Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 

 

Infos Mille babords

Syndiquer le contenu Mille Babords
Mis à jour : il y a 1 heure 13 min

Attac a 20 ans !

29. septembre 2018 - 13:00


20 Ans d'Attac : Hommage au cinéma social marseillais

28. septembre 2018 - 18:15

Un Hommage au cinéma social marseillais : quelle meilleure façon de lancer les festivités de ces 20 Ans d'Attac dès le vendredi 28 septembre en partenariat avec le cinéma Le Gyptis à la Belle de Mai.

Autour des trois réalisateurs emblématiques Paul Carpita, René Allio et Robert Guédiguian, ce sont ces moments précieux à la fois poétiques et politiques que nous vous proposons de goûter ensemble.

Katharina Bellan, réalisatrice et auteure d'une thèse sur l'image de la cité phocéenne au cinéma nous éclairera de ses lumières en début de chaque séance.

Projection 1 à 18h15 :

La Visite – court-métrage de Paul Carpita – 1966 – 20 minutes.

Roger, responsable syndical sur le port de Marseille et Michel, médecin libéral, sont de vieux amis même s'ils sont en désaccord sur le rôle d'un médecin dans la société capitaliste. Michel vient d'examiner un jeune piqueur de sel dont les poumons sont gravement atteints par les poussières et les gaz toxiques qu'il inhale, accroupi au fond d'un réservoir. Michel s'en ouvre à Roger qui s'indigne : un médecin ne peut fermer les yeux sur les causes du mal qu'il soigne. Ne rien faire équivaut à s'en rendre complice ! Quelques jours plus tard, Michel apprend l'explosion du pétrolier géant sur lequel Roger travaille...


À l'Attaque – film de Robert Guédiguian – 2000 – 90 minutes.

Deux scénaristes décident d'écrire un film politique mettant en scène le petit monde du Garage Moliterno & Cie, à L'Estaque. Ils plantent peu à peu le décor, donnent vie et profondeur aux personnages et testent différentes variantes de leur intrigue, dans une version originale du « film dans le film ». Qualifié de « conte » par son auteur, ce film aborde des questions graves (mondialisation, chômage, endettement) mais se conclut par un happy end.

Pause Buffet de 20h15 à 20h45

Projection 2 à 20h45 :

Graines au vent – court-métrage de Paul Carpita – 1964 – 18 minutes.

Le petit Alain, 12 ans, incompris, rejeté par tous, fait l'école buissonnière et passe toute une journée sur le port de Marseille. Il est fasciné par ses découvertes, les paquebots en cale sèche, le travail des hommes... Nous faisons un brin de chemin en compagnie de ce gosse, intelligent, curieux, sensible. Sera-t-il, comme ces graines que le vent emporte, gaspillé ?

La Vieille Dame Indigne – film de René Allio – 1965 – 94 minutes.

À Marseille, une vieille femme, Madame Bertini, se retrouve seule à la mort de son mari. Tous ses enfants sont mariés et dispersés dans la région à part Albert et Gaston qui sont restés à Marseille. Par intérêt pour l'héritage, les deux fils cherchent à accaparer leur mère. Mais elle décline leur invitation et, avec le peu d'argent reçu des ventes de l'entreprise familiale en faillite et de tous les biens qui avaient constitué son quotidien jusqu'alors, elle s'achète une voiture et part à l'aventure en compagnie d'une serveuse de bar, Rosalie, une jeune femme très libre pour laquelle elle s'est prise d'amitié, ainsi que d'Alphonse, un cordonnier libertaire...

Adresse :
Le Gyptis
136, rue Loubon
13003 MARSEILLE

Téléphone
+33 (0)4 95 04 96 25

Tarifs
plein tarif : 6 €
tarif réduit : 5 € (étudiants, chômeurs, RSA, + de 65 ans)
tarif de groupe : 4 €
tarif moins de 20 ans : 2,5€
séances jeune public et famille : 2,5 €
abonnement dix séances : 40 €

Pour y aller
En bus :
départ Canebière Bourse : 31 et 32 arrêt place Caffo
départ Réformés Canebière : 33 et 34, arrêt Belle de Mai Loubon
retour Départ place Caffo : 31 et Fluobus de nuit 533 à destination de Canebière Bourse
En vélo : borne vélo n°3320 place Bernard Cadenat
En voiture : Parking à proximité gratuit place Cadenat

Réunion RESF 13

19. septembre 2018 - 17:30

Mercredi 19 septembre de 17h30 à 20h.

resf13 chez no-log.org / 06 31 32 48 65
www.educationsansfrontieres.org

A vos agendas : Fête de Mille Bâbords !

15. septembre 2018 - 15:00

A vos agendas : Fête de Mille Bâbords !
Samedi 15 septembre 2018 de 15h à 21h au Théâtre Toursky

Avec l'association des Amis de Richard Martin et les associations adhérentes de Mille Bâbords.

Si vous souhaitez tenir un stand et participer avec votre association, collectif, organisation, syndicat merci de nous contacter par mail : contact chez millebabords.org.

Une réunion d'organisation est prévue le jeudi 5 juillet 2018 à 18h au local de Mille Bâbords, 61 rue Consolat, 13001 Marseille.


Au programme :
espace de parole et d'échanges, concerts, stands des associations, braderie de livres, buvette et grignotage

Le programme détaillé sera prochainement communiqué.

Comme vous le savez, Mille Bâbords a besoin cette année particulièrement de moyens pour poursuivre et développer l'ensemble de ses activités.

Le 15 septembre, ensemble, fêtons, participons et soutenons notre association !

Théâtre Toursky
16 Promenade Léo Ferré,
13003 Marseille

Métro Ligne 2 : Arrêt "National"
Bus 89 : Arrêt "Auphan/Vaillant

Permanence du RESF 13

5. septembre 2018 - 15:00

Mercredi 5 septembre de 15h à 17h : Permanence RESF à la MMDH (34 cours Julien, 13006 Marseille)

De 15 h à 17 h tous les 1er mercredi du mois.

resf13 chez no-log.org / 06 31 32 48 65
www.educationsansfrontieres.org

Semaine intergalactique sur la zad du 27 août au 2 septembre 2018

27. août 2018 - 10:00

Pour tous contacts, inscriptions, questions : galaczad chez riseup.net
Le programme complet de la semaine intergalactique sera bientôt en ligne sur :
https://zadforever.blog - https://zad.nadir.org/

Après la victoire tant attendue contre le projet aéroport, nous tentons de sortir enfin d'un printemps brutal. Celui-ci a été marqué par deux phases d'expulsions au cours desquelles le gouvernement s'est consacré à se venger de l'affront qu'avait représenté la zad pendant tant d'années. Ces opérations policières massives ont causé beaucoup de blessé-e-s et entraîné la destruction d'une partie lieux de vie de la zad ainsi qu'une longue présence militaire. Mais l'Etat a dû renoncer à aller plus loin et à éradiquer notre présence dans ce bocage. La résistance sur le terrain, les solidarités ailleurs et le
processus de négociation ont abouti à un statu quo sur le maintien de dizaines d'habitats, espaces communs ainsi que des activités sur la majeure partie des terres prises en charge par le mouvement. Néanmoins, ce que nous avons réussi à conserver aujourd'hui pourrait très vite être attaqué de nouveau, administrativement, politiquement ou militairement. Alors que la zad se remet de ses plaies, se recompose,
que les travaux des champs et les constructions reprennent, nous nous projetons sur les combats des prochains mois. Ceux-ci nous dépassent et se relient à d'autres menés partout dans le monde. Ils concernent l'usage collectif et respectueux de la terre, le partage des communs, la remise en question des états-nations et des frontières, la réappropriation de l'habitat, la possibilité de produire et d'échanger en se libérant des carcans marchands, les formes d'auto-organisation sur des territoires en résistance et le droit d'y vivre librement...

Après plus de deux ans de travaux réguliers et un nouveau mois de chantier cet été, la semaine du 27 août au 2 septembre sera celle de l'inauguration de l'ambazada, espace destiné entre autres à accueillir sur la zad de Notre-dame-des-Landes des luttes et des peuples insoumis du monde entier. Pour pendre dignement cette crémaillère-là, nous ne pouvions que convier à une nouvelle semaine intergalactique. Nous souhaitons
qu'elle contribue à se redonner de l'élan et des horizons avant les mobilisations de la rentrée ici et ailleurs.

/// RENCONTRES OUVERTES ENTRE TERRITOIRES EN BATAILLES ET EN QUÊTE D'AUTONOMIE

Des questions n'ont cessé pour notre part de nous habiter tout au long de la saison passée, celles entre autres de l'ancrage dans la durée sans se laisser domestiquer, de l'entre-soi ou de la porosité de nos mouvements, du rapport de force plus ou moins frontal avec l'Etat et de possibilités que des victoires se prolongent. Nous avons dû trouver nos propres réponses partielles dans l'urgence, nous avons dû faire des choix décisifs face aux tanks et sous une pression dramatique. Nous voulons reposer ces enjeux et les recroiser avec d'autres territoires nés de batailles et ayant tracé leur propre chemin. Une partie de la semaine sera donc consacrée à des rencontres ouvertes avec des invités du Wendland en Allemagne, de Christiania au Danemak, du
quartier libre des Lentillères en France, d'Errekaleor au Pays Basque ou encore d'Exarchia en Grèce . Chacun de ces territoires nous racontera la manière dont il s'est emparé de ces problématiques et ouvrira un débat croisé.

A une autre échelle, des peuples entiers résistent toujours de par le monde à l'assimilation culturelle et à l'idéologie libérale. Un moment de rencontres spécifiques à ce sujet au cours de la semaine est aussi en cours de préparation.

/// JONCTIONS HISTORIQUES ET HÉRITAGES RÉVOLUTIONNAIRES

Nous vous proposerons aussi de voyager au cours de diverses soirées à travers des décennies de luttes marquantes dans différents pays européens. L'Italie révolutionnaire des années 70, les mouvements autonomes allemands des années 80 ou l'écologie radicale anglaise et anticapitaliste des années 90, entre autres, ont reconfiguré le
langage politique, les pratiques d'actions et d'organisation. Nous replonger dans ces histoires vibrantes, ce sera partir en quête d'héritages et d'imaginaires qu'elles nous donnent pour penser le présent.

/// AUTRES CONTENUS, CHANTIERS ET RENCONTRES SIMULTANÉES SUR D'AUTRES CHAMPS DE LUTTE

Divers autres contenus sont en cours de programmation, notamment :

un après-midi de rencontre avec une militante kurde sur le mouvement de libération des femmes au Kurdistan, et son rôle au sein de la société et du PKK.

Une présentation de la situation politique, sociale et des luttes au Mexique suite aux élections présidentielles de juillet et à la campagne de la candidate indigène Marichuy.

Témoignages de personnes sans papiers à Nantes et des groupes qui organisent leur soutien dans les squats et dans leurs démarches administratives. Un point sur la loi "asile-immigration". Le retour d'expériences d'un groupe qui a organisé cet hiver l'occupation de l'université de Nantes avec des personnes sans papiers et un aperçu de la situation actuelle.

Des rencontres se pensent en parallèle sur d'autres lieux de la zad avec des groupes de syndicalistes ou d'étudiant.e.s qui consacreront certaines journées de la semaine à tirer un bilan de leurs mobilisations de l'année et se pencher sur la suite. Des croisements entre les un.e.s et les autres et la semaine intergalactique sont à prévoir .

Les matinées seront consacrées à des chantiers sur divers lieux pour renforcer les communs de la zad, ainsi qu'à faire tourner l'orga logistique de la semaine.

Les participant.e.s sont les bienvenu.e.s à proposer des contributions aux diverses discussions annoncées. Il est possible de nous contacter pour faire des propositions supplémentaires d'ateliers et discussions. Nous avons cependant fait le choix général de favoriser quelques grandes thématiques et temps communs pendant lesquels avancer ensemble plutôt que de superposer une multiplicité de
discussions en parallèle.

/// PRÉVENIR DE VOTRE VENUE ET L'ORGANISER

Dites-nous si vous voulez venir !! Nous avons besoin de prévoir la logistique à l'avance, et donc de connaître le nombre de participant-e-s (pour cette semaine, nous avons prévu des infrastructures pour environ 300 personnes). Nous souhaitons que les participant-e-s restent la semaine entière afin de prendre le temps d'une élaboration collective. Merci de nous dire avant le 31 juillet combien d'entre vous seront présent-e-s et à quelles dates. Des structures de cantine seront organisées sur place, mais n'oubliez pas de prendre une tente et un duvet pour dormir.

Dites-nous également quelle-s langue-s vous parlez afin d'organiser la traduction. Tell us wich langage you speak to organize the translations.

Pour tous contacts, inscriptions, questions : galaczad chez riseup.net
Le programme complet de la semaine intergalactique sera bientôt en ligne sur :
https://zadforever.blog - https://zad.nadir.org/

Affiche et version anglaise ici -
https://zadforever.blog/2018/06/15/an-intergalactic-week-27-aug-2-sept/

Cercle de Silence

16. août 2018 - 17:30

Jeudi 16 août de 17h30 à 18h30

relayé par Resf13
resf13 chez no-log.org / 06 31 32 48 65
www.educationsansfrontieres.org

73e commémoration des bombardements d'Hiroshima et de Nagasaki

6. août 2018 - 18:00

Le Mouvement de la Paix vous invite à participer à la 73° commémoration des bombardements d'Hiroshima et de Nagasaki.
Elle se déroulera le lundi 6 août 2018 à 18h 00 sous l'Ombrière du Vieux Port.

Ces commémorations s'organisent cette année alors que les armes nucléaires sont enfin interdites par le Traité d'Interdiction des Armes Nucléaires (le TIAN) que l'ONU a rédigé. Il est ouvert à la signature des Etats depuis le 21 septembre 2017.
Ce traité, indispensable à cause des conséquences humanitaires de l'utilisation de telles armes, interdit la possession, la fabrication, le stockage, le financement et la menace des armes nucléaires. Il entrera en vigueur dès que 50 pays l'auront ratifié. A ce jour douze l'ont déjà fait et la campagne ICAN (campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires), qui a reçu le prix Nobel de la Paix 2017, est très optimiste, pressentant que les 50 ratifications seront obtenues avant la fin 2019.

C'est le début de la fin des armes nucléaires françaises !

Comment pourrait il en être autrement ? Ce traité va devenir la norme et comme pour les armes chimiques et bactériologiques déjà interdites, les pays qui ne rejoindraient pas l'initiative des Nations Unies se placeraient au ban des nations...
Par ailleurs, un sondage du 5 juillet 2018 commandé à l'IFOP par le Mouvement de la Paix et le journal la Croix indique que 76% des personnes interrogées se prononcent pour "que la France s'engage dans un processus international d'élimination totale et contrôlée des armes atomiques, tel que prévu par les Nations Unies".
D'autres part un rapport de la mission parlementaire pour les 50 ans du Traité de Non Prolifération (TNP), approuvé unanimement par les 40 députés présents (Modem, PCF, PS, LR et REM) de la commission des affaires étrangères, recommande que la France prenne soin d'agir sur le désarmement pour être efficace sur la non prolifération.
Ainsi, il est temps pour le Président Macron, de prendre en compte les interrogations des français et qu'il entreprenne l'organisation de l'indispensable débat national sur le démantèlement de notre arsenal nucléaire et de rejoindre le Traité d'Interdiction des Armes Nucléaires.
Le Mouvement de la Paix, en souvenir de toutes les victimes des bombardement nucléaires d'Hiroshima et Nagasaki, et afin que nul être humain n'ait à subir les indicibles souffrances que produisent les bombes atomiques, appelle à de grands rassemblements, partout en France ou se fourbit le feu nucléaire militaire, le dimanche 14 octobre 2018.
Pour la région PACA, un rassemblement est prévu devant la base aérienne 125, à Istres, où sont stockées, certaines prêtes à l'emploi, des bombes atomiques. Chacune d 'entre elles ayant une puissance 20 fois supérieure à celle qui explosa sur Hiroshima.

Un car sera affrété au départ de Marseille
Inscrivez-vous à :

Mouvement de la Paix - 45 rue de Forbin - 13002 Marseille
Tél : 04 91 91 47 00

4èmes Rencontres nationales de Convergence antinucléaire

4. août 2018 - 10:00

Ces 4èmes Rencontres nationales de Convergence s'inscrivent dans le prolongement et l'approfondissement des trois premières Rencontres antinucléaires nationales pour l'Arrêt immédiat du nucléaire initiées par le MCCA en 2016 et 2017 (en Provence, Région parisienne, Région Rhône-Alpes). Elles prolongent également le Forum Social Mondial antinucléaire qui s'est déroulé à Paris en Novembre 2017 et s'appuient sur les luttes locales et régionales de terrain.

Les précédentes rencontres ont confirmé le bien-fondé d'un positionnement sans atermoiement, sans préalable techno-scientiste ni alignement sur des stratégies politiciennes hors-jeu et autres transitions phagocytant la lutte antinucléaire.

La mise à l'arrêt immédiat de toutes les installations nucléaires est le seul moyen de faire cesser les atteintes graves à la santé et à la vie par les rejets radioactifs permanents ; de cesser de produire quotidiennement des déchets radioactifs mortels pour nous et les 1000 générations à venir ; d'éviter la catastrophe nucléaire sur notre territoire et sur les pays alentours ; de cesser de contaminer durablement l'environnement ; de lever la menace du cataclysme destructeur total planétaire.

> Contexte et objectif

Si hâter l'heure de la libération de l'occupation atomiste, de la dépendance nucléaire et de ses méfaits dépend de chacun et chacune : il n'est plus possible de continuer à répéter, tel un mantra, "le nucléaire c'est dangereux" et de rester dans les actions habituelles protestataires.

Ces Rencontres sont un espace d'intelligence collective, inter-régional et national, pour l'action et la lutte. Elles se fixent comme objectif d'affiner la réflexion pour améliorer les actions contre le crime atomique. Elles seront l'occasion de faire bénéficier le collectif de son expérience et de ses savoirs pratiques pouvant être mis en oeuvre par tous-tes là où se développent le désir de résistance et d'action.

Face à la violence institutionnelle et de guerre menée contre tout opposant, tel à Bure ou à NDDL (après Sivens, Plogoff, Creys-Maleville), où des personnes ont été mutilées dans leur chair et dans leur âme, tuées par les armes de guerre des forces répressives de l'Etat : quelle(s) stratégie(s) les antinucléaires doivent-ils déployer et quelle(s) tactique(s) mettre en oeuvre ?

> Organisation de la "Convergence antinucléaire"

. Principe d'autogestion. Chaque matin sont élaborés le déroulé et le contenu de la journée. Possibilité de proposer dès à présent une contribution (elles seront publiées au fur et à mesure), une intervention ou un thème, un moment d'animation et travaux pratiques, musical/artistique sur contact chez mcca-ain.org. Pour des raisons organisationnelles de places et de repas, il est demandé de confirmer sa venue en adressant un mail qui précise le nombre de personne(s) et de déjeuners/diners souhaités selon les jours à : contact chez mcca-ain.org

. Ouvert aux personnes comme aux collectifs et groupes de toutes les régions qui se reconnaissent et se positionnent sans tergiverser face au crime atomique


. Date et Lieu :
Le week-end des 4 et 5 août 2018 (10h-18h) en Provence sur le "Parc des Libertés" d'Avignon (parc ombragé de 5 ha à cinq kilomètres du centre d'Avignon, ligne de bus à partir de la gare TGV ou du centre-ville, hébergement léger et camping, restauration, sanitaires, aires de jeux)

. Plan de situation et d'accès, modalités pratiques :
http://mcca-ain.org/index.php/rencontres-convergence-antinucleaire-mcca

> Tu souhaites rejoindre le collectif d'organisation de ces Rencontres ? proposer des thèmes d'interventions et de débats ? : contact chez mcca-ain.org

Cercle de Silence

19. juillet 2018 - 17:30

Jeudi 19 juillet et 16 août de 17h30 à 18h30

relayé par Resf13
resf13 chez no-log.org / 06 31 32 48 65
www.educationsansfrontieres.org

"Dix ans après la crise, prenons le contrôle de la finance"

18. juillet 2018 - 16:30

Attac Marseille vous invite le mercredi 18 Juillet à 16h30 à la librairie Maupetit à Marseille à l'occasion de la sortie du livre publié par Attac : "Dix ans après la crise, prenons le contrôle de la finance" (Edition Les liens qui libèrent).
Ce rendez-vous s'inscrit dans le cadre de "Les Mercredis Boulègue Teston d'Attac Marseille". La présentation et la discussion seront animées par Dominique Plihon, économiste et porte parole d'Attac France, membre du Conseil scientifique d'Attac et des Économistes Atterrés.
Dix ans après la crise financière de 2008, l'époque est toujours aussi favorable à la finance, aux fonds d'investissement et aux banques. Les timides réformes engagées depuis n'ont pas réussi à ébranler sérieusement leur pouvoir. Sans compter qu'un nouveau cycle de dérégulation financière voit le jour en Europe et aux États-Unis.
Mais, aujourd'hui, de plus en plus de gens ne supportent plus de devoir payer pour les dérives du secteur financier. Plus encore, ils ne croient plus que la croissance est sans limites, que la question écologique est secondaire et qu'une société peut vivre sans désordre avec de fortes inégalités.
Publié en plusieurs langues, ce livre donne des clés de compréhension aux citoyennes et aux citoyens afin qu'ils s'approprient le débat sur la finance. Il présente les réformes nécessaires pour mettre la finance au service de la société. Il est aussi le support d'une vaste campagne, « 10 ans après la crise », organisée par les mouvements sociaux et citoyens européens, dont le point culminant est fixé au 15 septembre 2018, date anniversaire de la chute de la banque Lehman Brothers en 2008, qui a marqué le début de la crise financière internationale.
Tous les deux mois depuis janvier, Attac Marseille organise avec la librairie Maupetit, sur la Canebière, un rendez-vous littéraire à l'occasion de la sortie d'un livre édité par Attac ou par un membre de son Conseil scientifique.

Llibrairie Maupetit, 142, la Canebière, 13001
Attac Marseille, 29 bd Lonchamp, 13001

Notre fraternité n'a pas de frontières

17. juillet 2018 - 21:27

Mardi 17 juillet, 4 personnes sont convoquées pour une garde-à-vue à la gendarmerie de Briançon. Le motif : avoir « aidé à l'entrée d'étrangers en situation irrégulière sur le territoire français, en bande organisée », à l'occasion de la marche de solidarité du 22 avril dernier. Rappelons que cette manifestation pacifique s'est déroulée spontanément en réponse aux provocations haineuses et dangereuses d'un groupuscule suprémaciste ayant bloqué depuis la veille le col de l'Echelle.
Cette convocation groupée s'inscrit dans le cadre de l'enquête ouverte lors du procès des « 3 de Briançon », dont le jugement est reporté au 8 novembre. Elle prend la suite de nombreuses pressions et tentatives d'intimidation (convocations en audition libre, harcèlement téléphonique, surveillance des domiciles) que subissent depuis des mois des personnes solidaires dans la région.
Suite à la décision du Conseil constitutionnel du 6 juillet dernier, beaucoup ont proclamé que « le délit de solidarité était désormais abrogé » en France. Le Conseil constitutionnel consacre en effet le principe de fraternité pour ne pas pénaliser l'aide gratuite « au séjour » et « à la circulation », mais il ne lève pas les ambiguïtés de l'article L. 622-1 du CESEDA ayant conduit aux condamnations de bénévoles au motif d'une « action militante ». En outre, la décision n'étend pas l'exemption pour l'aide désintéressée « à l'entrée » sur le territoire.
Selon le communiqué du ministère de l'Intérieur publié le même jour « l'exemption pénale pour l'aide apportée dans un but humanitaire ne doit pas s'étendre à l'aide apportée dans un but militant ou aux fins de faire obstacle à l'application de la loi ou à l'action de l'État ».
Pour l'Etat, la solidarité devrait donc se réduire à apporter une aide humanitaire ponctuelle, côté français, à celles et ceux qui sont parvenus au péril de leur vie à passer la frontière. Autrement dit, dans le pays de la fraternité, seraient hors de cause les personnes qui aideraient par hasard et sans remettre en cause les politiques migratoires, et condamnables celles qui s'organiseraient en solidarité. Nous refusons cette stratégie de division. Les différentes pratiques de solidarité répondent toutes à la même nécessité de faire face aux violences des politiques migratoires actuelles.
Rappelons que :
Le contrôle aux frontières des personnes à la peau noire contraint celles-ci à mettre leur vie en danger pour éviter les barrages et les refoulements quasi systématiques. Sans cela, tout le monde pourrait prendre le train, le bus ou un covoiturage pour voyager de l'Italie à la France.
Pour appliquer les consignes de la Préfecture et du Ministère, la police aux frontières traque les exilé·e·s dans la montagne, jusqu'à provoquer des blessé·e·s et des mort·e·s, comme Blessing Matthew le 7 mai 2018.
Comme l'attestent de nombreux témoignages, certains policiers poursuivent, piègent, giflent, déshabillent, volent, menacent à l'arme à feu des personnes, en toute impunité, dans l'invisibilité de la montagne.
Dans le même temps, la fraternité qui refuse cette mise en danger de personnes, est passible d'une accusation de trafic d'êtres humains, alors qu'elle cherche à prévenir les risques mortels en montagne, en accord avec les libertés fondamentales.
Ces lois contredisent les droits humains fondamentaux et veulent nous imposer de mettre des frontières dans nos pratiques de solidarité.
Le pays de la fraternité ne saurait être celui où des personnes exilées, qui tentent d'y trouver refuge, meurent à sa frontière.

Nous appelons la population à un rassemblement pacifique de soutien
Mardi 17 juillet, dès 8h30, devant la gendarmerie de Briançon

Pendant la durée de la garde-à-vue, créons des espaces d'échange et de rencontre : apportez vos instruments de musique, pique-nique, textes, etc !

Premiers signataires :
Alternative Libertaire, Artisans du Monde Nice, Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF), Association pour la Démocratie à Nice (ADN), Chemins Pluriels Embrun, Cimade 05, Cimade 13, Cimade 66, Collectif Accueil Migrants Valfleury, Collectif pour l'avenir des Foyers, Collectif Réfugiés du Vaucluse, Collectif Un Toit Un Droit, Comité du Mouvement de la Paix Embrun, Comité de soutien aux 3 de Briançon, Conseil National des Associations Familiales Laïques, CSF Dammarie-les-Lys 77, DTC, Emmaüs 73, Ensemble, FSU 13, GISTI, Icare 05, Initiatives Dionysiennes, Itinérance Cherbourg, Jarez Solidarité, JRS Welcome Hautes-Alpes, Justice & Liberté 67, Habitat & Citoyenneté, Ligue des Droits de l'Homme Rhône-Alpes et PACA, LDH 06, LDH Chalon sur Saone, LIRIDONA, Marcel sans Frontières, Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples (MRAP), Oiselles Oiseaux et Non-Leaders Solidaires (Oinoleboso), Pastorale des Migrants Marseille, Réseau Soutien Migrants Yonne, Réseaux Education Sans Frontières (05, 27, 43, 48, 65, 80, 84), Réseau Hospitalité 05, Roya Citoyenne, Savoie Solidarité Migrants, SNES-FSU Aix-Marseille, Solidaires 05, Solidaritat Ubaye, Solidarité Migrants Graulhet, Système B comme Bidonville, Terre d'Errance, Tous Citoyens !, Tous Migrants, Secours Catholique Briançon, Un jour la paix, Union Juive Française pour la Paix.

Programme de soutien à la création autour de l'écriture

17. juillet 2018 - 11:00

Le théâtre de la Cité à Marseille vous invite le mardi 17 juillet à 11h dans le jardin du Théâtre des Doms à Avignon à une rencontre publique avec les porteurs de projets autour desquels cinq théâtres, français et belge, se sont mobilisés dans le cadre de la Biennale des écritures du réel 2018. Les lauréats seront annoncés au cours de cette réunion.
Il s'agit du Théâtre La Cité (Marseille), du Théâtre Jean Vilar (Vitry-sur-Seine), du Théâtre de l'Ancre (Charleroi), le Forum Jacques Prévert (Carros) et le Théâtre des Doms, qui ont initié ensemble un programme de soutien à la création autour des écritures du réel, dans un désir de mutualisation et dans une volonté de dynamique européenne.

Théâtre des Doms, 1B Rue des Escaliers Sainte-Anne, 84000 Avignon
Théâtre de la Cité, 54 rue Edmond Rostand, 13006 MARSEILLE . contact chez theatrelacite.com

Ateliers & rencontres autour de la création d'images

17. juillet 2018 - 10:00

Peuple et Culture Marseille propose les 17 et 18 juillet à partir de 10H deux journées d'ateliers et de rencontres autour de la relation entre lecture et cinéma, texte et image, immobilité et mouvement, pour expérimenter l'écriture, la création d'images et le mouvement du corps.
Ateliers (photomontage, storyboard, écriture) pour les enfants à partir de 12 ans avec les artistes Aude Léonard, Martin Desbat et Sabine Tamisier.
Performance danse en duo de Davide Finelli et Mélanie Venino suivi d'un atelier pour les 12-17 ans.
Tous les ateliers sont gratuits.

inscription : contact@peuple-­‐culture-­‐marseille.org ou par téléphone au 04.91.24.89.71.

Cantine de la Rétive – Menu estival

15. juillet 2018 - 13:00

Le dimanche 15 juillet 2018 à 13h00
Cantine de la Rétive – Menu estival

Un dimanche par mois nos cordons rouge et noir vous invitent à partager
un repas à prix libre. La cantine est destinée à soutenir les finances
de la Rétive. N' ayant ni mécène, ni subvention, tant qu' il y aura de
l' argent… il en faudra pour la Rétive !

Menu estival surprise

(Pas d'alcool prévu. Chacun ramène sa boisson à partager)

Bibliothèque La Rétive, 42 rue du faubourg d'Auvergne - Alès
Permanence tous les mercredis et samedis de 15 à 19 heures
laretive-at-riseup.net - https://laretive.info

Défilé pacifiste du 14 juillet

14. juillet 2018 - 10:00

SOYONS NOMBREUSES ET NOMBREUX POUR LE DEFILE PACIFISTE DU 14 JUILLET A AVIGNON

Pour la quatrième année consécutive, les pacifistes de la région PACA, le Comité de paix du Vaucluse et leurs partenaires, seront au coeur du festival d'Avignon le 14 juillet pour battre pavés pour la paix.
C'est au rythme cadencé de magnifiques chevaux de traits (on ne peut plus écologique), que le défilé s'élancera de la gare SNCF Centre à 10h en direction du palais des Papes.
Nous réaffirmerons avec force qu'il n'y a pas de solutions militaires aux maux du monde et de notre pays. C'est au contraire la paix qu'il faut cultiver à tous les niveaux de la société, pour conduire aux respects des droits fondamentaux des humains, acquis par la stricte application du programme « culture de la paix et de la non-violence » de l'UNESCO dont le programme est connu. Nous inscrirons aussi notre marche dans la campagne pour que le Président Macron rejoigne le traité d'interdiction des armes nucléaires.

Au programme :
10 h 00 : Départ du défilé de la paix à partir de la gare SNCF centre
12h 30 : grillades au Centre Culturel des cheminots, 1 A rue Jean Catelas, 84 Avignon. Réservation au 0646518929
15h 30 : au Centre culturel des cheminots, théâtre de la Rotonde, la Compagnie Sens Ascensionnels présentera le spectacle « Demander l'impossible »
22h30 : Centre Rouge jaune au Théâtre de la Rotonde.

Soyons nombreux à nous retrouver à Avignon pour profiter de cette journée militante et conviviale. N'oubliez pas vos drapeaux paix ainsi que ceux du Mouvement de la Paix.

Réunion du collectif Exploités Énervés

13. juillet 2018 - 19:00

Gouvernement après gouvernement, réforme après réforme, nos conditions de vie sont de plus en plus dures. Difficile de payer ses factures à la fin du mois. Difficile de s'opposer aux patrons qui nous exploitent, à l'augmentation de la productivité pendant que les salaires stagnent ou baissent. Difficile de se défendre quand la CAF nous traque, quand Pôle emploi nous coupe les vivres…

La liste des galères auxquelles on se heurte est longue et ne cesse de s'allonger.
Alors, à quelques RSAstes, travailleurs, chômeurs… on a décidé de ne plus subir tout ça en silence. On s'est organisés pour se défendre – et même, dès que c'est possible, pour reprendre l'offensive face au système capitaliste – et on a formé un collectif : Exploités-énervés. C'était il y a huit ans. Aujourd'hui, non seulement ce collectif existe encore, mais il n'a rien perdu de sa nécessité.

Nous pouvons nous regrouper et nous organiser, que ce soit pour débloquer une situation individuelle (menace d'expulsion, RSA coupé, patron qui refuse de payer des heures…) ou pour mener des luttes de plus grande ampleur par la diffusion d' informations autonomes, par la grève, les manifestations, les occupations, le sabotage, ou pour prendre part un à mouvement social, comme la loi Travail en 2016.

Nous montrer solidaires et unis entre exploités, remettre en question l'ensemble de la société de classes, participer aux luttes sociales, tout cela est un premier pas primordial pour aller vers une autre société, débarrassée de l'exploitation, de l'État et de toute oppression.

Bibliothèque La Rétive, 42 rue du faubourg d'Auvergne - Alès
Permanence tous les mercredis et samedis de 15 à 19 heures
laretive-at-riseup.net - https://laretive.info

Le Chanteur de Gaza de Hany Abu-Assad

10. juillet 2018 - 21:45

Le Centre d'Animation et de Loisirs de la Busserade, (Marseille 3e) propose la projection en plein air du film "le Chanteur de Gaza" de Hany Habu-Assad le mardi 10 juillet à 21h45.
Dès 18H il y aura des animations sportives et culturelles, de la petite restauration et une buvette, des jeux pour enfants et la possibilité d'apporter son pique nique.
Cette soirée est organisée par deux associations dynamiques : le Centre d'Animation et de Loisirs La Busserade et l'Association de Parents d'élèves "les Minots de Saint Charles" (3e).

Kurdistan, révolution, autogestion, retour sur la soirée du 11 juin 2018

9. juillet 2018 - 19:58

Alternative Libertaire a organisé du 27 mai au 30 juin, une tournée de meetings en solidarité avec la gauche kurde. Trois anciens volontaires internationaux dans les YPG, accompagnés d'un chauffeur, ont sillonné les routes pour tenir 25 meetings dans toutes les régions du pays. Notre camarade Arthur Aberlin, qui a tenu en 2017 le blog Kurdistan-autogestion-revolution était là avec deux autres révolutionnaires engagés dans les YPG entre 2016 et 2018 : le Français Siyah et l'Américain Arges.

La tournée a fait escale à Marseille le lundi 11 juin. La conférence-débat qui s'est tenue à Mille Bâbords a fait salle comble, plus d'une cinquantaine de personnes y ont assisté. Elle a été introduite par le film de Mireille Court et Chris den Hond, Rojava, une utopie au coeur du chaos syrien. Ce documentaire de 45 minutes brosse un panorama rapide mais bien documenté des différents aspects du processus révolutionnaire en Syrie du nord, une bonne entrée en matière pour les gens connaissant peu la question.

Les trois volontaires internationaux ont ensuite pris la relève pour une riche et dense intervention en six points : la question de l'émancipation des femmes ; l'architecture de la démocratie pluricommunautaire ; la question de l'anticapitalisme ; l'alternative au modèle étatique ; la vie de tous les jours dans la révolution ; les structures révolutionnaires qui ont permis à cette révolution de naître. La soirée s'est ensuite terminée par un débat avec la salle durant lequel plusieurs sujets ont été abordés dont les relations des YPG avec les impérialismes américains et français et les risques d'instrumentalisation qui en découle, ou bien la question LGBT.

Une belle soirée très instructive, qui a permis de confronter la théorie révolutionnaire et la pratique réelle, en évitant les écueils du romantisme source de désillusion. C'est un succès à l'image du reste de la tournée.

Alternative Libertaire Marseille

Pour écouter l'enregistrement de l'intervention des trois révolutionnaires internationaux cliquer ici.

 
 
 
 
DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE 

Powered by Drupal, an open source content management system