Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 

 

Infos Mille babords

Syndiquer le contenu Mille Babords
Mis à jour : il y a 16 heures 24 min

PMA : des promesses aux actes

5. juillet 2018 - 19:30

La LDH Marseille vous invite à participer le JEUDI 5 JUILLET à 19h30, au théâtre de l'œuvre Marseille, à la conférence - PMA : des promesses aux actes -
L'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes est un engagement de campagne d'Emmanuel Macron. Elle est une "question de justice sociale" pour Marlène Schiappa et malgré l'avis favorable rendu en juin 2017 par le comité consultatif d'éthique pour ouverture de la PMA à toutes les femmes, rien ne bouge !

La Procréation Médicalement Assistée pour tou·te·s doit être une réalité, plus une promesse.

Dès lors qu'attend le gouvernement pour traduire dans la loi cette exigence démocratique, cette exigence d'égalité des droits ? Pourquoi l'exécutif se retranche derrière la révision des lois de bioéthique au risque de débats souvent irrationnels sur fond d'homophobie et de confusion d'enjeux entre PMA et GPA ? Nous avons constaté qu'au cours de l'année, les consultations publiques des états généraux de la bioéthique ont été menées avec un noyautage de la "manif pour tous".

Comme très souvent, seule notre mobilisation sociale pourra faire bouger les lignes !

L'APGL PACA, CONTACT Bouches-du-Rhône, HES, La Ligue des Droits de l'Homme Marseille et SOS homophobie PACA proposent de donner la parole aux familles homoparentales constituées et en devenir, aux parents et grands-parents et leurs proches dans un format éclairant, ponctué d'interventions et d'extraits vidéos.

Avec la participation de Martine Gross, sociologue au CNRS, et Catherine Clavin, avocate, spécialisée en droit de la famille.

Vous pouvez consulter le programme complet de la Pride Marseille 2018 en suivant le lien : https://fr.calameo.com/read/004520814a7bf27601eae

Présentation du numéro 2 de la revue Hors-je(u)

5. juillet 2018 - 19:00

Le Manifesten annonce la sortie du numéro 2 de la revue "Hors-je(u)" qui sera présentée au public le 5 juillet à 19H. Ce nouveau numéro est particulièrement consacrée aux femmes et au travail.
Marseillaises, Marseillais, venez choper la revue au 59 rue Thiers pour votre lecture sur la plage !
A bientôt !

Manifesten, 59 rue Thiers, 13001
contact chez manifesten.fr

Réunion d'organisation et soirée musique

5. juillet 2018 - 18:30

Activités et évènements cette semaine

Attention changement de date et d'horaire !
Jeudi 5 juillet (c'est DEMAIN !) : soirée musique à partir de 20h

Et toujours...
Le café polyglotte tous les mardis à partir de 18h30 ? Ben non, il s'arrête pendant l'été et reprendra en septembre.

Vie du Local

Prochaine réunion jeudi 5 juillet à 18h30
Pour info, les réunions d'organisation ont lieu tous les 15 jours, soit le mercredi, soit le jeudi.

À bientôt au Local !

Horaires d'ouverture
lundi : 15h...- Mardi : 18h30-20h-mercredi : 17h-19h
Jeudi : 17h-19h-Vendredi : 17h-19h-Samedi :11h-13h

6, rue Corneille - 83 000 Toulon
lelocal chez volutes.lautre.net
Page FB /lelocaltoulon
http://lelocal.volutes.lautre.net
http://lelocal.volutes.lautre.net

Veille d'été RESF

5. juillet 2018 - 17:30

Comme chaque année, l'arrivée des vacances scolaires est un moment difficile pour les jeunes et les familles sans papiers. L'isolement peut tout faire basculer. Retrouvons nous, comités de soutien, marraines et parrains, avec les familles et les jeunes soutenus, pour s'organiser, partager les difficultés de l'année mais aussi les trouvailles et les réussites, pour un gouter partagé, sur le plateau du Palais Longchamp (en haut derrière la fontaine) à partir de 17h30 le jeudi 5 juillet

resf13 chez no-log.org / 06 31 32 48 65
www.educationsansfrontieres.org

Amazon : grève générale le 10 juillet

5. juillet 2018 - 16:31
Amazon : un droit du travail au rabais



La lutte contre les abus de la multinationale Amazon et pour le partage des bénéfices se répand à travers l'Europe. Malgré la stratégie préméditée de l'entreprise d'ouvrir de nouveaux centres dans des pays plus « calmes » du point de vue syndical, les conditions de travail difficiles conduisent de plus en plus de travailleurs à s'insurger.

En Pologne, ils utilisent une loi antigrève stricte pour imposer des salaires misérables. L'Allemagne continue à se battre pour une convention collective garantissant les droits de tous et toutes, quel que soit leur centre. En France, les mesures très sévères pour contrôler le temps et la productivité continuent. En Espagne, après l'expiration de la convention collective précédente, les conditions de travail ont été fixées unilatéralement par l'entreprise dans son principal centre logistique. En Italie, où les contrats à durée déterminée sont la norme, il y a des milliers de travailleurs temporaires dans les centres logistiques. Dans le reste du monde, Amazon écrit l'histoire, oui, mais seulement parce qu'elle ne partage peu avec les salarié-es ses milliards de dollars de bénéfices.

En Espagne : une grève suivie à 95 %

En mars dernier, au centre MAD4, nous avons entamé une lutte intense pour regagner une convention collective qui consoliderait nos droits historiques et créerait de meilleures conditions de travail comme nous le méritons. Les 21 et 22 mars, nous avons appelé à une grève qui fut suivie par plus de 95 % des effectifs. Depuis lors, nous avons continué à agir pour faire pression sur l'entreprise.

Cependant, nous savons qu'Amazon utilise son réseau logistique en Europe pour contrer les effets de nos grèves respectives. Nous, à Madrid, croyons que nous ne pouvons être reconnus pour nos revendications que si nous nous battons ensemble. De même, c'est seulement par une action européenne tous et toutes ensemble et en même temps que les travailleurs et travailleuses vont se mobiliser là où il n'y a pas encore de représentation syndicale.

Pour une grève générale en Europe

Pour ces raisons, nous faisons la promotion de l'idée d'une grève générale européenne le 10 juillet. Cette date sera celle du Prime Day, jour où Amazon veut vendre des millions de produits pendant l'un de ses principaux jours de vente.

L'idée, c'est que si aucune concession n'est faite aux employés, ce jour n'aura pas lieu...

Dans les prochaines semaines, nous contacterons tous les centres pour discuter de l'idée et travailler ensemble dans le cadre de cette mobilisation historique.

Santé et emplois décents pour tous les travailleurs et travailleuses d'Amazon ! On se battra toujours jusqu'à la victoire !


Contacts CNT Amazon

Travailleurs & travailleuses d'Amazon, contacte la CNT près de chez toi :

LIL1 – Lauwin Planque (59) stis59 chez cnt-f.org
BVA1 – Boves (80) cnt-ste80 chez riseup.net
Siège social – Clichy (92) presse.rp chez cnt-f.org
ORY1 – Saran (45) ptt-centre chez cnt-f.org
XFRG – Artenay (45) ptt-centre chez cnt-f.org
LYS1 – Chalon-sur-Saône (71) interco71 chez cnt-f.org
XFRE − Satolas et Bonce (69) ud69 chez cnt-f.org
MRS1 – Montélimar (26) stp26 chez cnt-f.org

Permanence du RESF 13 jeunes et familles sans papiers

4. juillet 2018 - 15:00

de 15 h à 17 h

resf13 chez no-log.org / 06 31 32 48 65
www.educationsansfrontieres.org

Fête de fin d'année de l'association 3.2.1 à la Castellane

4. juillet 2018 - 11:30

L'association 3.2.1. est heureuse de vous convier à sa fête de fin d'année, mercredi 4 juillet, au Jardin de la Jougarelle à partir de 11H30. Au menu : Présentation de l'association 3.2.1. et de ses différentes activités, bilan de l'année écoulée, remerciements des partenaires et pique-nique en musique sur le principe de l'auberge espagnole. L'après-midi verra la présentation de la Baguette Magique et celle du blog. Et enfin "En route pour l'an prochain !" : appel à bénévoles, renouvellement d'adhésions, nos projets, mini-atelier d'écriture, boîte à idées.
À Marseille, depuis sa naissance mais surtout à partir de 2013, l'association s'est investie beaucoup sur un projet territorial à la Cité de la Castellane. 3.2.1 a accompagné un groupe d'habitant-e-s (principalement des femmes) qui au cours des années sont devenues promotrices des nombreuses actions de l'association.
Après trois ans de convention avec le centre social de La Castellane, le parc de la Jougarelle, qui surplombe la cité, appartient désormais à la Ville de Marseille. Une palmeraie, une oliveraie, un théâtre de verdure, une terrasse, des jardins partagés… Avec une aide financière à hauteur d'un million d'euros de l'ANRU (agence nationale de rénovation urbaine), le centre social de La Castellane, en charge de la maîtrise d'oeuvre, et ses habitants ont aménagé cet espace par le biais des concertations publiques et de chantiers d'insertion.

Association 3.2.1., 36 rue Bernard, 13003 Marseille
Tel 09 51 71 12 81 - awanak.org

Soirée autour du "peintre prolétarien" Antoine Serra

3. juillet 2018 - 19:30

Mardi 3 juillet à partir de 19h30, Soirée spéciale à la Médiathèque Boris Vian de Port de Bouc autour du peintre engagé Antoine Serra dans le cadre du festival Zones portuaires : en 1ère partie, une conférence de Robert Mencherini, Historien et Historien de l'art, auteur de l'ouvrage paru en 2016 sur "Antoine Serra (1908-1995), un peintre aux couleurs du siècle".
Né en Sardaigne en 1908, Antoine Serra a été le témoin de son temps, donnant à voir la diversité des territoires du Sud dans leur dimension politique, poétique, environnementale ou sociétale. Si la postérité le célèbre comme le « peintre de lumière », il est aussi un artiste profondément engagé dont témoigne son implication auprès du groupe des « peintres prolétariens » fondé dans les années 1930 à Marseille avec Louis Toncini ou François Diana. « La peinture d'Antoine Serra, engagé dans son siècle aux côtés du labeur des hommes et des femmes, est indissociable des multiples questionnements, en évolution rapide, sur la fonction de l'art et le réalisme, la place de l'artiste, ses rapport avec la société et sur la société elle-même » (Robert Mencherini).
Puis à 22h15 : Projection en plein air devant la Médiathèque (entrée libre) des films "Vivent les Dockers de Robert Ménégoz", "La République Marseille- Les quais de Denis Gheerbant" et "Couleurs d'une vie de Wim Kloosterman" , en partenariat avec le cinéma le Méliès.
Entre les deux parties à 21H est prévu un buffet (7€, réservation obligatoire au 04 42 06 65 54)
Enfin une exposition sur Antoine Serra se tient jusqu'au 24 août au Centre d'Arts Fernand Léger de Port-de-Bouc consacrée à l'aspect politique de ses recherches plastiques des premières années où la palette encore un peu sombre se fait l'écho des luttes ouvrières et sociales, des temps forts historiques de la période. Peintures, dessins mais aussi archives personnelles du peintre sont présentées dans une scénographie inédite rendant hommage à un artiste qui ne s'est jamais départi de convictions sincères, d'humanité et de poésie.

Mediathèque Boris Vian, Rue de Turenne, 13110 Port-de-Bouc
Cinéma Le Méliès, 12 rue Denis Papin,13110 Port-de-Bouc, 04 42 06 29 77
Exposition au Centre d'Arts Plastiques Fernand Léger de Port de Bouc - Château St Gobain -
1, Avenue du général de Gaulle - 13110 Port de Bouc Tél : 04 42 43 32 20 : centre.arts chez portdebouc.fr Web : www.portdebouc.fr

Rencontre-témoignages des délégations présentes lors des élections législatives/présidentielles en Turquie

3. juillet 2018 - 19:00

L'association Solidarité et Liberté vous invite à :

Rencontre - Témoignages des délégations :
Solidarité & Liberté - UD CGT 13 présentes à Diyarbakir et à Suruç (Sanliurfa)
lors des élections législatives/présidentielles en Turquie :

Mardi 3 juillet à 19h
Maison Méditerranéenne des Droits de l'Homme
34 cours Julien - 13006 Marseille

Ce moment sera clôturé par un apéritif convivial

Nous vous attendons nombreux.

solidarite.et.liberte chez gmail.com

Les mémoires coloniales : de l'invisibilité à l'omniprésence.

3. juillet 2018 - 18:30

Dans le cadre de l'Université Populaire d'Aubagne, nous recevrons Stéphane Rio, historien mardi 03 juillet pour une conférences-débats sur le thème :

Colonisation, décolonisation

Les mémoires coloniales : de l'invisibilité à l'omniprésence.

Accueil à partir de 18h30 au lycée Joliot Curie, salle E18.

C'est gratuit, ouvert à tous, sans inscription, pas de diplôme

Invitez vos amis !

Nous nous réunirons chez Michel Camoin après la conférence.

Chacun apporte ce qu'il a envie de partager à boire et à manger.

Inscription : micheld.camoin chez laposte.net

Vous pouvez :
consulter le programme sur le site www.uppae.fr
partager les vidéos de la chaine Youtube
https://www.youtube.com/channel/UCoJUIwJtNVCFNaUxsSvZ0Dw/videos?view=0&shelf_id=0&sort=dd

Université Populaire Pays d'Aubagne et de l'Étoile (UPPAE)
Lycée Joliot Curie, 4 avenue des Goums, 13400 Aubagne - http://uppae.fr

La lettre d'information du site "la voie du jaguar"

3. juillet 2018 - 14:35
Nouveaux articles

** Les voies politiques du blues **
par Blues des canuts - 27 juin 2018

On entend et on lit souvent que le blues n'a rien de politique.
Pourtant, comment une musique populaire par essence, des chants
d'ouvriers et de paysans, d'exclu·e·s, de marginaux, pourrait-elle
ne pas refléter la réalité sociale de celles et ceux qui la chantent,
qui l'écoutent et qui la dansent ? Les thèmes de la vie courante qui
tissent la trame du blues, le travail des hommes comme celui des femmes,
leurs conditions de vie, de logement, leurs relations réciproques, leur
rapport aux jeux, à l'alcool, aux drogues, à la prostitution, à la
nourriture même… bref tout le système des références sociales et
culturelles dont est porteur le blues reflète fidèlement l'organisation
de la société dans laquelle sont immergé·e·s leurs auteur·e·s et il ne
devient dès lors plus si facile d'être aussi catégorique…

Il faut dire que dès ses débuts, le blues a été bridé dans son
expression politique. Il ne faut pas oublier que les lynchages étaient
encore fréquents au moment de son apparition dans le sud des États-Unis
(le Tuskegee Institute avance 3 800 victimes entre 1889 et 1940) et que
le simple fait de regarder une Blanche dans les yeux pouvait attirer les
pires ennuis. (...)

https://lavoiedujaguar.net/Les-voies-politiques-du-blues


** Soutiens extérieurs à la ZAD :
ce que nous (ne) défendons (pas) **

21 juin 2018

Bonjour,
Ce texte arrive trop tard, comme toujours, puisque cela fait plus d'un
mois qu'on voudrait l'écrire. Il arrive peut-être à un mauvais
moment aussi, puisque "l'actualité" qui nous parvient de la ZAD de
Notre-Dame-des-Landes est particulièrement confuse. On espère donc ne
pas rajouter une couche. Ce que nous défendons et ce que nous avons à
faire ne nous apparaît pas comme confus : soutenir les médics, les
inculpé·e·s, faire parler du sujet, freiner les flics, reconstruire…
On est conscient·e·s que c'est plus facile dans notre position que pour
celles et ceux qui vivent sur place et perçoivent toute la complexité
quotidienne de la ZAD.

Ne vivant pas sur la ZAD, ou du moins jamais assez longtemps, il n'est
ni possible ni souhaitable pour nous de publier une opinion tranchée
sur les différentes divisions qui la traversent. D'autres dans la même
situation que nous ne s'en privent pas, et on trouve cela dégueulasse
en plus d'être totalement irresponsable. Cela n'empêche bien sûr pas
nos affinités d'être traversées par des discussions, des doutes, des
engueulades et des perspectives. (...)

https://lavoiedujaguar.net/Soutiens-exterieurs-a-la-ZAD-ce-que-nous-ne-defendons-pas


** Semaine intergalactique sur la ZAD
du 27 août au 2 septembre 2018 **

par ZAD - 20 juin 2018

Après la victoire tant attendue contre le projet aéroport, nous tentons
de sortir enfin d'un printemps brutal. Celui-ci a été marqué par deux
phases d'expulsions au cours desquelles le gouvernement s'est consacré
à se venger de l'affront qu'avait représenté la ZAD pendant tant
d'années. Ces opérations policières massives ont causé beaucoup de
blessé·e·s et entraîné la destruction d'une partie des lieux de vie
de la ZAD ainsi qu'une longue présence militaire. Mais l'État a dû
renoncer à aller plus loin et à éradiquer notre présence dans ce
bocage. La résistance sur le terrain, les solidarités ailleurs et le
processus de négociation ont abouti à un statu quo sur le maintien de
dizaines d'habitats, espaces communs ainsi que des activités sur la
majeure partie des terres prises en charge par le mouvement. Néanmoins,
ce que nous avons réussi à conserver aujourd'hui pourrait très vite être
attaqué de nouveau, administrativement, politiquement ou militairement.
Alors que la ZAD se remet de ses plaies, se recompose, que les travaux
des champs et les constructions reprennent, nous nous projetons sur les
combats des prochains mois. (...)

lavoiedujaguar.net/Semaine-intergalactique



** Notes anthropologiques (XVI) **
par Georges Lapierre - 17 juin 2018
Mexico 2018.
Chronique d'un "barrio" de Mexico : Copilco el Alto

Le quartier Copilco el Alto, où habite la famille de ma belle-sœur,
est un quartier populaire à proximité de l'université. Alors que le
quartier Santo Domingo qui jouxte Copilco a peu changé, toute la partie
qui touche l'Université nationale autonome de Mexico (UNAM) a connu au
cours des ans des changements importants et, dans un certain sens,
significatifs. Quand j'ai connu ce quartier, en 1999, il était tout
frémissant de l'esprit rebelle qui parcourait alors le milieu étudiant.
Les étudiants occupaient l'UNAM et s'étaient mis en grève suite à
la volonté d'un État, désormais au service de la Banque mondiale, de
privatiser les universités. Ce fut un mouvement ample qui a profondément
touché et remué tous ceux qui y participaient. Il a commencé le
20 avril 1999 pour se terminer le 6 février de l'année 2000 par
l'intervention brutale, mais programmée, de l'armée, qui a pris par
surprise le conseil général de la grève alors qu'il était en pleine
négociation avec les "autorités". Plus de mille délégués furent
emprisonnés sous l'accusation de mutinerie. (...)

https://lavoiedujaguar.net/Notes-anthropologiques-XVI


LA VOIE DU JAGUAR • Informations et correspondance pour l'autonomie individuelle et collective • lavoiedujaguar chez riseup.net • http://lavoiedujaguar.net

Réintégration des 3 salariés de Monop' Daily (géré par Elior)

2. juillet 2018 - 21:02

Lien pour la pétition en ligne pour la réintégration des camarades des Monop' Daily de la gare Saint-Charles

N'hésitez pas à partager !

https://www.change.org/p/direction-du-groupe-elior-r%C3%A9int%C3%A9gration-des-3-salari%C3%A9s-de-monop-daily?recruiter=90509605&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=share_petition

Fraternellement
L'Union Locale CGT
Marseille Centre-Ville

Depuis février 2018 les salariés dénoncent les conditions de travail et un management agressif et raciste dans les magasins franchisés des Monop' Daily Meet & GO, Illy et Philéas gérés par le groupe Elior. Marseille Gare Saint-Charles.

La seule réponse de la direction d'Elior a été le licenciement de 3 salariés. Ce qui a entraîné 6 journées de grèves, des plaintes aux prud'hommes, au pénal, la saisie de l'inspection du travail, etc.

Nous revendiquons la réintégration immédiate des 3 salariés injustement licenciés

POUR L'INSTANT SANS AUCUNE RÉPONSE DE LA DIRECTION D'ELIOR.

Voir les liens :

http://ulcgtcentremarseille.reference-syndicale.fr/2018/06/monopdaily-saint-charles-cgt-marseille/

https://rmc.bfmtv.com/emission/marseille-une-salariee-noire-affirme-avoir-ete-surnommee-chocolat-par-un-manager-1474865.html

https://www.laprovence.com/article/edition-marseille/5027406/des-licenciements-racistes-au-monopdaily.html

http://www.lamarseillaise.fr/marseille/social/70688-marseille-management-a-la-sauce-raciste-a-monop

"Filles du feu" en présence du réalisateur Stéphane Breton

2. juillet 2018 - 19:30

Le Cinéma le Méliès de Port de Bouc propose le lundi 2 juillet à partir de 19h30 une séance unique du film de Stéphane Breton, FILLES DU FEU, en présence du réalisateur. Ce documentaire nous plonge dans le quotidien des combattantes kurdes, affrontant l'état islamique au Kurdistan syrien. Le film sera suivi d'un échange avec Stéphane Breton.
Un buffet sera proposé à 19H30 avant la projection à 20H30.
Le film FILLES DU FEU (FR, 2018, 1h20) : Elles ont à peine 20 ans et affrontent l'État Islamique au Kurdistan syrien. Dans cette région du monde où l'homme marche devant et la femme derrière, le fait qu'elles aient pris les armes aux côtés de leurs frères revêt une signification extraordinaire. Leurs foulards de couleurs, leur calme et leur courage ont fait le tour du monde. À contrepied des flux cathodiques d'images de guerres, Stéphane Breton filme leur quotidien dans un monde en ruine, l'attente et les veillées d'armes autour du souvenir des disparus. Ce sont les combattantes kurdes, les Filles du feu.
Tarifs habituels pour la séance (+ buffet : 7€)
Réservations au 04.42.06.29.77

Cinéma le Méliès, 12, rue Denis Papin, 13110 Port-de-Bouc
cinemelies chez wanadoo.fr

Repas de soutien aux Bricabracs

2. juillet 2018 - 12:00

Au menu :

- Tartine de confiture de Betterave parsemée de fromage frais aux herbes, accompagnée de tomates de Crimées et de leurs chutneys de carottes.

-Riz et ratatouille.

- Crèpes / confitures maison

Menu en fonction de l'arrivage des légumes frais de saison fournis par notre maraîchère préférée !
-
-

Parents, Gibustiers, sympathisantEs et même plus, enfants et éducatrices/teurs oeuvrent pour faire de cette aventure une réussite et en assurer la pérennité.
http://www.bricabracs.org
L'association « En Chantier, La Cantine du Midi » nous met à disposition son espace une fois par mois pour vous préparer des petits plats aux petits oignons, à la façon des Bricabracs. Pour en savoir plus, nous rencontrer, et soutenir cette initiative, tout en savourant nos plats... venez !

 
 
 
 
DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE 

Powered by Drupal, an open source content management system