Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 

 

Infos Mille babords

Syndiquer le contenu Mille Babords
Mis à jour : il y a 22 heures 29 min

INDIGNADOS - Docu-fiction de Tony Gatlif - 2012

14. décembre 2018 - 19:00

CYCLE AUTOMNE 2018 : "Occuper l'Espace Public !"

Projection/Débat suivi d'un apéro dînatoire

Indignados nous plonge dans la réalité dense et palpable d'une Europe révoltée. Espagne, mai 2011. Le cinéaste Tony Gatlif filme à Madrid les milliers de jeunes Indignés espagnols qui manifestent contre les inégalités économiques et sociales du monde actuel. Librement inspiré du pamphlet de Stéphane Hessel, « Indignez-vous », qui défend l'idée selon laquelle l'indignation est le ferment de l'esprit de résistance, ce portrait de l'Europe des Indignés raconte également en filigrane le parcours difficile de Betty, une jeune Africaine qui tente d'émigrer en Europe pour trouver du travail et de l'argent. Confrontée aux injustices de l'Europe, la jeune femme est alors témoin de la montée de l'indignation sur le vieux continent...

L'amour et la révolution

13. décembre 2018 - 19:30

Jeudi 13 décembre 2018 à 19h30 à Mille Bâbords, projection du film "L'amour et la révolution", de Yannis Youlountas 2018 - 86 mn

Dix ans après les premières émeutes, les médias ne parlent plus de la crise grecque. Tout laisse croire que la cure d'austérité a réussi et que le calme est revenu. Ce film prouve le contraire. À Thessalonique, des jeunes empêchent les ventes aux enchères de maisons saisies. En Crète, des paysans s'opposent à la construction d'un nouvel aéroport. À Athènes, un groupe mystérieux inquiète le pouvoir en multipliant les sabotages. Dans le quartier d'Exarcheia menacé d'évacuation le cœur de la résistance accueille les réfugiés dans l'autogestion. Un voyage en musique parmi celles et ceux qui rêvent d'amour et de révolution.

En présence de Yannis qui animera le débat.

Le Ciné-club de la CNT 13
Les derniers mardis de chaque mois à 19 h 30
Chaque projection sera suivie d'un DÉBAT.
L'ENTRÉE pour chaque projection est à PRIX LIBRE (pour les droits de diffusion)

Programme du 4e trimestre 2018

CNT Stics 13 • c/o Mille Bâbords, 61 rue Consolat 13001 Marseille
07 68 48 57 08 • stics.13 chez cnt-f.org
www.cnt-f.org/sam/https://www.facebook.com/cnt13/

"Nakba. Pour la reconnaissance de la tragédie palestinienne en Israël"

4. décembre 2018 - 18:30

Éléonore Merza Bronstein présentera son ouvrage "Nakba. Pour la reconnaissance de la tragédie palestinienne en Israël" le 4 décembre à 18h 30 au café associatif "le Rallumeur d'Etoiles" à Martigues.
En 1948, 750 000 Palestiniens sont expulsés de leur terre et 615 localités sont détruites pour établir l'État d'Israël. C'est ce qu'on appelle la Nakba (« catastrophe » en arabe), terme tabou hier et entré dans le vocabulaire israélien aujourd'hui, bien que honni par certains. Quinze ans de combat politique ont été nécessaires pour placer la Nakba au centre des débats pour la reconnaissance de la tragédie palestinienne. Une lutte de premier plan contre les pages sombres d'une histoire coloniale qui a débuté à la fin du XIXe s. et qui continue de nos jours.
Ce livre s'ouvre sur le parcours d'Eitan Bronstein, co-auteur de l'ouvrage et principal chef de file de ce changement politique. Comment un jeune kibboutznik, sioniste de gauche, est-il devenu une des figures les plus radicales de la gauche antisioniste israélienne ? Parallèlement à son récit qui lie l'histoire personnelle à la grande histoire, cet ouvrage nous permet de mieux saisir comment les Israéliens voient la Nakba et leur sentiment face au droit au retour des réfugiés palestiniens, et de facto de mieux comprendre la société israélienne. À travers ces pages, apparaît l'espoir qu'une nouvelle génération d'Israéliens puisse se libérer d'une identité collective coloniale, afin de pouvoir imaginer une cohabitation plus juste, une terre légitime pour tous.
N'hésitez pas à nous contacter (asso.palestine13 chez gmail.com pour proposer ou demander du co-voiturage.

www.assopalestine13.org
asso.palestine13 chez gmail.com

Marseille contre les PPP

1. décembre 2018 - 11:00

Informations, prises de parole, tractage et signatures de pétitions…

La tragédie des brigades internationales

27. novembre 2018 - 19:30

Mardi 27 novembre 2018 à 19h30 à Mille Bâbords, projection du film "La tragédie des brigades rouges", de Patrick Rotman 2016 - 100 mn

"La tragédie des brigades rouges" à grand renfort d'archives laisse entrevoir le cours d'une histoire où les protagonistes ne sont pas forcément des héros. Le parcours des Internationaux, brigadistes et avant eux ceux qui ont rejoint spontanément les milices, soulève la violence de l'affrontement face aux forces déchaînées du fascisme qui prône l'anéantissement du camp adverse. Mais ce documentaire nous laisse aussi entendre, pour peu que le public soit investigateur, les oppositions et luttes au sein du camp républicain.

Le Ciné-club de la CNT 13
Les derniers mardis de chaque mois à 19 h 30
Chaque projection sera suivie d'un DÉBAT.
L'ENTRÉE pour chaque projection est à PRIX LIBRE (pour les droits de diffusion)

Programme du 4e trimestre 2018

CNT Stics 13 • c/o Mille Bâbords, 61 rue Consolat 13001 Marseille
07 68 48 57 08 • stics.13 chez cnt-f.org
www.cnt-f.org/sam/https://www.facebook.com/cnt13/

Invitation à la création d'un groupe politique autour de l'avortement

26. novembre 2018 - 18:30

Nous, quelques féministes, hétérosexuelles et lesbiennes, proches du Planning Familial 13, trouvons que lutter pour l'avortement n'est pas has been…

En effet, si de nombreux droits ont été acquis, beaucoup de personnes se trouvent sans aucune solution pour avorter en France. Passés trois mois, l'IVG n'est plus accessible sur le territoire, alors qu'il l'est en Espagne, aux Pays-Bas ou au Royaume-Uni jusqu'à 6 mois. Certaines situations administratives de femmes nouvellement arrivées en France rendent impossible l'accès à un avortement gratuit. Toutes ces personnes doivent payer 200 à 1200 euros pour réaliser leur choix. Sans solidarité féministe, c'est une mission impossible !

Trop souvent, les femmes qui avortent sont encore isolées, jugées, culpabilisées, maltraitées : obligation d'écouter le cœur de l'embryon, non prise en charge de la douleur pour « retenir la leçon », impossibilité d'en parler à ses proches par peur de leur réaction, tabou social, etc.

Les conditions de travail dans les hôpitaux se dégradent à cause des coupes budgétaires, ce qui a nécessairement un incidence sur la qualité de prise en charge des patient·es et ce sont les centres IVG qui sont les premiers touchés : fermeture de service, avortement dans les couloirs, choix restreints sur la méthode et le type d'anesthésie, délais très longs pour obtenir un rendez-vous, obligation de changer de département l'été ou quand on s'approche des délais légaux, etc.

Nous voulons que toutes les femmes trouvent une solution pour avorter en France dans des services publics de qualité. Nous voulons un accès gratuit et respectueux dans un environnement sans jugement. Dans trop de pays encore l'avortement est illégal, nous voudrions donc aussi renforcer une solidarité internationale.

Si la légalisation de l'avortement constitue un progrès majeur pour la santé et les droits des femmes, nous regrettons la dimension politique, féministe et collective telle qu'elle a pu être portée par le MLAC (Mouvement pour la Libération de l'Avortement et de la Contraception) dans les luttes des années 70. Nous voulons nous émanciper du pouvoir médical et créer les conditions d'avortements qui permettent une réelle autonomie.

Pour toutes ces raisons, nous vous invitons le 26 novembre à 18h à Manifesten pour ensemble s'informer, réfléchir, imaginer, lutter !

Venez nombreux·ses !!!

LIEN CAGNOTTE :
https://www.leetchi.com//c/avortement-un-combat-permanent-43357361

LIEN FACEBOOK :
https://www.facebook.com/UneQuinzainedesFeminismes/

ACTU :
https://www.leplanning13.org/agenda/avortement-un-combat-permanent/?fbclid=IwAR3html3zMEHFNEMaV_OaQ7PB8Q8PdtPYaFjZrSBTr-Gx6u4svwG0ZHbIIs

Soupe et concert au bénéfice de Stop Bure

24. novembre 2018 - 19:00

Le Comité "Ales-Bure" annonce une soirée de soutien aux opposants au projet CIGEO d'enfouissement des déchets nucléaires à Bure, dans le cadre de l'appel national lancé à organiser des manifestations en novembre dans toute la France par le collectif "Bal des Malfaiteurs".
A Ales ce sera le 24 novembre, sous le titre "Bure Uber Alès", avec une soupe offerte à 19H suivie à 20H d'un Concert en PARTICIPATION LIBRE A 100% AU BENEFICE DE « STOP BURE », en soutien à la lutte contre le projet CIGEO à BURE.

Contact : comitealesbure at riseup.net
& noussommestousdesmalfaiteurs chez riseup.net
Blog : https://noussommestousdesmalfaiteurs.noblogs.org

Solidarité avec le Réseau des paysans du Cauca en Colombie

24. novembre 2018 - 12:00

France Amérique Latine Marseille, en collaboration avec Artisans du Monde, vous invite à une journée de solidarité avec le Réseau des paysans de la Vallée du Cauca en Colombie le samedi 24 novembre à partir de midi et jusqu'à 18h, dans les locaux de Solidaires 13 à Marseille.
Apéro et repas à partir de midi, interventions et projection du documentaire Frontera invisible, concert de Yomira John.
PAF : 10 euros sans les boissons/ Entrée sans repas : 5€
Réservations obligatoires pour le repas par Email ou par SMS à Ernesto : consaoco chez gmail.com 06.16.09.65.95

Comité France Amérique Latine Marseille
falmarseille chez yahoo.fr & http://www.franceameriquelatine.org/

La Plaine n'est pas à vendre - Documentaire réalisé par Primitivi

23. novembre 2018 - 19:00

CYCLE AUTOMNE 2018 : " Occuper l'espace public ! "

Projection-Débat suivi d'un apéro dînatoire

Carte blanche est donnée à PRIMITIVI qui cette année fête ses 20 ans de lutte, caméra au poing, pour la reconquête des espaces publics. Malgré une mobilisation sans précédent des habitants de la Plaine qui se réunissent mensuellement depuis deux ans et réclament d'avoir droit au chapitre, qui luttent, produisent analyse et contre-propositions, Chenoz et la SOLEAM-Attila, tentent le passage en force pour un massacre à la tronçonneuse de la Plaine ! Un chantier interminable s'apprête à étouffer le quartier. Ce qui saute aux yeux, c'est une volonté de déraciner l'existant. Il y sera bien sûr question de la rénovation /renouvellement /reconquête / réhabilitation /gentrification de la Plaine, exemple même du « cleanage » et de la marchandisation de notre ville.

"LE SEL de la MER" d'Annemarie Jacir

22. novembre 2018 - 18:30

Le Collectif 13 Palestine en résistance propose le jeudi 22 novembre à 18H30, au local des Solidaires à Marseille la projection du film "LE SEL de la MER", d'Annemarie Jacir, un film de 2008 avec Suheir Hammad, Saleh Bakri, Ryad Dias (durée 1h45, participation aux frais et buffet).
Soraya, 28 ans, née et élevée à Brooklyn, décide de rentrer s'installer en Palestine, le pays d'où sa famille s'est exilée en 1948. Dès son arrivée à Ramallah, Soraya cherche à récupérer l'argent de ses grands-parents gelé sur un compte à Jaffa mais elle se heurte au refus de la banque. Sa route croise alors celle d'Emad, un jeune Palestinien qui, au contraire d'elle, ne souhaite qu'une chose, partir pour toujours. Pour échapper aux contraintes liées à la situation du pays mais aussi pour gagner leur liberté, Soraya et Emad devront prendre leur destin en main, quitte à transgresser les lois. Dans cette course à la vie, ils nous emmèneront sur les traces de leur histoire en Palestine perdue.
La réalisatrice Annemarie Jacir, née à Bethléem en 1974, a grandi et étudié à l'étranger tout en maintenant un lien constant avec son lieu de naissance, un lien à la fois profond et douloureux qui traverse ses films. En 2015, C. Lehec et E. Sohier, deux chercheuses de l'université de Genève, l'une en géographie et l'autre en histoire, rencontrent la réalisatrice qui leur confie : « Depuis ma naissance, je traverse les frontières pour entrer en Palestine et y visiter ma famille, mes amis, travailler et fonder mon propre foyer. Mes souvenirs d'enfance les plus pénibles et humiliants sont le passage du pont entre la Jordanie et la Palestine en famille, année après année. Cette expérience a façonné ma personnalité et mon travail d'artiste. »

www.assopalestine13.org
asso.palestine13 chez gmail.com

Le délire occidental et ses conséquences

22. novembre 2018 - 18:00

Mieux connaître Dany Robert Dufour :

Nos prochains rendez-vous :

Renseignements au 06 42 37 78 55

"SORCIÈRES" dans le cadre du cycle "Femmes et Résistances"

21. novembre 2018 - 19:00

La compagnie Mémoires Vives présente le spectacle "SORCIÈRES" à partir du mercredi 21 novembre à 19H , dans le cadre du cycle mémoriel "FEMME(S) et RÉSISTANCE(S), d'ici ou d'ailleurs, d'hier et d'aujourd'hui" qui se tiendra jusqu'au 30 novembre au théâtre de l'Oeuvre à Marseille.
"Sorcières" sera également proposé les jeudi 22 et vendredi 23 novembre, avec deux séances à 14H30 et 20H. Prix libre mais réservation conseillée. Ce spectacle est tiré du livre de Jacques Roehrig, "L'holocauste des sorcières d'Alsace, Un effroyable massacre au cœur de l'Europe humaniste" (Édition la Nuée Bleue).
« Entre le crépuscule du Moyen Âge et l'Aube des Lumières, au cœur de l'Europe humaniste, un vent de folie a saisi les terres du Saint-Empire Romain germanique, s'en prenant à toutes celles qui s'écartaient de la norme : guérisseuses ou accoucheuses, riches veuves ou pauvresses, vieillardes et estropiées, fillettes ou bébés parfois. Exacerbant les troubles passions de populations en proie aux guerres et aux misères, d'implacables juges envoyèrent au bûcher des cohortes de « sorcières » honnies par tous, au terme de simulacres de procès et après d'atroces tortures. »
À l'intersection entre éducation populaire et création, entre travaux scientifiques et propositions artistiques, le Cycle Mémoriel de Transmission FEMME(s) ET RESISTANCE(s), D'Ici et d'Ailleurs, D'Hier et d'Aujourd'hui propose un hommage aux résistantes. Ces femmes, oubliées par l'Histoire et les mythes nationaux, qui ont résisté aux oppressions, aux régimes autocratiques, à la domination masculine. Ces femmes qui aujourd'hui encore, à travers le monde, doivent résister à ce qu'on veut leur imposer comme emprisonnement ou libération. Ces femmes à qui on veut imposer un modèle de féminité, un modèle de féminisme…
Une réflexion sur la condition de la femme, éternelle coupable ; sur l'instrumentalisation de la religion au profit d'intérêts mortifères. Sur la manière de faire des dogmes, des armes d'extermination. Sur les sombres alliances entre pouvoirs civils et religieux pour écraser les vents de révoltes populaires. Sur l'obscurantisme au service de l'ordre nouveau…

reservation chez theatre-oeuvre.com
Téléphone : 04 91 90 17 20

Réunion RESF 13

21. novembre 2018 - 17:30

de 17h30 à 19h30

resf13 chez no-log.org / 06 31 32 48 65
www.educationsansfrontieres.org

Après l'Ombre, film de Stéphane Mercurio

20. novembre 2018 - 20:00

Une longue peine, comment ça se raconte ? C'est étrange ce mot qui signifie punition et chagrin. Ainsi s'exprime Didier Ruiz lorsqu'il entreprend la mise en scène de son dernier spectacle monté avec d'anciens détenus de longue peine. Dans le temps suspendu des répétitions, on voit se transformer tous ces hommes, metteur en scène y compris.

plus d'infos :
https://www.cinemartigues.com/evenement-3?utm_campaign=ca383034-8e55-4894-8484-e4ffcfe2e4c8&utm_source=so

La bibliothèque de St André doit rester ouverte… !!

20. novembre 2018 - 18:30

Un plan municipal de développement de la lecture publique a été voté en conseil municipal le 16 décembre 2015.

Il prévoit la création d'une nouvelle bibliothèque de 900 m2, à St Antoine/Plan d'Aou, qui devrait ouvrir en 2020…

Mais ce plan prévoit également la suppression de la bibliothèque de St André !

Si on ne peut que se féliciter de l'ouverture d'une nouvelle bibliothèque, cela ne justifie en aucune manière la fermeture de celle de St André.

En effet, après 30 ans d'existence, la bibliothèque de St-André a su fidéliser les publics de ce quartier, mais aussi de l'Estaque, de St Henri, de la Castellane, de la Bricarde, de la Cabucelle, de la Calade, de Saint-Louis, etc.

Autant d'usagers qui ne fréquenteront sans doute pas ou peu le site de St Antoine/Plan d'Aou.

Rappelons que St André et St Henri sont les deux derniers quartiers prioritaires de la politique de la ville dans ce secteur ; une politique de développement de la lecture publique ne peut se faire au détriment de ces quartiers.

Nous devons nous mobiliser pour éviter cette fermeture et demander aux élus des réponses claires sur le devenir de ce site.

Pour cela nous vous invitons à une réunion d'information et de débats le mardi 20 novembre à 18h30 au Centre Social du Bassin de Séon, à l'Estaque (en face du collège de l'Estaque – quartier de l'Estaque gare)

Cette réunion est initiée par l'association des usagers des bibliothèques municipales de Marseille.

usagersbmvr chez gmail.com

14h : Conférence "Qui sont les poules ?" par Sébastien Moro

18. novembre 2018 - 14:00

De 14H à 16H

CONFÉRENCE : "Qui sont les poules ?"

Sébastien MORO est vulgarisateur scientifique, créateur de la chaîne Youtube « Cervelle d'Oiseau », co-auteur du blog de vulgarisation sur les poissons « Les paupières des poissons », chroniqueur sur la cognition animale au sein du podcast « Les Carencés », et rédacteur scientifique au sein du magazine « Véganes ».

En mars 2018, Sébastien MORO nous avait déjà témoigné sa confiance en donnant à Marseille une conférence sur le thème « Qui sont les Poissons ? ». Salle comble, grand public présent, le rendez-vous avec la connaissance fut un réel succès.

Et c'est donc de nouveau avec son inégalable talent à rendre audible au plus grand nombre ce que la science – et l'éthologie en particulier – a à nous apprendre, avec un rythme ponctué d'humour qui ne laisse aucune place à l'ennui ou au désintérêt que Sébastien MORO nous parlera des poules, nous expliquera qui elles sont… Car, il faut bien l'avouer, ces oiseaux un peu dinosaures sont bien méconnus… Le moment est venu d'y remédier !!!

De 17H à 19H30

TABLE RONDE PARTICIPATIVE sur le thème de la CONVERGENCE DES LUTTES

Des intervenant-e-s attendu-e-s qui ne mâchent pas leurs avis et le souhait d'une INTERACTION avec l'assemblée pour une TABLE RONDE PARTICIPATIVE dont la discussion centrale sera LA CONVERGENCE DES LUTTES.

De l'ambiance et de l'humeur en perspective pour avancer communément,

pour réfléchir ensemble au pourquoi de la nécessité de lier les luttes !


Le spécisme est une construction mentale véhiculée par nos sociétés modernes. Il repose sur des croyances arbitraires et implique un classement entre individu.e.s.

L'antispécisme s'y oppose en revendiquant l'abolition de la domination humaine sur les autres animaux, par l'arrêt de leur exploitation. Il ne sert qu'un but, permettre à chacun.e de voir ses intérêts fondamentaux respectés : vivre, libre et sans souffrance.

À ce titre et en vertu de ce principe crucial d'équité, il paraît indispensable de tenir compte des luttes sociales humaines. L'oppression ne connaît pas de frontière, les besoins fondamentaux non plus.

Tout comme le spécisme, nous devons condamner le sexisme, le racisme, l'homophobie, la transphobie, le classisme, le capacitisme, l'âgisme, la grossophobie , la putophobie ; en somme, l'oppression au sens large et la marchandisation qui découle d'un système sociétal capitaliste qui dicte le devenir des individu.e.s en les désignant telles des machines à produire ou tels des objets à consommer. Il s'agit de rigueur, d'honnêteté intellectuelle et de cohérence.

Nous invitons donc toute personne et/ou tout mouvement anti-discriminatoire, ou aspirant à l'être, à échanger avec nous lors du déroulement de cette table ronde. -------

Avec la déjà participation de :

— –> GÉRALDINE FRANCK, de « woman tax » (tumblr), du collectif Droits Humains pour Tou-te-s, membre du Collectif anti crasse qui lutte contre toutes les formes de domination.

Géraldine Franck, que nous sommes très heureux-ses de retrouver engagée dans cette discussion particulièrement importante !

— –> RÉPLIQUE ÉTHIQUE

Dont la page Facebook (que nous vous invitons à visiter) a pour but de servir de base de données afin de fournir du matériel militant. L'idée étant de centraliser des connaissances, autant sur les luttes elles-mêmes que sur l'esprit critique, afin de penser au plus juste et de mieux communiquer.

— –> FLORENCE DELLERIE

Qui outre ses multiples travaux mis au service des droits des animaux et des luttes pour la justice sociale, ses outils visuels et explicatifs mis à disposition des militant-e-s et du grand public, nous a fait découvrir cette année ses talents de conférencière, avec une clarté de communication admirable qui ne saurait exclure qui que se soit des réflexions très larges ou inséparables des stratégies militantes.

LIEU : La Dar Lamifa / 127, rue d'Aubagne – 13006 Marseille

ENTRÉE À PRIX LIBRE

RESTAURATION VEGAN À PRIX LIBRE

POUR TOUTE LA DURÉE DU FESTIV'ALARM : EXPOSITION DES PHOTOGRAPHIES DE LUDOVIC SUEUR


Ludovic Sueur n'est pas « simplement » un grand photographe, qui avec immensément de poésie et de sensibilité nous offre son regard afin que nous nous posions sur la beauté des animaux.

Ludovic Sueur nous amène aussi à une vision antispéciste, en considérant chaque animal comme un individu à part entière et non pas simplement comme un représentant de son espèce.

Une vision qui invite également à la réflexion sur l'exploitation animale, plaçant l'éthique derrière chacun de ses clichés.

Consulter l'événement Facebook du Festiv'ALARM

Suivre toute la programmation du Festiv'ALARM

Avortement, un combat permanent

17. novembre 2018 - 20:30

Brésil, 2018, l'avortement est toujours interdit.
Malgré le manque d'informations et de moyens, les brésiliennes continuent et continueront d'avorter, même si cela signifie de mettre leur propre vies en danger.
Plusieurs collectifs au brésil s'organisent pour tenter de pallier aux lacunes du système de santé public de leur pays :
Informer les femmes sur comment utiliser les médicaments à moindre risques ; désacraliser l'interruption de grossesse, trop souvent associé au pêcher chrétien ; offrir un espace d'écoute et un soutien concret aux besoins des brésiliennes qui souhaitent avorter ; etc..

Les médicaments pour permettre aux femmes d'avorter dans des conditions sûres sont chers, et grâce à ce week-end nous espérons collecter suffisamment d'argent pour rembourser le dernier achat et si possible pouvoir anticiper les prochains pour les besoins d'un futur proche.

vendredi 16 novembre, 18 heures au videodrome
projection du film documentaire, O fim do silêncio.
Suivie d'une discussion sur la situation du Brésil et d'un repas prix libre.

samedi 17 novembre, 20 heures à La Tache
concerts avec Ponpom sauvage, Ursulalala et La Chasse.

Conférence + Dédicace + Stands artistiques et militants / Dédicaces + concerts

17. novembre 2018 - 13:00

APRÈS-MIDI :

CONFÉRENCE EXCEPTIONNELLE DE JEAN-LUC DAUB : « DES ANIMAUX ET DES ABATTOIRS » – TÉMOIGNAGE D'UN ANCIEN ENQUÊTEUR DANS LES ABATTOIRS FRANÇAIS

Jean-Luc DAUB est l'auteur de"Ces bêtes qu'on abat." Journal d'un enquêteur dans les abattoirs français 1993-2008 » (Éditions de l'Harmattan, 2009). De formation d'éducateur technique spécialisé, Jean-Luc Daub a travaillé dans le secteur médico-social en milieu hospitalier fermé auprès de personnes lourdement touchées par un handicap mental ou psychique. Il a travaillé plus particulièrement auprès de nombreux-ses adultes autistes ou ayant des troubles autistiques.

Et Jean-Luc Daub a également été enquêteur dans les abattoirs français durant 15 années. Depuis l'arrêt de cette dernière profession, en plus de son engagement auprès de personnes handicapées, devenu vegan, il a continué de mener en parallèle une activité dévouée à la défense des droits des animaux, notamment aujourd'hui avec la création de son propre REFUGE : LA FERME D'HENNI LE COCHON (dont nous soutiendrons en cette journée la démarche du mieux et du plus que nous pourrons).

Mais l'engagement de Jean-Luc DAUB emprunte aussi d'autres routes, comme pour cette conférence qui l'amènera depuis l'Alsace jusqu'à Marseille, afin de nous livrer son TÉMOIGNAGE UNIQUE, bouleversant… Factuel pourtant… Objectif assurément… Un témoignage qui a la capacité de se faire entendre par un large public, qui donne la possibilité de répondre à des questionnements étendus… Ou précis.

C'est un GRAND MOMENT que nous attendons avec beaucoup d'impatience et d'espoir.

La conférence sera suivie d'une discussion-débat avec le public, et cette dernière sera co-animée par une alliée de poids, Michèle PETTINELLI.

LIEU : La Dar Lamifa / 127, rue d'Aubagne – 13006 Marseille

ENTRÉE À PRIX LIBRE

Page Facebook de la FERME D'HENNI LE COCHON

ATTERRISSAGE SUR MARS D'INSOLENTE VEGGIE POUR UNE SÉANCE DE DÉDICACE, AVEC SON TOUT PROCHAIN OUVRAGE, sa 4ème BD qui sortira en octobre 2018 : « ILS SONT PARMI NOUS »

INSOLENTE VEGGIE BANNIERE SITE
IV EN DEDICACE
INSOLENTE VEGGIE ILS SONTPARMI NOUS

ATTENTION !
Insolente Veggie est de retour, elle est toujours très très méchante et elle est plus en forme que jamais ! Salon de l'agriculture, vitamine B12, abattoirs et éthique : rien ne résiste à son humour décapant ! Toujours là pour mettre les points sur les i, sans jamais verser dans la caricature… Avec elle, tout remettre en question est un plaisir assumé !

Instant rare, présence rare : à louper si l'on a vraiment envie de se manger les doigts jusqu'au trognon et de ne pas profiter de repartir avec ces « ILS SONT PARMI NOUS » dédicacés sous le bras !

STANDS ARTISTIQUES et MILITANTS / DÉDICACES

AVEC :

STÉPHANIE VALENTIN, violoniste, compositrice et interprète de chansons engagées. Illustratrice et animatrice 2D/3D, créatrice de logiciels ludo-éducatifs (Prix multimédia jeunesse des Adelouzes), conceptrice des sites Veganimo et Frimie pour sensibiliser les enfants à la cause animale et créatrice également d'une ligne de vêtements bio sur le thème de la condition animale dont une partie des bénéfices est reversée à des associations.
Stéphanie Valentin se fera un plaisir de dédicacer son livre jeunesse “Pouiki le petit cochon”, paru en auto-édition en 2017.Nous espérons que vous serez nombreux-ses à venir la rencontrer !

FLORENCE DELLERIE, illustratrice indépendante, spécialisée dans les illustrations de nature (zoologie, botanique, mycologie, environnement…) ; et autrice. Elle est également entomologiste et photographe amatrice ; et passionnée par les sciences naturelles. Florence Dellerie est végane depuis 2014 et met, autant que possible, son travail au service des droits des animaux et des luttes pour la justice sociale.
Elle met de nombreux visuels et fiches explicatives à disposition des militant-e-s.
Ainsi, l'ALARM ne passe plus un salon sans afficher ses travaux, permettant au public de s'informer rapidement et efficacement sur plusieurs thèmes liés à la lutte antispéciste.

Venez rencontrer cette artiste militante au grand cœur !

LAYLA BENABID, illustratrice free-lance et autrice jeunesse.
Passionnée par le dessin depuis toute petite, elle a d'abord travaillé dans différents domaines avant de décider de faire de sa passion un métier.
Elle se lance en free-lance en 2010, travaillant l'illustration pour différents publics ainsi que le graphisme.
Fin 2011, elle décide de se lancer dans l'aventure de l'édition jeunesse et se fait rapidement remarquer !
Layla Benabid, aussi, est engagée activement dans la lutte contre le spécisme et contre toutes les autres formes de dominations et discriminations envers les humain-e-s et les non humains.

C'est autour de son stand rempli de petits animaux adorables dessinés tout en douceur, en humour, mais aussi portant des messages militants, que nous vous invitons à venir la rencontrer et à profiter d'une séance de dédicace concernant les plusieurs ouvrages qu'elle a créés.

CAROTIDE (carotis) : Les carotides sont des vaisseaux très importants puisqu'ils sont les seuls à faire passer le sang et donc l'oxygène du cœur vers le cerveau. Naturaliste hallucinée, ésotérique et passionnée, Carotide tente à travers son univers artistique de transmettre une réflexion militante autour de la condition Animale, Humaine et Environnementale.

SOIRÉE : DEUX CONCERTS ! STÉPHANIE VALENTIN + RES TURNER

Deux artistes qui ne ménagent ni leur temps, ni leurs convictions ni leurs engagements en faveur des animaux non humains et des humain-e-s et un immense plaisir de les accueillir pour cette 6ème édition du Festiv'ALARM !

L'art, la musique, les instruments, le chant, le style, peuvent prendre bien des formes et pourtant s'unir sur les mêmes fonds et dans une même lutte… C'est une explosion de talent et d'émotions fortes qui nous attend pour cette soirée du 17 novembre ! Rien de moins. Absolument rien de moins.

Et d'ailleurs ces deux là se sont déjà croisé-e-s… Elle et il nous réservent un fantastique moment d'union artistique…

===> 1ère partie de la soirée, CONCERT de STÉPHANIE VALENTIN !

===> 2ème partie de la soirée, CONCERT de RES TURNER !

LIEU : La Dar Lamifa / 127, rue d'Aubagne – 13006 Marseille

ENTRÉE À PRIX LIBRE

RESTAURATION VEGAN À PRIX LIBRE

POUR TOUTE LA DURÉE DU FESTIV'ALARM : EXPOSITION DES PHOTOGRAPHIES DE LUDOVIC SUEUR


Ludovic Sueur n'est pas « simplement » un grand photographe, qui avec immensément de poésie et de sensibilité nous offre son regard afin que nous nous posions sur la beauté des animaux.

Ludovic Sueur nous amène aussi à une vision antispéciste, en considérant chaque animal comme un individu à part entière et non pas simplement comme un représentant de son espèce.

Une vision qui invite également à la réflexion sur l'exploitation animale, plaçant l'éthique derrière chacun de ses clichés.

Consulter l'événement Facebook du Festiv'ALARM

Suivre toute la programmation du Festiv'ALARM

Armée d'Orient, Front d'Orient

17. novembre 2018 - 10:00

Samedi 17 novembre 2018
De 10 h à 18h
Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme
5 Rue Château de l'Horloge - 13090 Aix-en-Provence

Programme de la Journée

10h30 - 11h15 Jean-Yes Le Naour, Docteur en Histoire professeur en classes préparatoire de Sciences politiques à Aix-en-Provence, historien .
« Les jardiniers de Salonique. Une armée inutile ? »

11h30 - 12h15 : Jean-Louis Riccioli, Docteur en histoire, ancien chef des Études historiques au Service historique de l'armée de Terre, conservateur en chef du Patrimoine, conseiller pour les musées DRAC PACA
« l'armée d'Orient, son cadre politique et stratégique et son influence sur la conduite des opérations »

14h00 - 14h45 : Traian Sandu Professeur agrégé détaché auprès de l'Université de Paris III – Sorbonne Nouvelle Institut d'Études européennes
« Impact de la fin de la Première guerre mondiale en Europe centrale sur l'essor du fascisme »

15h00 - 15h45 : Yvan Jobart professeur de lettres-histoire titulaire d'une maîtrise d'histoire . « la chute de l'empire et le nouveau dessin géopolitique du Moyen Orient »

16h00 - 16h45 : David Gozlan secrétaire général de la Libre Pensée, professeur d'Histoire et de Géographie. « La question des frontières au Moyen-Orient »

L'Entrée est gratuite.

Pour des questions de sécurité, il est nécessaire de s'inscrire avant le 17 novembre
Possibilité de déjeuner sur place.
Renseignements : 06.17.98.33.27
http://www.lp-13.org

 
 
 
 
DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE 

Powered by Drupal, an open source content management system