not your negro", d'après l'œuvre de James BALDWIN et réalisé par Raoul Peck, auteur du "Jeune Karl Marx".
Ce film revisite les luttes sociales et économiques des Afro-Américains au cours de ces dernières décennies. Une réflexion intime en écho à la réalité française.
La séance sera animée par Pierre TARTAKOWSKY, président de la LDH (Ligue des Droits Humains) de Manosque en partenariat avec l'Assemblée Citoyenne de Manosque et Attac 04.

tel : 0492720085

Liberté pour tous les prisonniers politiques palestiniens

19. janvier 2018 - 17:30

Pour exiger ensemble la libération de
Ahed TAMIMI, Khalida JARRAR, Salah HAMOURI

Communiqué commun du mouvement anti-aéroport, suite à la décision du gouvernement

18. janvier 2018 - 23:58

Ce midi, le gouvernement vient enfin d'annoncer l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Nous notons que la DUP ne sera officiellement pas prorogée. Le projet sera donc définitivement nul et non avenu le 8 février.

Il s'agit bien d'une victoire historique face à un projet d'aménagement destructeur. Celle-ci aura été possible grâce à un long mouvement aussi déterminé que divers.

Nous voulons d'abord saluer chaleureusement aujourd'hui toutes celles et ceux qui se sont mobilisées contre ce projet d'aéroport au cours des 50 dernières années.

En ce qui concerne l'avenir de la zad, l'ensemble du mouvement réaffirme dès aujourd'hui :

La nécessité pour les paysan-ne-s et habitant-e-s expropriés de pouvoir recouvrer pleinement leurs droits au plus vite.

Le refus de toute expulsion de celles et ceux qui sont venus habiter ces dernières années dans le bocage pour le défendre et qui souhaitent continuer à y vivre ainsi qu'à en prendre en soin.

Une volonté de prise en charge à long terme des terres de la zad par le mouvement dans toute sa diversité - paysans, naturalistes, riverains, associations, anciens et nouveaux habitants.

Pour le mettre en œuvre, nous aurons besoin d'une période de gel de la redistribution institutionnelle des terres. Dans le futur, ce territoire doit pouvoir rester un espace d'expérimentation sociale, environnementale et agricole.

En ce qui concerne la question de la réouverture de la route D281, fermée par les pouvoirs publics en 2013, le mouvement s'engage à y répondre lui-même. La présence ou l'intervention policières ne feraient donc qu'envenimer la situation.

Nous souhaitons par ailleurs, en cette journée mémorable, adresser un fort message de solidarité vis-à-vis d'autres luttes contre des grands projets destructeurs et pour la défense de territoires menacés.

Nous appelons à converger largement le 10 février dans le bocage pour fêter l'abandon de l'aéroport et pour poursuivre la construction de l'avenir de la zad.

Acipa, Coordination des opposants, COPAIn 44, Naturalistes en lutte, les
habitant-e-s de la zad.

Appel à soutien financier

18. janvier 2018 - 23:31

https://www.lepotcommun.fr/pot/krz7yr5w

Le 28 avril 2016, après presque 2 mois d'effervescence sociale déclenchée par la "loi travail" et le monde qui la met en place, une manifestation de dizaines de milliers de personnes s'est déroulée à Marseille. Suite à la manif intersyndicale, des milliers de personnes ont continué d'arpenter les rues vers une action de blocage économique contribuant à augmenter un rapport de force. Des centaines de personnes ont ainsi investi des voies ferrées à proximité de la gare Saint Charles. Avec ses cinq-six heures de perturbations qui venaient se rajouter à la grève de cheminots, ce fut une des actions les plus fortes menées sur Marseille pendant cette agitation sociale.

Cette manifestation a été attaquée dès le début par la forte présence policière et ce, pendant des heures et sur plusieurs kilomètres, faisant ainsi des dizaines de blessé-e-s dont 3 graves, ainsi que 57 arrestations. Au moins 3 personnes en détention préventive aux Baumettes, 2 comparutions immédiates, 7 procès, 16 comparutions sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) et un grand nombre de rappel à la loi ont fait suite à cette répression.

Deux gros procès pour entrave à la circulation des trains ont débouchés sur la demande de paiement de frais en civil dont le total est de 8600€ (3800+4800) que quatorze personnes doivent payer à la SNCF en réparation du « préjudice moral porté à l'image de marque de la SNCF » et au titre des « frais irrépétibles » (frais de justice engagés par la SNCF).

Un appel local et national à soutien financier est lancé pour aider à payer certains frais inhérents aux procès car se solidariser face à elle est important et fait partie intégrante des combats menés.

La police et la justice frappent de manière arbitraire. Il s'agit de ne pas rester isolé-e, de se faire écraser le moins possible et de s'entraider en cas de condamnation. Ce soutien, c'est en somme une des suites de ce mouvement social.
Il est possible d'organiser des temps de soutien et des collectes localement. Mais aussi de participer au "pot commun" lancé sur internet et de diffuser son existence : https://www.lepotcommun.fr/pot/krz7yr5w

Vous pouvez nous contacter par mail à l'adresse suivante : soutienfinancier chez gmx.fr

Des personnes ayant participé au mouvement social

Affiche de l'appel à imprimer et faire circuler :

 
 
 
 
DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"