Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 

 

Infos Mille babords

Syndiquer le contenu Mille Babords
Mis à jour : il y a 1 jour 24 min

Erin Brockovich, seule contre tous - Film de de Steven Soderbergh – 2000

29. mars 2019 - 19:00

CYCLE HIVER 2019 : Prendre soin de la nature, prendre soin de nous !

En partenariat avec 360° et même plus.

Projection -Débat suivi d'un apéro dînatoire !

Ce film est une histoire vraie. Celle d'une mère célibataire qui, pour subvenir aux besoins de sa famille, se fait embaucher comme archiviste dans un petit cabinet d'avocats et révèle au grand jour un scandale de santé publique à la fin des années 1990. En classant les dossiers, l'employée met la main sur une affaire louche : elle découvre que la Pacific Gas & Electric Company (PG&E), filiale d'une grosse société, rachète une à une les maisons de la petite ville d'Hinkley, en Californie, dans laquelle de nombreux habitants sont touchés par de très gros problèmes de santé, dont des cancers.
Erin Brockovich décide alors de mener l'enquête et comprend que ces maladies
sont dues à l'entreprise PG&E. Cette dernière a en effet pollué les réservoirs d'eau potable de la ville en utilisant un anticorrosif ultratoxique : le chrome 6.

LE TEMPS DES FORETS- Film documentaire de François-Xavier Drouet - 2018

1. mars 2019 - 19:00

CYCLE HIVER 2019 : Prendre soin de la nature, prendre soin de nous !

En partenariat avec 360° et même plus.

Projection-Débat suivi d'un apéro-dînatoire !

Ça sent le sapin. Il flotte une atmosphère de mort latente, pas visible à l'œil nu, dans le
documentaire de François-Xavier Drouet, sobrement intitulé Le Temps des forêts. Les
arbres sont bien là, dans le Limousin, le Morvan, les Vosges ou les Landes. Mais cette
verdure rassurante – surtout pour les citadins – devrait pourtant nous inquiéter. Toute
la force et l'originalité du film résident dans la déconstruction de l'image de la forêt authentique,
au fil d'une enquête patiente et tenace : mécanisation lourde, monocultures,
engrais et pesticides, la gestion forestière suit à vitesse accélérée le modèle agricole
intensif.

Permanence mensuelle de RESF 13

6. février 2019 - 15:00

Le Réseau Education sans frontières des Bouches du Rhône tiendra sa permanence mensuelle pour l'accueil des jeunes majeurs migrants et des familles sans papiers le mercredi 6 février de 15h à 17h à la MMDH (Maison méditerranéenne des droits humains), 34 cours Julien, 13006 Marseille.
Les permanences de RESF 13 se tiennent tous les 1er mercredi du mois (report si jour férié).

resf13 chez no-log.org /
www.educationsansfrontieres.org

Hommage à nos morts

5. février 2019 - 18:00

Pour Simona, Ouloume, Chérif, Fabien, Niasse, Taher, Julien, Marie-Emmanuelle et Zineb

Parce que nous avons un devoir de Mémoire.
Parce nos morts méritent qu'on se souvienne d'eux.
Parce que nous les oublions pas.
Parce que nous ne pardonnons pas.

LES BRICABRACS AUX FOURNEAUX à la cantine du midi !

4. février 2019 - 12:00

Au menu du jour :

Chaussons aux petits légumes ou salade de pommes de terre/oignons (sans gluten)
Gratin de courges butternut
Croquants, compote de pommes ou petites crêpes de farine de riz/maïs (sans gluten)

Les BRICABRACS enfilent leur tablier TOUS LES MOIS et vous invitent à venir soutenir leur projet, tout en régalant vos papilles !

Venez vous faire choyer le coeur et chouchouter l'estomac :-)

Les Espaces Educatifs Bricabracs, c'est quoi ?
• Une micro-école où les enfants tâtonnent, expérimentent, et apprennent à leur rythme...
• Une éducation populaire respectueuse du rythme de chaque enfant au quotidien, au sein d'une classe multi-ages de 4 à 10 ans.
• Un projet social, une école accessible à tous.
• Bricabracs a ouvert ses portes le 7 septembre 2015. Parents et
éducateurs oeuvrent pour faire de cette aventure une réussite et en
assurer la pérennité.

http://www.bricabracs.org

L'association En Chantier et son projet « La Cantine du Midi » nous met à disposition son espace une fois par mois pour vous préparer des petits plats aux petits oignons, façon Bricabracs.
Pour en savoir plus, nous rencontrer, et soutenir cette initiative, tout en savourant
nos plats... venez !

6ème cérémonie des Doigts d'or

1. février 2019 - 19:30

Les Déconomistes proposent la soirée d'ouverture de la 6e Cérémonie des Doigts d'Or - Les Oscars du Capitalisme 2018, "la soirée la plus attendue du Medef", le vendredi 1 février à 20H30 au Daki Ling, rue d'Aubagne à Marseille, avec Cédric Herrou.
La "6ème cérémonie des Doigts d'or" partira en janvier et février pour une tournée de 19 dates dans toute la France, et même au cœur de l'Europe à Bruxelles !
A l'heure où les gilets jaunes scandent "Macron démission !", nous sommes heureux de témoigner notre soutien et notre admiration à notre cher président qui a déjà obtenu trois Doigts d'Or, et qui concourt donc cette année pour le Fist d'Or, un prix qui n'a pour l'instant été décerné qu'à Jérôme Cahuzac.
Cette soirée sera présentée par le PAP'40 et le Cardinal Triple A, de l'Église de la Très Sainte Consommation. Ouverture des portes à 19H30.
Bref, vous l'aurez compris, cette 6e Cérémonie sera mémorable !
Nous vous conseillons fortement de réserver dès maintenant !

5ème rassemblement "Nous voulons des coquelicots" à Marseille

1. février 2019 - 18:30

Le cinquième rassemblement du mouvement "Nous voulons des coquelicots" à Marseille aura lieu le vendredi 1er février, face à la mairie, à 18h 30 côté mer (Quai du Port). Cet événement a lieu tous les premiers vendredi du mois.
Le mouvement a lancé un appel national pour l'interdiction de tous les pesticides de synthèse qui a été déjà signé par 461 838 personnes à la mi-janvier (voir le site pour signer l'appel).

Evénement Facebook : @NousvoulonsdescoquelicotsMarseille
Site national : https://nousvoulonsdescoquelicots.org/

Acharnement. Poursuivis pour l'exemple, film de Mourad Laffitte

29. janvier 2019 - 19:30

Acharnement. Poursuivis pour l'exemple revient sur plus d'un siècle de répression à l'encontre de syndicalistes et militants depuis la grève des mineurs de 1906 jusqu'aux mouvements sociaux contre la loi Travail. À travers différents témoignages et documents d'archives, il analyse le traitement politique, médiatique et judiciaire réservé à toutes ces luttes et à ceux qui les ont menées.

2017 • 80 mn



Programmation Ciné-club CNT 13 1er trimestre 2019

Le Ciné-club de la CNT 13
Les derniers mardis de chaque mois à 19 h 30
L'entrée est à prix libre • Chaque projection est suivie d'une discussion

STICS-CNT 13 C/o Mille bâbords • 61 rue Consolat 13001 Marseille
stics.13 chez cnt-f.org • 07 68 48 57 08

Projection du film : "Carnage" à 20H30

26. janvier 2019 - 18:30

ENTRÉE et BUFFET VEGAN à PRIX LIBRE

OUVERTURE DES PORTES : 18h30

BUFFET VEGAN :
19h30

PROJECTION (durée 1h08) : 20h30
___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___

"CARNAGE" : AVALER LE PASSÉ (2017)
OU COMMENT LE MONDE EST DEVENU VEGAN EN 2067

PROJECTION précédée d'un BUFFET VEGAN
En version originale SOUS-TITRÉE EN FRANÇAIS
Suivie d'une discussion-débat avec l'assemblée

Nous sommes en 2067… C'est avec un humour grinçant - mais finement critique - et une grande autodérision que le réalisateur, Simon AMSTELL, nous montre dans son film CARNAGE à quoi ressemble un monde affranchi de l'exploitation animale.

Un docu-comédie d'anticipation qui met en scène une génération d'humain.e.s qui n'a connu que la considération des droits les plus fondamentaux des autres espèces animales, et qui s'interroge sur l'évolution de la société, sur les raisons qui ont pu pousser leurs parents et leurs grands-parents à considérer les animaux non humains comme des ressources consommables.

CARNAGE revient sur la longue histoire de l'idéologie carniste et retrace le long combat des militant.e.s vegan et antispécistes.

Pour autant, ce long métrage se veut railleur, en en effet, chacun.e en prend pour son grade : vegan, antispécistes, activistes, carnistes, youtubeurs.e.s, cuisinier.e.s célèbres… Personne n'échappe à l'œil acéré et critique de Simon Amstell.

Loin de pointer du doigt les mangeurs.ses d'animaux comme s'ielles étaient des êtres préhistoriques, le film tire sa force d'une volonté constante de rire et de faire rire sur un sujet autant terrible que sensible. De quoi permettre une audience plus large que celle des seul.e.s militant.e.s pour les droits des animaux.

C'est en tout cas ce qu'espère Simon Amstell, en expliquant : "SI VOUS MANGEZ DES ANIMAUX ET QUE VOUS PENSEZ QUE LES VEGAN SONT RIDICULES, ALORS CE FILM EST FAIT POUR VOUS !".

Voir sur l'événement Facebook

Mouvement des “gilets jaunes” : Pourquoi les prolétaires doivent défendre leur autonomie de classe ?

26. janvier 2019 - 15:00

Nos lecteurs ont pu prendre connaissance de nos différents articles consacrés au mouvement des « gilets jaunes » en France, sur notre site internet mais aussi sous forme de tract et de supplément à notre journal.
Dans nos prises de position, nous mettons tout particulièrement en avant le caractère interclassiste de ce mouvement et nous en tirons la conclusion que cette « révolte » est sans avenir, que la classe ouvrière y est absente en tant que force sociale et que les formes et les méthodes que prend ce mouvement sont étrangères à ce qui fait la spécificité et la force du prolétariat dans ses luttes.
Cependant au sein de ce mouvement qui trouve son origine dans la petite-bourgeoisie et ses revendications spécifiques, nous trouvons aussi des ouvriers et nous voyons aussi des revendications que la classe ouvrière peut prendre à son compte (vie chère, hausse du SMIC, etc). Enfin, le mouvement des « gilets jaunes » a aussi montré une méfiance vis à vis des syndicats et des forces politiques qui traditionnellement encadrent la classe ouvrière et cherchent à anéantir ses efforts pour développer sa conscience.
Pourquoi alors dit-on que ce mouvement n'appartient pas à la classe ouvrière ? Pourquoi celle-ci ne peut-elle pas prendre les devants et engager une lutte plus massive ?
Pour répondre à ces questions, il faut revenir sur ce que signifie l'interclassisme ; en quoi le prolétariat se distingue de toutes les autres classes dans la société capitaliste ; en quoi l'autonomie de la classe ouvrière constitue un élément fondamental pour lequel le prolétariat s'est battu dès sa naissance ; en quoi les buts et les méthodes de ses luttes ne peuvent être qu'en cohérence avec le caractère révolutionnaire et internationaliste de la classe ouvrière et se trouvent en diamétrale opposition aux buts et méthodes du mouvement des « gilets jaunes ».
Le CCI invite tous ceux qui sont intéressés à tirer les leçons de ce mouvement et à mieux comprendre la nature, les objectifs et les modes d'action de la classe ouvrière, à venir discuter lors de ses réunions publiques qui seront organisées en janvier à Paris, Lyon, Marseille, Toulouse, Nantes et Lille.

RÉ.QUI.SI.TION !

26. janvier 2019 - 13:00

Depuis le 5 novembre 2018, 1900 personnes ont été brutalement évacuées de leur domicile dans une urgence absolue !

68 jours après ce drame, un infime pourcentage de ces MarseillaisES ont pu réintégrer leur logement dans des conditions aussi désastreuses que celles dans lesquelles ils ont été délogés et ballotés d'hôtel en hôtel, de bureau en bureau…

Malgré plusieurs rencontres institutionnelles, un comité de pilotage hebdomadaire en préfecture, une rencontre avec le Ministre du logement le 29 novembre dernier, une lettre ouverte au Président de la République exigeant le déblocage immédiat de moyens humains et financiers à la hauteur de cette catastrophe et de la crise sanitaire, sociale et sécuritaire qui s'en suit, malgré nos manifestations collectives h.i.s.t.o.r.i.q.u.e.s (…) aucune réquisition n'a été faite par le pouvoirs publics. Aucune.

Dans cette situation, équivalente à une crise humanitaire, sans le déblocage des moyens nécessaires par les pouvoirs publics, par l'Etat, seule la réquisition de logements permettrait de mettre en sécurité physique, émotionnelle et psychologique les habitantEs de notre ville.

Presque 3 mois après l'hécatombe, nous ne pouvons pas ne pas les obliger collectivement à AGIR et à protéger les nôtres.

Un seul mot d'ordre : RÉ.QUI.SI.TION !

Marseille en Colère !

UNE SECONDE NATURE, film documentaire de David Bouttin, 2009

25. janvier 2019 - 19:00

Cycle Hiver 2019 : Prendre soin de la nature, prendre soin de nous !

En partenariat avec 360° et même plus.

Projection -Débat, suivi d'un apéro dînatoire !

La zone de Fos-sur-Mer et de l'Etang de Berre est considérée comme une des plus
grandes zone industrielle d'Europe. Entre parcs naturels et sites Seveso, entre mer Mé-
diterranée et pollution, ce territoire s'est façonné une double identité.
Pourtant, ce paradoxe n'a rien de singulier, il est simplement à l'image de notre monde
et de notre humanité. « L'Homme habite technologiquement la Nature et naturellement
la technologie » met en évidence le philosophe Michel Puech. Et cette zone en est un
exemple parfait. Car, au-delà de nous repousser, ce territoire nous questionne sur notre
capacité à choisir entre la sauvegarde de la planète et notre confort quotidien

3ème Rencontre de l'hébergement solidaire à Marseille

24. janvier 2019 - 18:30

La 3ème Rencontre de l'hébergement solidaire se tiendra le Jeudi 24 janvier de 18h30 à 20h30 au Théâtre de l'Oeuvre, 1 rue Mission de France 13001 Marseille, à l'appel du Réseau Hospitalité pour s'informer, s'interroger et s'organiser ensemble : où en est-on avec l'hébergement solidaire à Marseille et alentours ?
Soirée ouverte à tous, apéro partagé suite à la soirée. Toute personne y a sa place, qu'elle soit membre d'une organisation ou pas, qu'elle puisse héberger ou qu'elle souhaite accompagner dans des démarches, ou simplement qu'elle hésite et se pose des questions.

Le Chantier naval de La Ciotat en questions

24. janvier 2019 - 18:30

Le Comité local ATTAC de La Ciotat propose le jeudi 24 janvier un débat sur "Le Chantier naval de La Ciotat en questions" à 18H30 à la Maison des Associations, Place Évariste Gras, 13600 La Ciotat.
Quel usage de l'argent public et quel contrôle citoyen ? Quelle stratégie industrielle ? Quelles retombées en matière d'emploi et de formation ? Quelles opportunités et quels risques pour l'avenir ? Telles seront les questions posées lors de ce débat, animé par Jean Paul Coste et Philippe Bonneau.

https://local.attac.org/13/laciotat/
contact : laciotat chez attac.org

Réunion mensuelle de RESF13

23. janvier 2019 - 17:30

La prochaine réunion mensuelle de RESF (Réseau Education sans frontières) se tiendra le mercredi 23 janvier de 17h30 à 20h à Mille Bâbords, 61 rue Consolat, 13001, Marseille.
Les réunion de RESF13 se riennent tous les 3ème mercredi du mois (report si férié)

resf13 chez no-log.org / 06 31 32 48 65
www.educationsansfrontieres.or

Jean Ziegler, l'optimisme de la volonté, en présence de Christian Charles-Fouilloux

22. janvier 2019 - 20:30

Ciné - Débat avec la projection de "Jean Ziegler, l'optimisme de la volonté", de Nicolas Wadimoff, suivi d'un échange avec Christian Charles-Fouilloux, président de la section de Manosque et du bassin manosquin de la Ligue des Droits de l'Homme.

Le film :
En 1964, à Genève, le Che demanda au jeune Jean Ziegler de rester en Suisse pour lutter dans le « cerveau du Monstre » capitaliste.
Depuis, comme écrivain, professeur, député et collaborateur de Kofi Annan, Jean Ziegler n'a eu de cesse, à travers ses livres et ses discours, de fustiger les injustices, le pouvoir des oligarchies capitalistes et les responsables de la faim dans le monde.
Aujourd'hui âgé de 82 ans, il se bat toujours au sein des institutions de l'ONU, pour honorer sa promesse au Che.
Lors d'un voyage à Cuba en compagnie de sa femme Erica, ses idées révolutionnaires sont mises à l'épreuve de la réalité en pleine évolution qu'il découvre sur l'île.
Ziegler fait-il partie des vainqueurs ou des perdants, face au « Monstre » ?

Bande annonce : https://vimeo.com/182833269

Au programme de cette soirée :

À 20h30 :

Projection de "Jean Ziegler, l'optimisme de la volonté"

À partir de 22h00 :

Conférence / débat avec Christian Charles-Fouilloux à partir du film.

diplo-docus chez kheper.org
Renseignements sur : www.kheper.org

"J'ai marché jusqu'à vous, récits d'une jeunesse exilée"

22. janvier 2019 - 18:00

L'association Approches, cultures et territoires (ACT) vous propose la projection, suivie d'un débat, du film de Rachid Oujdi , "J'ai marché jusqu'à vous, récits d'une jeunesse exilée", à l'Ecole Sciences Po d'Aix-en-Provence, le 22 janvier à 18H.
Ils ont moins de 18 ans, on les appelle les « Mineurs Isolés Etrangers ». Venus seuls, principalement d'Afrique et du Moyen Orient, ces voyageurs sans visas débarquent à Marseille, au terme d'un long périple. En attendant leur majorité, ils sont censés se trouver sous la protection de l'Aide Sociale à l'Enfance (ACT). Mais avant cette « mise à l'abri » rarement immédiate, ces jeunes subissent la rue, les réseaux malveillants et la suspicion des institutions.
Un parcours éprouvant filmé avec distance et pudeur par les caméras de Rachid Oujdi qui révèle un double paradoxe. Car à leur majorité, ces jeunes n'auront, peut-être, pas la possibilité de rester sur le territoire français.

"Justice pour le Petit Bard" de Carole Chabert

22. janvier 2019 - 18:00

En partenariat avec le centre social du Grand Saint-Antoine, l'équipe d'Approches Cultures et Territoires (ACT) propose la projection du film "Justice pour le Petit Bard", le mardi 22 janvier à 18H, suivie d'un débat avec les protagonistes de ce film tourné dans le quartier du Petit Bard à Montpellier.
Malgré une réhabilitation urbaine de grande ampleur dans ce quartier très populaire, les problèmes sociaux explosent. Pourtant, depuis 10 ans, le Petit Bard résiste. Hamza, Aymeric, Chloé, Khalid et une poignée d'habitants ne se fiant plus aux partis politiques, construisent une alternative à travers un combat citoyen autonome. Dans le petit local de l'association Justice pour le Petit Bard, sous l'impulsion d'Hamza et des trois bénévoles, les générations se forment, s'entraident et se préparent à faire valoir leurs droits. Leur seule arme : la parole. Pas pour demander la lune : juste une vie « normale », un logement décent, une bonne éducation, un emploi…
Le 30 mars 2014, Philippe Saurel, dissident du P.S. et candidat de l' « anti-système », est élu maire de Montpellier. Dès les débuts de sa campagne, ce dernier affiche une volonté ferme de changement, quant à la gestion des quartiers populaires et exprime le souhait de travailler avec l'association Justice pour le Petit Bard. Un an après son élection, la réalisatrice a continué à filmer le quartier, ses habitants et les bénévoles de l'association. Qu'en est-il des promesses du nouveau maire ? Quelles sont aujourd'hui les conditions de vie des habitants du quartier ? Dans quel état se trouve la rénovation urbaine ? Et que sont devenus les bénévoles de l'association Justice pour le Petit Bard ?
Le film est de 2015 et sa réalisatrice est Carole Chabert. Entrée Libre.

"Je mange, donc je suis" ou Quel avenir pour l'aide européenne ?

22. janvier 2019 - 9:00

Le Secours populaire français 13 vous invite à une rencontre/échanges intitulée « Je mange, donc je suis » à propos de l'aide alimentaire européenne et de sa remise en cause face à une augmentation de la précarité dans les Bouches-du-Rhône.
En 2021, l'Union Européenne décidera du sort de l'aide alimentaire européenne. Quels enjeux, quels impacts pour les personnes démunies et pour les acteurs sociaux sur le territoire ? La mobilisation du plus grand nombre est indispensable dans cette perspective.
Cette rencontre aura lieu le mardi 22 janvier de 9h à 12h30 dans les locaux de la fédération des Bouches du Rhône du SPF, association d'éducation populaire et généraliste de la solidarité.
Elle sera suivie d'un repas convivial (réservation nécessaire).

Réservation repas : farida.benchaa chez spf13.org
Secours populaire français Tél : 0491365636
Site : secourspopulaire.fr/13/

L'Amap Monde au comptoir comme tous les lundi

21. janvier 2019 - 18:30

Comme tous les lundis, l'AMAP'Monde passera, le lundi 21 janvier de 18H30 à 20H, derrière le comptoir de l'Équitable Café pour la distribution hebdomadaire des paniers aux adhérentEs, répondre à vos questions sur son fonctionnement, prendre les inscriptions, faciliter les rencontres entre productrices, producteurs, consommatrices et consommateurs, vous proposer parfois du bon pain, des fromages, poissons, des achats groupés auprès du Groupement d'Achats Épice… et vous servir un sirop, un thé ou une bière si vous venez juste pour boire un verre le lundi soir, à la coule.
S'inscrire à l'AMAP'Monde, c'est s'engager dans une démarche collective, pour laquelle chacunE est invitéE à mettre la main à la pâte, tenir les permanences, assurer la distribution, servir des jus et bières avec habileté, installer la salle et les stands… Y en aura pour tout le monde !

 
 
 
 
DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE 

Powered by Drupal, an open source content management system