Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 

 

Infos Mille babords

Syndiquer le contenu Mille Babords
Mis à jour : il y a 5 heures 17 min

A propos du procès suite à l'incendie d'une voiture de police

15. septembre 2017 - 17:30

Nos révoltes font nos solidarités !
Discussion autour du procès de l'incendie d'une voiture de flics lors du mouvement contre la loi travail. Le 18 mai 2016 des hordes de policiers et policières manifestent place de la République à Paris pour se plaindre de la « haine anti-flic » et réclamer plus de moyens. Au même moment une manifestation sauvage s'élance et croise la route d'une voiture sérigraphiée qui est incendiée. Accusées d'avoir participé à cette attaque, neuf personnes passeront en procès du 19 au 22 septembre prochain. Parmi elles, deux compagnon-nes, Kara et Krem, se trouvent toujours en prison. En plus de condamner quelques individus pour des gestes précis, c'est la possibilité de s'attaquer directement aux rouages de la domination que la justice voudrait éteindre. On aimerait que cette discussion soit l'occasion de parler des différentes manières de se positionner et de se solidariser face aux uniformes [et leurs fidèles alliés] sans avoir recours à des catégories qui ne sont pas les nôtres (« coupables » ou « innocents », « politiques » ou « sociaux »…)
Une table de presse et une bouffe à prix libre seront proposées sur place.
L'argent récolté sera envoyé à Kaliméro Paris, caisse de solidarité pour les inculpé-es de la guerre sociale, qui envoie des mandats à des prisonnier-es, dont Kara et Krem*.

"CONTRE CE MONDE ET SES LOIS... ET MAINTENANT ?"

14. septembre 2017 - 17:00

Après la manif du 12 septembre contre la loi travail (le !) 2, dans le cortège (surtout de tête), on entendait des « et maintenant ? et la suite ? ». Peut-être dans l'espoir d'une suite spontanée. Mais c'est un mouvement qui démarre...

Alors, après la manif, certain. e. s ont rallié les assemblées organisées par des syndicats qui semblent repartis pour un tour avec plusieurs dates de mobilisation posées.

Mais, comme lors du printemps 2016 et la lutte contre la loi travail numéro un, il y a tout un tas de non organisé. e. s ou de personnes éloignées. e. s des syndicats qui voudraient peut-être se connecter.

Alors, pourquoi pas poser une date fixe par semaine pour se rencontrer, pour se questionner sur les manifs, éventuellement de se coordonner sur des actions tranquilles (dif ? collage ?) et de s'informer de l'état du mouvement ou des choses en cours, ni plus ni moins... et y a toujours moyen de partir en petits groupes ensuite pour discuter en privé, de s'organiser avec ses groupes affinitaires, ou de retourner à la permanence syndicale. Tout ça sans espérer trop fort faire une inter- révolutionnaire comme il existe une intersyndicale.
i :

Un texte a été posté sur Mars-info autonomes appelle à peu près à la même chose. (« Parce que ça manque un moment pour se capter » https://mars-infos.org/parce-que-ca-manque-un-moment-pour-2565)

Non, les hippies n'étaient pas qu'amour

13. septembre 2017 - 19:00

Le cliché n'a retenu que le pire de la grande vague hippie de la fin des
sixties : les discours vasouillards sur l'amour universel, les ravages
croissants de la drogue, l'absence de combativité politique. Pour parfait
symbole : le quartier de Haight Ashbury (San Francisco) qui, dès 1965,
voit débarquer des milliers de convertis. Un déferlement tel que l'endroit
symbolise rapidement le pire du mouvement. Mais aussi (on l'oublie trop
souvent) le meilleur. C'est ainsi à Haight Ashbury que s'activent Les
Diggers, collectif radical multipliant les actions coup de poing. Au
menu : auto-gestion et volonté acharnée de renverser le vieux monde. Un
documentaire, Les Diggers de San Francisco, retrace cette belle aventure –
on le mate puis on en discute.

En soutien à l'avocat franco-israélien Salah Hamouri

13. septembre 2017 - 10:30

L'avocat franco-israélien, Salah Hamouri, a été à nouveau arrêté par les autorités israéliennes le 23 août 2017. Ce rassemblement entend rappeler fermement à la France son devoir d'agir pour la libération immédiate de notre compatriote.
Des courriers ont été envoyés aux autorités françaises et israéliennes, mais il est maintenant indispensable de communiquer plus largement et d'interpeller les autorités qui n'interviennent pas pour défendre l'avocat Salah Hamouri.
Les manifestants demanderont à être reçus par les services préfectoraux.

Association France Palestine Solidarité
c/o La Cimade, 8 rue Jean-Marc Cathala, 13002 Marseille
PALESTINE 13 - Groupe marseillais de l'AFPS
asso.palestine13 chez gmail.com, www.assopalestine13.org

Ouvrons un nouveau front de lutte contre la suppression des emplois aidés

12. septembre 2017 - 15:00

Ouvrons un nouveau front de lutte contre la suppression des emplois aidés !

Le gouvernement en faisant passer en force un détricotage systématique du Code du Travail, décide par la même occasion de sucrer les aides allouées aux emplois aidés type CUI/CAE, alors même que ces emplois, s'ils ne sont pas la panacée, permettent notamment à de nombreux travailleurs de trouver un emploi dans des associations d'intérêt général. C'est donc toute l'activité du réseau associatif qui se trouve affectée par cette mesure gouvernementale, ainsi que d'autres secteurs comme les secteurs sociaux, scolaires (RASED, les aides aux personnes âgées, les aides à domiciles, etc.)

Dès cette rentrée, de nombreux travailleurs précaires se retrouvent sur le carreau puisque pour l'instant rien n'est prévu pour remplacer ce type de contrats.
Encore une fois, sous couvert « d'économies », c'est une attaque ciblée contre tout ce qui donne du sens à la solidarité dans la société, pour toujours plus de précarité, de "compétitivité", d'ubérisation, d'atomisation mettant toujours plus les travailleurs en concurrence.
Des réponses sont possibles ; le mouvement initié déjà par les salarié.e.s de Deliveroo montre l'exemple. Alors ne nous laissons pas endormir par la seule perspective de deux jours de mobilisations (qui peuvent être pour le gouvernement aussi inoffensives qu'un autre « tour de manège »).

Voilà pourquoi la CNT 13 appelle tous les travailleurs avec ou sans emplois, concerné.e.s ou menacé.e.s par ce type d'attaque, toutes celles et ceux qui veulent, en général, amplifier un mouvement de refus et reprendre l'offensive, à venir discuter des réponses collectives à adopter.

Rendez-vous le mardi 12 Septembre • 16h • Mille Bâbords

Lire l'appel au format PDF

Contre la réforme du droit du travail

12. septembre 2017 - 10:00

Rassemblement contre la réforme du droit du travail

à l'appel de la CGT et de l'union syndicale Solidaires

https://04.demosphere.eu/rv/1868

Quel réaménagement de La Plaine voulons-nous ?

11. septembre 2017 - 17:00

Grande réunion publique à 18h Place Jean Jaures (face au Petit Nice) à l'emplacement des Tables de la plaine détruites au petit matin du dimanche 4 septembre, veille de rentrée scolaire, Des ouvriers mandatés par la Soleam et escortés par la police, sont venus en catimini avec des lampes frontales détruire les célèbres tables de La Plaine, symbole de la résistance plainarde ! Venez débattre du projet de réaménagement de La Plaine porté par la Soleam, suite au manque d'information et de transparence de la part de la Ville et de la Soleam sur ce projet, à l'absence d'un bilan de la concertation de mars 2013, au démarrage chaotique du chantier de la SEM et à la destruction des Tables, construites par des habitants du quartier au bénéfice de tous,

Contacts / Infos :assembleedelaplaine chez gmail.com

Rassemblement en solidarité avec Pierre-Alain Mannoni devant la Cour d'Appel

11. septembre 2017 - 12:30

Pierre-Alain Mannoni, enseignant-chercheur à Nice, qui était poursuivi pour avoir convoyé trois jeunes migrantes venues d'Italie, avait été relaxé le 6 janvier par le tribunal correctionnel de Nice (qui a estimé qu'il avait agi pour préserver la dignité des personnes acheminées) alors que le procureur de la République avait requis 6 mois de prison avec sursis. Le procureur a fait appel. Lors de l'audience du 26 juin trois mois de prison avec sursis ont été requis par l'avocat général de la Cour d'appel d'Aix-en-Provence. « C'est un citoyen ordinaire qui ne respecte pas le texte de loi en le connaissant très bien du fait de ses activités militantes », a estimé l'avocat général dans son réquisitoire, craignant également un « risque de réitération très important ». L'arrêt de la Cour sera rendu le 11 septembre.
C'est donc une fois de plus la solidarité en tant que délit qui est poursuivie. Rappelons que Cédric Herrou a été condamné par la même Cour d'appel le mois dernier à quatre mois de prison avec sursis. En le condamnant, la Cour d'appel d'Aix-en-Provence montre qu'elle a parfaitement intégré la volonté politique du gouvernement d'interdire l'aide aux réfugiés en faisant de la solidarité un instrument de la répression. Plus, en argumentant que « lorsque l'aide s'inscrit dans la contestation globale de la loi, elle sert une cause militante et constitue à ce titre une contrepartie » l'avocat général semble évoquer un prétendu « délit de militance » qu'il reproche également à Pierre-Alain Mannoni.
Ainsi, dans les Alpes Maritimes comme à Calais ou partout désormais en France, l'Etat poursuit lui son travail de harcèlement et d'inhumanité : il traite en délinquants les citoyens qui aident les exilés ; il ne cesse de violer les droits des migrants et réfugiés et multiplie les violences à leur égard.

resf13 chez no-log.org 06 31 32 48 65 61 rue Consolat 13001 Marseille

Manifestation contre un état d'urgence permanent

10. septembre 2017 - 14:00

Une cinquantaine d'associations pour la défense des droits des immigrés et des femmes notamment ainsi que des syndicats de journalistes, de magistrats, de professionnels de santé et de travailleurs appellent à un rassemblement dimanche sur le Vieux Port de Marseille dans le cadre d'une mobilisation nationale "contre l'instauration d'un état d'urgence permanent".
Le gouvernement a présenté un projet de loi qui reprend dans la loi commune les principales mesures de l'état d'urgence instauré en réponse aux attentats de 2015 et 2016 qui deviendrait ainsi permanent.
Ce projet qui doit passer en septembre devant l'Assemblée nationale, imposerait une limitation dangereuse de l'expression culturelle, sociale et politique dans notre pays, alors que la France est le seul pays d'Europe à avoir instauré l'état d'urgence en réponse aux attentats terroristes.

Constitution du Front Social 04

9. septembre 2017 - 19:36

À l'appel d'une poignée de personnes engagées en 2016 dans la lutte contre la loi Travail, une Assemblée générale unitaire s'est tenue aux Mées le 6 septembre 2017, aboutissant à la constitution d'un FRONT SOCIAL 04.

Une quarantaine de personnes, simples citoyens ou appartenant à des associations, mouvements, partis, syndicats ont été invitées*... et pour certaines, se sont réunies mercredi soir aux Mées afin de fédérer la résistance contre le gouvernement et ses mesures néolibérales, construire la riposte, proposer des alternatives et soutenir les manifestations et grèves du 12 septembre contre la Loi Travail XXL.

Considérant que, face à l'état d'urgence sociale les querelles doivent être dépassées, les participants ont souhaité apporter leur soutien à ce nouveau collectif, l'aider dans ses actions contre la loi Travail, appuyer les luttes et relayer l'information.

* Alternative libertaire – Association Droits et Liberté – Attac – CGT 04 & CGT 05 – CLÉ 04 – CNT – FO – France Insoumise – NPA – Nuit Debout – PCF 04 – POI – Solidarités 04 – Sud-Union syndicale Solidaire – UNL 04


En attendant la création d'une adresse Front social 04. Contacts : Nuit debout Manosque et Solidarités 04

Un autre futur pour le Kurdistan ? : Municipalisme libertaire et confédéralisme démocratique

9. septembre 2017 - 16:00

Dans la presse, chez les militants de gauche ou les politologues, on parle beaucoup des exploits des combattants et combattantes kurdes. Pourquoi réussissent-ils, là où les autres échouent ? Parce qu'au-delà de la défense de leur identité, une idée nouvelle leur fait espérer un autre futur : le confédéralisme démocratique. Et de cela, on ne parle pas.
Au début des années 2000, le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) abandonne le marxisme-léninisme et son ambition de construire un État-nation kurde. Il adopte alors l'idée et la stratégie du confédéralisme démocratique pensé par son leader, Abdullah Öcalan, lui-même fortement influencé par le municipalisme libertaire du philosophe américain Murray Bookchin qui place l'écologie sociale comme moteur de la révolution. Les organisations de la société civile (associations, syndicats, coopératives, communautés ethniques et religieuses, partis…) se mettent en réseau sans que leur stratégie n'exclue la conquête de municipalités et l'élection de parlementaires. Le but est de marginaliser l'État et finir par le rendre inutile, tout comme le capitalisme. Le confédéralisme démocratique ne se limite pas au Kurdistan, il a une vocation universelle.
En Turquie, le PKK souhaitait abandonner la lutte armée pour se consacrer à la fédération, déjà bien engagée, des communautés kurdes dans le cadre d'une nouvelle constitution turque. Le processus de paix ayant été rompu en 2015 par le gouvernement turc, une lutte acharnée se poursuit sur les terrains militaire, social et politique.
Au Nord de la Syrie, le Rojava, sous contrôle du Parti de l'union démocratique (PYD), s'organise selon l'autonomie démocratique, phase préalable au confédéralisme démocratique. Un « gouvernement » appelé auto-administration démocratique assure la gestion de la région. Ce pouvoir se dissoudra-t-il dans la société civile confédérée ou maintiendra-t-il un État ? Dit autrement, le fédéralisme libertaire sera-t-il assez fort pour vaincre le fédéralisme politique mis en place et justifié par la conduite d'une guerre incertaine ?
Tout n'est pas parfait au Rojava, l'État n'a pas disparu, la démocratie directe est loin d'être générale, et le fédéralisme libertaire des communes auto-administrées balbutie. Cependant, trouve-t-on ailleurs une telle volonté radicale de changement dans un contexte politique, culturel et militaire si peu propice ? La révolution ne se fait pas en un jour, alors pourquoi douter que les Kurdes parviennent à construire un autre futur d'émancipation ? Leur expérience est un exemple, non un modèle, pour sortir de l'impasse dans laquelle se trouve le mouvement social.

Pierre Bance, docteur d'État en droit, a été directeur des éditions Droit et Société de 1985 à 2008. Anarchiste et syndicaliste, ses derniers travaux sont publiés sur le site Autre futur.net (http://www.autrefutur.net/).
Un autre futur pour le Kurdistan ? : municipalisme libertaire et confédéralisme démocratique par Pierre Bance. Noir et rouge, 2017. 399 pages. 20 euros. Ce livre sera disponible le jour de la causerie.

cira.marseille chez gmail.com / http://cira.marseille.free.fr

Article 13 sort les meubles 2 !

9. septembre 2017 - 8:00

9h-15h
Brocante

15h30
Lectures avec les éditions SICANIA
Expo peintur
Animation dessins d'enfants

Concert :

I TAMMUREDDI DI LA PLANA
Orchestre de tambourins et chants d'Italie du Sud.

A partir de maintenant l'ancien blog n'est plus mis à jour.

ADRESSE DU NOUVEAU SITE

Les Hommes naissent libres et égaux, à part ...

8. septembre 2017 - 18:30

Les hommes naissent libres et égaux, à part la grande majorité d'entre eux : c'est le sujet de cette conférence gesticulée. Une conférence gesticulée, c'est la rencontre des savoirs chauds... et froids, de la pratique à la théorie, à la pratique, et sous la forme conviviale d'un spectacle. Serge Mascheroni, seul en scène, nous parle de son rapport à l'école, en tension avec ses origines sociales modestes. Ca secoue, ça vise juste, c'est drôle mais lucide...

Association En Visages // Equitable Café
54 Cours Julien
> 13006 Marseille

Soirée de solidarité antinucléaire

8. septembre 2017 - 17:30

Soirée de soutien à la coordination antinucléaire sud-est avant le procès d'un militant le 12 septembre.

Un militant antinucléaire est attaqué en justice par Areva pour diffamation. Il passe en procès le 12 septembre à Paris.

Face au pot de fer et à la vindicte des tenants de la destruction atomique, l'individu et le collectif citoyen n'ont d'autres armes que la parole jointe à l'acte. D'un côté, les suprémacistes : la violence de la domination institutionnelle et de la prédation économique, environnementale, sur le vivant ; et de l'autre : des individus divers et variés en état de légitime défense, en Résistance. Ce procès en diffamation, procès-bâillon intenté par Areva contre la CAN-SE et notre compagnon Jean, est à l'image du totalitarisme rampant qui gangrène la société. Nous publions donc, afin que chacun-e sache et puisse agir, nos propres armes : celles de la connaissance et de la conscience. Voici les pièces à conviction du crime nucléaire et de l'implication d'une entreprise qui ne veut pas être nommée.

Le Collectif Anti-Nucléaire du Vaucluse propose une soirée de soutien le 8 septembre au Café Villageois à Lauris (84) pour ne pas se taire et pour aider à financer la défense et les déplacements (Le rendez-vous de soutien à Jean est fixé à partir de 11h30 face au Palais de Justice de Paris -île de la cité, métro Saint-Michel et Notre Dame).

18h30 : apéro-discussion

20h : Repas solidaire

21h : projection du film
« Grand Central » de R.Zlotowski, avec Tahar Rahim et Léa Seydoux. Sous fond d'histoire d'amour, ce film met en exergue les dangers pour la santé de l'énergie nucléaire

Lire sur Mars-infos

Procés jeudi pour "vente de boisson illégale"

7. septembre 2017 - 18:00

L'association Manifesten fête sa relaxe dans le procès qui lui a été intenté au titre de "débit de boisson illégal", suite à une descente de police qui a visé la même semaine de mars 2017 plusieurs associations militantes du centre-ville de Marseille au prétexte que certains des consommateurs présents ne pouvaient présenter une carte d'adhérent à jour de cotisation. Manifesten, "fidèle à ses valeurs" (avait) invité ses adhérents et futurs adhérents à un "apéro-bouffe, quelle que soit la décision du tribunal".

Mouvement Révolutionnaire aux Philippines avec un intervenant de l'ILPS

6. septembre 2017 - 19:00

Projection/Débat et Discussion sur le mouvement révolutionnaire aux Philipines avec un intervenant de l'ILPS (International league of peoples struggle)

organisé par le Front Révolutionnaire Antifasciste de Provence et International League of Peoples' Struggle - ILPS

Plus d'infos sur l'événement Facebook

Rassemblement urgent site archéologique Corderie

4. septembre 2017 - 17:30

Appel à un rassemblement pacifique devant le site archéologique de la Corderie

Ce rassemblement se tiendra dans l'urgence car dès que la décision sera prise par la Ministre de la Culture, Vinci reprendra immédiatement les travaux sauf classement total du site pour faire le point sur à la réunion d'information qui s'est tenue en préfecture le 31 août.

Ce rassemblement à pour but d'échanger et débattre divers point concernant son avenir, vos souhaits, vos idées, etc, Dans l'attente de la décision de Madame Nyssen et la reprise du chantier et donc la destruction du site archéologique dans sa majorité

Cet appel s'adresse à tous les marseillais de tous les quartiers ce sont votre Histoire, vos racines et votre Patrimoine qui sont en danger de destruction imminente

Ce rassemblement est organisé par les défenseurs du site archéologique antique de la Corderie

Contre la réduction de service en gare de La Brillanne

4. septembre 2017 - 17:00

Rassemblement contre la réduction de service en gare de La Brillanne

Un rassemblement est organisé le le 04/09/2017 de 18h à 19h30 en gare de La Brillanne contre une réorganisation du service, prévue à partir du 15 décembre. Elle aboutit à une diminution de la présence humaine, qui peut être le prélude à une disparition complète de service, voire à une fermeture de la gare.

L'Union syndicale Solidaires tiendra sa réunion de rentrée sur place à l'issue du rassemblement.

https://04.demosphere.eu/rv/1870

Autour de Black Panther Party

2. septembre 2017 - 17:00

A l'heure où les politiques identitaires (identity politics) sont à la mode à l'extrême gauche et dans le mouvement anarchiste, il peut être utile d'en connaître les origines, en essayant d'écarter certains fantasmes et certains clichés fondés sur notre ignorance et le peu d'informations fiables disponibles en français. Les « Panthères noires » sont connues par leur uniforme (blouson noir, lunettes fumées et gants de cuir), leur coupe de cheveux « afro », leurs fusils et leurs martyrs, ainsi que leur idéologie mao-tiersmondiste assez datée et déjà très contestable il y a 50 ans. Plutôt que de nous fixer sur leur idéologie (assez documentée en français) nous aimerions évoquer leurs pratiques et notamment les « campagnes de survie » : petits déjeuners gratuits, distribution de vêtements et de chaussures, dépistage de la drépanocytose, centres de santé gratuits et écoles de la libération, accompagnement des personnes âgées, bus pour les familles de prisonniers. Il nous semble en effet, que au-delà des errements idéologiques et des dérives internes, les Black Panthers ont participé à un véritable mouvement social qui a laissé des traces dans les quartiers populaires afro-américains au-delà du folklore militariste qui fait encore l'admiration des gauchistes européens….

Pour la défense du site archéologique de la Corderie

31. août 2017 - 14:00

Le 31 août à 15h aura lieu la réunion d'information sur l'avenir du site archéologique découvert cette année dans le quartier de la Corderie à Marseille. Elle se tiendra à la préfecture de Région avec des représentants du Comité scientifique réuni par les défenseurs du site, le préfet de région, ainsi que des représentants de la DRAC (direction régionale des Affaires culturelles), de la Mairie, des élus et du groupe de BTP Vinci, notamment.
Un rassemblement statique, à l'appel du CIQ St Victor Tellene, de l'association "Collectif Laisse Béton" et des défenseurs du Patrimoine et de l'Histoire de Marseille, est prévu à l'extérieur de la préfecture pendant la réunion.

 
 
 
 
DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"