Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 

 

Infos Mille babords

Syndiquer le contenu Mille Babords
Mis à jour : il y a 17 heures 18 min

"Regarde Ailleurs" de Arthur Levivier

2. septembre 2018 - 17:00

Cinéma en plein air le 2 septembre à Reillanne, devant l'église Saint Denis. La soirée débutera à 18h avec la projection en plein air du film "Regarde Ailleurs" de Arthur Levivier à 21h, suivie d'un débat.
C'est une proposition du Cinéma Voyageur Libre et Ambulant, dans le cadre de sa tournée d'été 2018. Le catalogue de l'association, des films et documentaires largement militants, est à consulter sur leur site.

Le quartier rebelle d'Exarcheia en tournée

1. septembre 2018 - 18:00

Projections, rencontres, débats et repas partagés en présence de camarades libertaires et antifascistes venus d'Exarcheia qui ont participé au film L'Amour et la Révolution.

- GIORGOS DU GROUPE ANARCHISTE ROUVIKONAS
Basé au cœur d'Exarcheia et très célèbre en Grèce, ce groupe anarchiste multiplie les actions coup de poing contre tous les pouvoirs depuis plusieurs années et fait souvent la une des journaux télévisés. Malgré la propagande inquiétante contre lui, il bénéficie d'une grande popularité parmi les opprimés et donne une image courageuse et solidaire de l'Anarchisme. Beaucoup de ses membres sont également impliqués dans la lutte contre Aube Dorée au centre d'Athènes et dans des initiatives solidaires autogérées.

- MIMI DU SQUAT DE MIGRANTS NOTARA 26
Premier squat historique de la crise des réfugiés en 2015 au centre d'Athènes, le Notara 26 occupe un immeuble appartenant au ministère du travail dans le nord-ouest du quartier. En 2016, il a été victime d'une attaque incendiaire fasciste, mais a rapidement été reconstruit. Au total, il a accueilli plus de 6000 migrants de 15 nationalités différentes, dont beaucoup d'enfants, dans l'autogestion, la solidarité et la démocratie directe.

- PERSEUS ET KINIMATINI DU CONTRE-MÉDIA PERSEUS 999
Contre-média réputé en Grèce et au-delà, Perseus 999 est une chaîne youtube qui propose un autre regard sur les résistances libertaires et antiautoritaires à Athènes : vidéos au cœur des émeutes, actions antifascistes, musiques rebelles, comptes-rendus d'événements politiques et preuves irréfutables de la répression.

- LE RÉALISATEUR YANNIS YOULOUNTAS
Militant libertaire et antifasciste proche des trois collectifs ci-dessus, initiateur d'actions solidaires et de convois vers Exarcheia, Yannis est aussi l'auteur d'un livre sur le quartier (Exarcheia la noire aux Éditions Libertaires) et le réalisateur de la trilogie Ne vivons plus comme des esclaves, Je lutte donc je suis et L'Amour et la Révolution. Il diffusera des extraits du troisième film montrant Rouvikonas, Notara 26 et Perseus 999 en actions et aidera à la traduction durant les échanges.

Organisé par Action Antifasciste Marseille, ELAFF du Tarn (écolos libertaires antifascistes et féministes) et l'équipe du film l'Amour et la Révolution.

Grande fête au Mas de Granier

1. septembre 2018 - 16:00

lmcrau chez wanadoo.fr

Tournée d'été du "Cinéma voyageur libre et ambulant"

1. septembre 2018 - 15:00

Le "Cinéma voyageur libre et ambulant" accomplit sa neuvième tournée d'été cette année et il passe par Forcalquier ... Chouette, c'est l'occasion de mettre les petits plats dans les grands pour les accueillir !!
Ce sera le 1er Septembre à partir de 16h à l' Aire de Jeux, 1 rue des Ecoles, à Forcalquier (04300).
Tout leur programme de septembre dans le 04 et le 83 est sur leur site.

La réalité de la migration aujourd'hui

31. août 2018 - 16:00

Intervenantes :
Carole Campbell
Judy Godfrey
Marion Decome

Toutes les trois membres actives de la Cimade, nous souhaitons évoquer les situations les plus marquantes que nous avons rencontrées pour faire comprendre la réalité de la migration aujourd'hui. Que ce soit dans nos permanences, en prison ou à la frontières, les personnes que nous rencontrons dans le cadre de notre activité militante ont parfois partagé avec nous leur situation, leur parcours de vie, etc.
Ces expériences nous ont marquées personnellement, mais elle éclairent aussi concrètement la complexité et la réalité de la migration.

La Cimade accompagne les personnes étrangères dans la défense de leurs droits, agit auprès des personnes enfermées et se mobilise pour témoigner.

Dans le cadre de la semaine thématique sur le Voyage.
Le débat sera suivi par :
Concert : BalCan'bière

Dans le cadre de notre semaine thématique sur le « Voyage » nous vous invitons à découvrir le groupe : BalCan'bière

Avec ses six musicien(ne)s-chanteur(se)s, BalCan'bière explore et interprète les musiques tziganes de l'Europe de l'Est et des Balkans, mêlant rythmes manouches et riffs klezmer, tentations javanesques et arabesques chromatiques, tempi orientaux et mélodies Carpates dans le bouillonnement joyeux des mots et des couleurs sonores, des improvisations et des rencontres.

Dépaysement garanti !

Des papiers pour Aluisio, maintenant

29. août 2018 - 9:00

CR 13h45

Bonne nouvelle, la juge au TA ce matin a décidé :

la levée de l'OQTF délivrée par la préfecture de Hta Garonne (celle-ci a 1 mois pour faire appel)
Une autorisation provisoire de séjour jusqu'à ce qu'un nouveau jugement ait lieu sur le fond du dossier.

Question ambiance, une centaine de personnes, beaucoup d'arlésien-nes devant le TA, la presse nationale, locale et FR3.

A savourer et à suivre ....


RESF Arles se tient au côté d'Aluisio C. depuis deux ans, depuis qu'il s'est trouvé mis hors de son foyer pour mineurs parce que la justice ne reconnaissait pas sa minorité.
Hébergé par deux familles, il a appris le français, poursuivi sa scolarité et s'est fait des amis en participant à la vie collégienne et locale.
Avec l'aide de ses soutiens, il a entrepris de nombreuses démarches pour être reconnu dans son identité et pouvoir rester en France en situation régulière, auprès de la préfecture, de la sous préfecture, de la mairie, du consulat angolais… Jusqu'à ce jour, aucune n'a abouti tant son parcours est semé d'embuches depuis qu'il a dû fuir son pays en urgence parce que sa vie y était en danger.
Conscient de la précarité de sa situation, Aluisio vit dans la peur d'une arrestation et d'un renvoi en Angola.
Il est temps que cela cesse, qu'une solution soit trouvée pour qu'Aluisio envisage sereinement la poursuite de ses études, les relations humaines et son avenir en France.

RASSEMBLEMENT
mercredi 29 août à 10h
devant le TA à Marseille, 22 rue de Breteuil

resfarles chez orange.fr

La lettre d'information du site "la voie du jaguar"

28. août 2018 - 13:48
Nouveaux articles


** Lettre de l'Amassada
Marche pour le soulèvement de nos territoires
et invitation pour la quatrième Fête du vent
les 21, 22 et 23 septembre 2018 **

par L'Amassada - 19 août 2018

Bonjour à toutes et tous, cette année 2018 la Fête du vent aura lieu
les 21, 22 et 23 septembre, malgré les menaces d'expropriation.
Le projet RTE (Réseau de transport d'électricité) de méga-transfo
et son enquête publique sont attaqués juridiquement (même si les
recours ne sont pas suspensifs quant à la décision des ministères
et de la préfecture). Face au sacrifice des territoires sur l'autel
du néolibéralisme fou, nous avons décidé de nous défendre. Comme
partout ailleurs en France où résonne une même idée : contre le
rouleau compresseur de ce système, oui des utopies concrètes existent
et résistent. L'exemple de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes le montre
en pleine lumière. C'est la réalité de demain qui prend forme sous
nos yeux.

Alors cette quatrième Fête du vent se voudrait être une pièce parmi
cette réappropriation du présent, de nos vies, des espaces que nous
habitons. Ici aussi on sème sa ZAD... Le samedi 22 sera l'occasion
d'une grande marche-convoi de Saint-Affrique vers l'Amassada, suivi
d'une assemblée de lutte. (...)-> https://lavoiedujaguar.net/Lettre-de-l-Amassada-Marche-pour-le-soulevement-de-nos-territoires-et


** Notes anthropologiques (XX) **
par Georges Lapierre - 18 août 2018

L'objet de valeur
Deuxième partie : B) La monnaie

I. Naissance de l'État et naissance de la monnaie

Comme l'objet de valeur dans les sociétés traditionnelles ou
coutumières, la monnaie est l'enjeu d'une pensée spéculative
qui se trouve à l'origine de l'activité générique, d'un mode
d'échange propre à une société, dite encore communauté de pensée.
Elle s'en distingue sur deux aspects : elle génère un mode d'échange
particulier, l'échange marchand ; elle rend apparent un point de vue
tout aussi particulier sur le monde, le point de vue du marchand
s'imposant comme point de vue universel.

La monnaie marque le passage d'un mode d'échange ouvert reposant sur
le don à un échange fermé dans lequel le retour est obligatoire et
préalablement fixé. C'est l'échange marchand. Et l'échange
marchand n'apparaît pas dans la continuité des échanges traditionnels
reposant sur le don et le don en retour, il marque plutôt un arrêt,
une rupture, une autre orientation (...)
> https://lavoiedujaguar.net/Notes-anthropologiques-XX


LA VOIE DU JAGUAR
informations et correspondance pour l'autonomie individuelle et
collective • http://lavoiedujaguar.net • lavoiedujaguar chez riseup.net

Réfugiés : de la Méditerranée aux Alpes

28. août 2018 - 13:45

Dans nos montagnes, nous accueillons tous les jours des réfugiés venus du sud. De la Méditerranée aux Hautes-Alpes, il n'y a qu'un pas à franchir, mais parfois le périple peut s'avérer long et dangereux. L'Aquarius et son équipage accomplissent un travail similaire à celui de nos amis guides ou simples citoyens du département des Hautes-Alpes. La solidarité maritime et la solidarité dans nos montagnes se rejoignent. Kheper suit l'affaire et s'implique.

Pour suivre l'activité de l'Aquarius, plusieurs liens :
http://www.kheper.org/Chroniques-maritimes :
Un "journal hors bord" qui relate le quotidien d'un proche embarqué sur l'Aquarius.

et bien sûr :
http://www.sosmediterranee.fr/ : Le site de l'association qui gère l'Aquarius
https://onboard-aquarius.org/ : Le quotidien des opérations, en anglais, off course !

Semaine intergalactique sur la zad

27. août 2018 - 9:00

"Attention ! si vous vous êtes déjà inscrit précedemment pour la semaine, il y a un problème avec l'accès à la boîte mail initialement donnée galaczad chez riseup.net ; merci de vous réinscrire sur intergalaczad chez riseup.net"

/// du 27 août au 2 septembre 2018 - semaine intergalactique sur la zad.

Après la victoire tant attendue contre le projet aéroport, nous tentons de sortir enfin d'un printemps brutal. Celui-ci a été marqué par deux phases d'expulsions au cours desquelles le gouvernement s'est consacré à se venger de l'affront qu'avait représenté la zad pendant tant d'années. Ces opérations policières massives ont causé beaucoup de blessé-e-s et entraîné la destruction d'une partie lieux de vie de la zad ainsi qu'une longue présence militaire. Mais l'Etat a dû renoncer à aller plus loin et à éradiquer notre présence dans ce bocage. La résistance sur le terrain, les solidarités ailleurs et le processus de négociation ont abouti à un statu quo sur le maintien de dizaines d'habitats, espaces communs ainsi que des activités sur la majeure partie des terres prises en charge par le mouvement. Néanmoins, ce que nous avons réussi à conserver aujourd'hui pourrait très vite être attaqué de nouveau, administrativement, politiquement ou militairement. Alors que la zad se remet de ses plaies, se recompose, que les travaux des champs et les constructions reprennent, nous nous projetons sur les combats des prochains mois. Ceux-ci nous dépassent et se relient à d'autres menés partout dans le monde. Ils concernent l'usage collectif et respectueux de la terre, le partage des communs, la remise en question des états-nations et des frontières, la réappropriation de l'habitat, la possibilité de produire et d'échanger en se libérant des carcans marchands, les formes d'auto-organisation sur des territoires en résistance et le droit d'y vivre librement...

Après plus de deux ans de travaux réguliers et un nouveau mois de chantier cet été, la semaine du 27 août au 2 septembre sera celle de l'inauguration de l'ambazada, espace destiné entre autres à accueillir sur la zad de Notre-dame-des-Landes des luttes et des peuples insoumis du monde entier. Pour pendre dignement cette crémaillère-là, nous ne pouvions que convier à une nouvelle semaine intergalactique. Nous souhaitons qu'elle contribue à se redonner de l'élan et des horizons avant les mobilisations de la rentrée ici et ailleurs.

lire la suite : https://zad.nadir.org/spip.php?article5975

//// Programme de la semaine intergalactique

Ce programme est soumis à des changements et compléments d'ici fin août. N'oubliez pas de vous inscrire à l'avance en écrivant à : intergalaczad chez riseup.net

# toute la semaine : expo photo "territoires en bataille"

— Lundi 27 août :

# 10h : accueil / présentation de la semaine

# 14h : Ce lundi puis tous les jours, après le repas de midi à l'heure du café, annonces diverses et présentations libres des participant.e.s aux rencontres.

# 15h : Témoignages de personnes sans papiers à Nantes et des groupes qui organisent leur soutien dans les squats et les démarches administratives. Point sur la loi "asile-immigration" Retour d'expériences de personnes qui ont organisé depuis l'automne l'occupation de l'université de Nantes avec des personnes sans papiers puis l'ouverture d'une succession d'autres squats.

# 17h : Discussion autour du livre "Se battre pour des espaces, se battre pour nos vies : les mouvements squats aujourd'hui" - avec le collectif "squatting everywhere" + comment s'organiser face à la loi anti-squat qui pourrait être validée en septembre et criminaliser les occupations en France comme c'est déjà le cas dans d'autres pays européens.

Ce livre présente une série de voyages dans un mouvement aux multiples facettes, avec des retours sur des luttes locales, des expériences de répression et des récits sur les formes de vie collective nées d'espaces squattés dans diverses villes et pays à travers le monde : de Rio de Janeiro à Istambul, en passant par Seattle et l'Australie. Pour plus d'infos : http://www.edition-assemblage.de/fighting-for-spaces/

# 20h30 : Voyage à travers des décennies de lutte (voir appel) - épisode 1 - intervento sur les mouvements révolutionnaires italiens des années 70

— Mardi 28 août

# 10h : Balades et récits sur la zad

# 15h : Une présentation de la situation politique, sociale et des luttes au Mexique suite aux élections présidentielles de juillet et à la campagne de la candidate indigène Marichuy. Retour sur la rencontre de milliers de femmes ce printemps dans le caracol de Morelia (Chiapas) organisée par le mouvement zapatiste de l'EZLN.

# 17h : Voyage à travers des décennies de lutte - épisode 2 - retour sur les mouvements autonomes allemands des années 80

# 21h : Rétrospective de films du collectif OGAWA sur la décennie de lutte (70's) contre l'aéroport de Tokyo-Narita au Japon

"Dans ce qui constitue le précédent le plus frappant et le plus significatif à Notre-Dame-des-Landes, l'expropriation de terres agricoles pour la construction de l'aéroport de Tokyo-Narita commença en 1966. D'ici à 1971 avait débuté une décennie de batailles meurtrières entre l'État et les fermiers qui refusaient de céder leurs terres. Ce furent ces batailles hautement exemplaires qui, d'après le témoignage de nombreux militants français de l'époque, inspirèrent leurs propres affrontements directs et physiques avec la police dans les rues de Paris et d'autres villes. La série de films du collectif Ogawa se donne pour mission de raconter l'histoire de la lutte, non pas à posteriori mais bien à mesure qu'elle a lieu. Si elle compte parmi les films les plus intelligents et les plus exaltants qu'il nous ait jamais été donné de voir, c'est parce qu'elle propose, de façon inséparable, aussi bien la chronique directe de ces événements que leur réflexion immédiate (par ceux-là-mêmes qui vivent ces événements, les paysans en lutte de Sanrizuka). Ils nous donnent à voir et à entendre à la fois la mêlée du champ de bataille et la stratégie qui s'y déploie au jour le jour – tout autant que l'impact de ces longues années de résistance sur la vie quotidienne et la pensée de ceux qui se sont retrouvés un jour obligés de se battre, contre une force qui voulait les déloger. L'alliance de précision et de lyrisme à l'œuvre dans les films d'Ogawa Productions tournés à Sanrizuka leur donne une valeur d'exemple : un exemple qui n'est pas fait pour être cité, mais bien pour être reproduit, sur le terrain du cinéma comme sur celui de la lutte politique."

Pour plus d'infos : https://www.zintv.org/Notre-camera-sera-en-premiere-ligne-pour-recevoir-les-coups

Programme

— Mercredi 29 août

# 10h : Chantiers/ logistique

# 15h : Présentation du mouvement de libération des femmes au Kurdistan et son rôle au sein de la société.

# 17h : Une Flotille de la liberté pour Gaza regroupant une quarantaine de participant.e.s de 16 pays, est partie le 21 juillet de Palerme pour briser le blocus de Gaza. Sarah Katz qui a vécu deux ans à Gaza racontera l'attaque israelienne et son emprisonnement. Pierre Stambul, de l'UJFP, expliquera comment le sionisme a fabriqué un Etat d'apartheid.

# 21h : Voyage à travers des décennies de lutte - épisode 3 - les mouvements écologistes radicaux et anticapitalistes anglais des années 90, des road protests, street party à la montée en puissance du mouvement antimondialisation.

— Jeudi 30 août

# 10h : "Développement ou autonomie ? Quelques pistes à partir de l'opposition aux mines en Guyane" avec des personnes de la revue z

# 14h : Ouverture des rencontres entre territoires en bataille/zones en recherche d'autonomie (voir appel) avec la participation d'habitantes du Wendland (Allemagne), de Chistiania (Danemark), des Lentillères (France), d'Errekaleor (Pays basque), de la zad de Notre-Dame-des-Landes (France) : Naissance et apparition d'un territoire en bataille - Habiter un territoire //

# 21h : Concert avec Portron Portron Lopez + Portron Portron touaregs + Culture émotion + Channel plus à Bellevue....

— Vendredi 31 août

# 10h puis 14h : Suite des rencontres ouvertes entre territoires en bataille/zones en recherche d'autonomie : Entre-soi et porosité du territoire - S'organiser

# 21h : Voyage à travers des décennies de lutte - épisode 4 - retour sur les mouvements français de 2005 à 2017 - des émeutes de 2005/CPE à la loi travail en passant par les zads

— Samedi 1er septembre

# 9h : chantiers / logistique

# 10h : Projection et présentation de la lutte contre l'extractivisme au Vénézuela avec un camarade de la libertalia, une coopérative autogestionnaire.

# 15h : Suite et fin des rencontres ouvertes entre territoires en bataille/zones en recherche d'autonomie : Les inspirations du passé - Durer, se projeter, au-delà des défaites et des victoires

*** Soirée d'inauguration de l'ambazada ***

# 19h : Apéro-chansons avec une invitation aux participant.e.s de tous pays à venir avec des chants de chez eux

# 20h : Buffet international

# 21h : Bal plus ou moins trad et boum.

— Dimanche 2 septembre

# 10h : Remise en état et grasse mat'

# 15h : Discussion sur Bure et l'instruction en cours

# 21h : Ciné-club de l'ambazada : "La porte du paradis" de Michael Cimino

Le film culte qui a coulé la plus grosse société de production d'Hollywood - sur la fronde tournoyante de migrants, prostitués, paysans, face aux armées de mercenaires des grands propriétaires terriens dans l'amérique de la fin du 19e.

Pour tous contacts, inscriptions, questions : intergalaczad chez riseup.net Le programme complet de la semaine intergalactique sera bientôt en ligne sur : https://zad.nadir.org/

voir aussi en parallèle : Retrouver du souffle
https://expansive.info/Retrouver-du-souffle-1128
Invitation pour une rencontre autour des enjeux des luttes actuelles, sous le hangar de l'avenir à la ferme de Bellevue sur la zad de Notre-Dame-des-Landes du 27 août au 2 septembre 2018.
Cette série de discussion recoupe en partie celle des rencontres intergalactiques qui se tiendront sur la zad au même moment.

Semaine intergalactique sur la zad du 27 août au 2 septembre 2018

27. août 2018 - 9:00

Pour tous contacts, inscriptions, questions : galaczad chez riseup.net
Le programme complet de la semaine intergalactique sera bientôt en ligne sur :
https://zadforever.blog - https://zad.nadir.org/

Après la victoire tant attendue contre le projet aéroport, nous tentons de sortir enfin d'un printemps brutal. Celui-ci a été marqué par deux phases d'expulsions au cours desquelles le gouvernement s'est consacré à se venger de l'affront qu'avait représenté la zad pendant tant d'années. Ces opérations policières massives ont causé beaucoup de blessé-e-s et entraîné la destruction d'une partie lieux de vie de la zad ainsi qu'une longue présence militaire. Mais l'Etat a dû renoncer à aller plus loin et à éradiquer notre présence dans ce bocage. La résistance sur le terrain, les solidarités ailleurs et le
processus de négociation ont abouti à un statu quo sur le maintien de dizaines d'habitats, espaces communs ainsi que des activités sur la majeure partie des terres prises en charge par le mouvement. Néanmoins, ce que nous avons réussi à conserver aujourd'hui pourrait très vite être attaqué de nouveau, administrativement, politiquement ou militairement. Alors que la zad se remet de ses plaies, se recompose,
que les travaux des champs et les constructions reprennent, nous nous projetons sur les combats des prochains mois. Ceux-ci nous dépassent et se relient à d'autres menés partout dans le monde. Ils concernent l'usage collectif et respectueux de la terre, le partage des communs, la remise en question des états-nations et des frontières, la réappropriation de l'habitat, la possibilité de produire et d'échanger en se libérant des carcans marchands, les formes d'auto-organisation sur des territoires en résistance et le droit d'y vivre librement...

Après plus de deux ans de travaux réguliers et un nouveau mois de chantier cet été, la semaine du 27 août au 2 septembre sera celle de l'inauguration de l'ambazada, espace destiné entre autres à accueillir sur la zad de Notre-dame-des-Landes des luttes et des peuples insoumis du monde entier. Pour pendre dignement cette crémaillère-là, nous ne pouvions que convier à une nouvelle semaine intergalactique. Nous souhaitons
qu'elle contribue à se redonner de l'élan et des horizons avant les mobilisations de la rentrée ici et ailleurs.

/// RENCONTRES OUVERTES ENTRE TERRITOIRES EN BATAILLES ET EN QUÊTE D'AUTONOMIE

Des questions n'ont cessé pour notre part de nous habiter tout au long de la saison passée, celles entre autres de l'ancrage dans la durée sans se laisser domestiquer, de l'entre-soi ou de la porosité de nos mouvements, du rapport de force plus ou moins frontal avec l'Etat et de possibilités que des victoires se prolongent. Nous avons dû trouver nos propres réponses partielles dans l'urgence, nous avons dû faire des choix décisifs face aux tanks et sous une pression dramatique. Nous voulons reposer ces enjeux et les recroiser avec d'autres territoires nés de batailles et ayant tracé leur propre chemin. Une partie de la semaine sera donc consacrée à des rencontres ouvertes avec des invités du Wendland en Allemagne, de Christiania au Danemak, du
quartier libre des Lentillères en France, d'Errekaleor au Pays Basque ou encore d'Exarchia en Grèce . Chacun de ces territoires nous racontera la manière dont il s'est emparé de ces problématiques et ouvrira un débat croisé.

A une autre échelle, des peuples entiers résistent toujours de par le monde à l'assimilation culturelle et à l'idéologie libérale. Un moment de rencontres spécifiques à ce sujet au cours de la semaine est aussi en cours de préparation.

/// JONCTIONS HISTORIQUES ET HÉRITAGES RÉVOLUTIONNAIRES

Nous vous proposerons aussi de voyager au cours de diverses soirées à travers des décennies de luttes marquantes dans différents pays européens. L'Italie révolutionnaire des années 70, les mouvements autonomes allemands des années 80 ou l'écologie radicale anglaise et anticapitaliste des années 90, entre autres, ont reconfiguré le
langage politique, les pratiques d'actions et d'organisation. Nous replonger dans ces histoires vibrantes, ce sera partir en quête d'héritages et d'imaginaires qu'elles nous donnent pour penser le présent.

/// AUTRES CONTENUS, CHANTIERS ET RENCONTRES SIMULTANÉES SUR D'AUTRES CHAMPS DE LUTTE

Divers autres contenus sont en cours de programmation, notamment :

un après-midi de rencontre avec une militante kurde sur le mouvement de libération des femmes au Kurdistan, et son rôle au sein de la société et du PKK.

Une présentation de la situation politique, sociale et des luttes au Mexique suite aux élections présidentielles de juillet et à la campagne de la candidate indigène Marichuy.

Témoignages de personnes sans papiers à Nantes et des groupes qui organisent leur soutien dans les squats et dans leurs démarches administratives. Un point sur la loi "asile-immigration". Le retour d'expériences d'un groupe qui a organisé cet hiver l'occupation de l'université de Nantes avec des personnes sans papiers et un aperçu de la situation actuelle.

Des rencontres se pensent en parallèle sur d'autres lieux de la zad avec des groupes de syndicalistes ou d'étudiant.e.s qui consacreront certaines journées de la semaine à tirer un bilan de leurs mobilisations de l'année et se pencher sur la suite. Des croisements entre les un.e.s et les autres et la semaine intergalactique sont à prévoir .

Les matinées seront consacrées à des chantiers sur divers lieux pour renforcer les communs de la zad, ainsi qu'à faire tourner l'orga logistique de la semaine.

Les participant.e.s sont les bienvenu.e.s à proposer des contributions aux diverses discussions annoncées. Il est possible de nous contacter pour faire des propositions supplémentaires d'ateliers et discussions. Nous avons cependant fait le choix général de favoriser quelques grandes thématiques et temps communs pendant lesquels avancer ensemble plutôt que de superposer une multiplicité de
discussions en parallèle.

/// PRÉVENIR DE VOTRE VENUE ET L'ORGANISER

Dites-nous si vous voulez venir !! Nous avons besoin de prévoir la logistique à l'avance, et donc de connaître le nombre de participant-e-s (pour cette semaine, nous avons prévu des infrastructures pour environ 300 personnes). Nous souhaitons que les participant-e-s restent la semaine entière afin de prendre le temps d'une élaboration collective. Merci de nous dire avant le 31 juillet combien d'entre vous seront présent-e-s et à quelles dates. Des structures de cantine seront organisées sur place, mais n'oubliez pas de prendre une tente et un duvet pour dormir.

Dites-nous également quelle-s langue-s vous parlez afin d'organiser la traduction. Tell us wich langage you speak to organize the translations.

Pour tous contacts, inscriptions, questions : galaczad chez riseup.net
Le programme complet de la semaine intergalactique sera bientôt en ligne sur :
https://zadforever.blog - https://zad.nadir.org/

Affiche et version anglaise ici -
https://zadforever.blog/2018/06/15/an-intergalactic-week-27-aug-2-sept/

Aix-en-Provence : Expulsion d'une quinzaine de familles roms

27. août 2018 - 8:59

Le 22 août ont été évacués deux terrains occupés par des Roms qui vivent à Aix depuis de nombreuses années, situés entre les quartiers d'Encagnane et du Jas de Bouffan.

Le premier terrain, à la demande de la Municipalité, comme d'habitude. Ces parias ne sont pris en charge par aucun service social, on les expulse, on écrase à peu près tous leurs biens, ils vont reconstruire un peu plus loin. Cela va faire bientôt dix ans que ça dure. La Mairie veut les ignorer, ils ne sont pas des citoyens.

Le second terrain va être détruit par des travaux autoroutiers, c'était incontournable. Mais ils ont été assignés en août 2017 (sous prétexte d'urgence alors que l'expulsion sera appliquée un an plus tard), lorsqu'ils étaient absents. Ainsi aucun des assignés n'a reçu de convocation, cela n'a pas gêné l'huissier. Ils ont reçu la notification de la décision d'expulsion à leur retour, début septembre. Procès en leur absence, l'avocat demandant l'expulsion n'a pas été gêné...il n'a même pas pris la peine d'avertir l'avocate qui les défend depuis des années. La déontologie semble un luxe inutile. Mais un déni de justice pour des Roms a-t-il de l'importance ?

Une instruction ministérielle de 2018 exige que l'on cesse les expulsions sans solution. Belles paroles, le Droit n'est pas pour eux. Rien ne leur est proposé, les services sociaux les ignorent et, parait-il, dans tout le pays d'Aix il n'y aurait aucun terrain disponible... !

Ligue des droits de l'Homme
Section du Pays d'Aix-en-Provence

Soutien devant le TGI des salariés du MacDo de Saint Barthélémy

27. août 2018 - 8:00

Le lundi 27 août à 9h du matin au TGI de Marseille, le responsable franchisé du restaurant Mac Donalds de Saint Barthélémy va tenter de casser la suspension de la vente des locaux à un repreneur indépendant extérieur à l'enseigne Mac Donalds.
Les 77 salariés en grève depuis trois mois contre la vente de leur entreprise en franchise par le groupe américain sont convoqués pour une audience à la demande du franchisé qui réclame l'annulation de la suspension de la procédure de cession du restaurant McDo dont il est propriétaire à un tiers..
C'est une manière de chasser dans l'urgence les salariés-es qui ont occupé depuis le 6 aout et maintenu jusqu'à la semaine dernière leur outil de travail pour les priver de toutes les solidarités qui sont en train de se tisser, en France et au niveau international, affirme le syndicat Sud APT 13.
Il faut donc un maximum de monde pour participer au rassemblement organisé devant le TGI de Marseille demain matin. Mobilisez vous pour que les salariés-e-s de Mac-do ne soient pas seul-e-s face à la loi du fric et l'arbitraire patronal !
Par ailleurs le 3 septembre une autre audience dans cette affaire est prévue au TGI de Marseille qui doit rendre sa décision concernant la vente initiale en franchise. Le jugement avait été reporté à cette date qui devrait voir un autre rassemblement de soutien devant le TGI.

Syndicat SUD APT 13 BP 90055 13202 Marseille Cedex 02
Tél : 04.91.11.63.30 Facebook : www.facebook.com/sudapt13

Bobines Rebelles dans les Alpes

26. août 2018 - 9:00
SALLE 1

10h

APRÈS LE PRINTEMPS : VIE ORDINAIRE DE COMBATTANTS SYRIENS
de Laurent Lhermite et Romain Huët
France 2017- 63mn
Les brigades de combattants insurgés se relaient sur le front pour tenir la position et résister à l'avancée de l'armée de Bachar El-Assad. En attendant que l'on fasse appel à eux, les Moudjahidines Ahmad, Abu moraï et Mohammed continuent de vivre malgré les bombardements incessants. Écouter leur parole, leur récit d'une guerre civile vécue de l'intérieur, entre l'intensité du moment présent, l'obscurité de l'avenir, l'espoir, l'usure et la folie.

14h

ET VOUS VIVEZ LÀ HAUT TOUTE L'ANNÉE ?
Un film de Michel Marié, écrit par Natacha Guiboud
France 2017- 52minutes
À cheval sur la Drôme et les Hautes Alpes, la vallée de la Méouge étire ses quarante km de nature sauvage. C'est ici qu'ils se sont installés et, à la belle saison, leur vie peut paraître idéale. Mais vivre ici a un prix. Ce ne sont pas de « doux illuminés », ils sont en phase avec notre siècle. C'est à travers le quotidien de Claire, Sylvie, Régis et quelques autres que nous tentons de comprendre leurs motivations.

16h

UNE BRANCHE EN TRAVERS DU CHEMIN
de Etienne Dècle et Catherine Bouteron
France 2017- 60 minutes
Loup et pastoralisme : la cohabitation est-elle possible ? Depuis le début des années 90, en France, dans les Alpes du Sud, la réapparition du loup a exacerbé le conflit d'usage d'un territoire où il s'est progressivement réinstallé. Au-delà de cette situation, le loup interroge notre rapport au monde sauvage et la place accordée à la nature dans notre société.

18h

LE DOSSIER PLOGOFF
de François Jacquemain
France - 50mn - 1ère sortie : 1980
Restauré en 2017 et diffusé par Synaps Audiovisuel
Un village peuplé d'irréductibles bretons.nes résiste encore et toujours à l'envahisseur et son projet de centrale. Et la vie n'est pas facile pour les garnisons de gardes mobiles des camps retranchés alentour. Ainsi, sans potion magique mais avec pierres, cris et recours administratifs, les habitants de Plogoff défient consciencieusement l'État Français.

CHAPITEAU du cinéma voyageur

10h

CARTE BLANCHE au CINÉMA VOYAGEUR
Une sélection de courts métrages du catalogue de cinéma-voyageur

14h rediffusion

REGARDE AILLEURS
de Arthur Levivier - France 2018 - 85 minutes
De l'expulsion de la « jungle » en octobre 2016 jusqu'à la situation sur place un an plus tard, Arthur a partageé des moments de vie avec des hommes et des femmes d'origine soudanaise, afghane, éthiopienne, érythréenne et des habitants de Calais.
En soulignant le décalage qu'il existe entre le terrain et les discours, il nous montre la stratégie mise en place pour dissuader les exilés de rester. Le réalisateur réussit à filmer le harcèlement étatique, les mises en scène médiatiques, mais aussi la force et l'humour des exilés.

16h

CARTE BLANCHE au CINÉMA VOYAGEUR
Une sélection de courts métrages pour les enfants petits et grands

SALLE 2

10h

DANS MA TÊTE UN ROND POINT
de Hassen Ferhani
Algérie, France, Qatar, Liban, Pays-Bas 2015 - 100 minutes
Dans le plus grand abattoir d'Alger, des hommes vivent et travaillent à huis-clos aux rythmes lancinants de leurs tâches et de leurs rêves. L'espoir, l'amertume, l'amour, le paradis et l'enfer, le football se racontent comme des mélodies de Chaabi et de Raï qui cadencent leur vie et leur monde.

14h

MORTS À 100 %
de Jean Lefaux et Agnès Guérin
France 1980 - 55 minutes
Morts à 100 % tire le bilan d'une vie de travail et d'exploitation pour ceux qui, dans le bassin et ailleurs, ont cru au mythe du mineur héroïque au travail et dans la lutte. Ce mythe auquel ont largement contribué les partis politiques de gauche et les syndicats s'est effondré sans heurts dans la mort du bassin du Nord-Pas-de-Calais. Les mineurs se demandent comment ils ont pu contribuer à leur propre exploitation et à leur propre mort par silicose.

MORTS À 100 % : POST-SCRIPTUM
de Modeste Richard et Tomjo
France 2017 - 45 minutes
En 2012, l'UNESCO élève le bassin minier Nord-Pas de Calais au rang de « Patrimoine mondial », saluant l'« œuvre conjuguée de l'homme et de la nature ». Les travailleurs du fond étaient-ils ces héros de la Grandeur industrielle française, ou les otages d'une fierté qui les poussa au sacrifice ?

16h

NEXT / WebSérie Documentaire
de Clément Montfort
France 2017
23 minutes avec Yves Cochet + une lecture qui dérange - 60 mn
… Anéantissements biologiques des écosystèmes, migrations de population pour des raisons climatiques, risques de pénuries de pétrole, autrement dit une série sur les risques d'effondrement de notre civilisation… "Nous entrons dans une crise systémique globale qui parfois peut nous dépasser complètement à l'échelle individuelle. Que faire ? Comment vivre avec toutes ces nouvelles tristes sans sombrer ou rester dans la dépression ? Et que faire quand nous nous sentons abattus par tant de déboires écologiques ? Qu'est ce qui nous attend concrètement ? Comment s'y préparer ?" sont les deux questions fil rouge de NEXT .

18h rediffusion

PIED DE BICHE
de Mathieu Quillet
France 2018 - 78mn
Il est question d'un lieu, les Tanneries à Dijon occupé illégalement par des jeunes en 98, puis légalisé par la mairie, puis déménagé en 2015. tout un tas de maisons sont squattées, ouvertes au pied de biche et habitées sans droits ni titres. Certaines d'entre elles abritent des gens sans papiers. Il est aussi question du Quartier Libre des Lentillères : d'anciennes terres maraichères, squattées, remises en cultures et maintenant habitées par une centaine de personnes.
« Une certaine envie de victoire, que ce ne soient pas que des utopies »

ATTENDRE OU PROVOQUER
de Julie Romeuf et Matthieu Quillet
France 2018 - 15minutes
Lettre filmée, témoignage subversif, offensif mais aussi autocritique sur une expérience de vie de 15 ans (et plus) en squats.

Bobines Rebelles dans les Alpes
Festival de cinéma documentaire d'auteur social et politique
https://bobinesrebelles05.jimdo.com
bobinesrebelles05 chez gmail.com

Bobines Rebelles dans les Alpes

25. août 2018 - 13:00
SALLE 1

14h

PAS RES NOS ARRESTA
Film collectif de l'Amassada
France 2016 - 64 mn
À l'ère de la transition énergétique pour la soi-disant croissance verte, RTE tente de
s'approprier les terres de deux jeunes agriculteurs, à Saint-Victor dans le Sud-Aveyron,
pour implanter un transformateur électrique de sept hectares. Au premier jour de l'hiver 2014, une cabane nommée l'Amassada se dresse sur les terres convoitées.
Les rencontres, les liens, les résistances s'étendent et s'intensifient.

COURTS-METRAGES de Notre-Dame-des-Landes
(séance suivie d'un débat : les grands projets inutiles)

17h

QUAND PASSE LE TRAIN
de Jérémie Reichenbach
France 2013 - 30 mn.
Chaque jour, des centaines d'hommes et de femmes traversent le Mexique, entassés sur le toit de trains de marchandises. Portés par le rêve d'une vie meilleure, ces voyageurs de mauvaise fortune ont l'espoir de passer la frontière des États-Unis. Norma, Bernarda et une dizaine d'autres femmes du village La Patrona, traversé par l'une des voies de chemin de fer sur lesquelles circulent ces trains, se sont données pour mission d'aider les migrants.

LES CORPS INTERDITS
de Jérémie Reichenbach
France 2016 - 12 mn.
Plusieurs réfugiés, arrivés à Calais au péril de leur vie, dénoncent la violence de leur condition. Leurs voix se superposent à des images de la « jungle » et de l'architecture carcérale du nouveau camp construit par l'État français. Sous le joug de lois arbitraires et inhumaines, ils ont été condamnés à errer dans d'inqualifiables limbes à la marge de notre monde.

LA ROCHE ET LE CRISTALLIN (quelques jours à Vintimille)
de Pauline Savary
12 minutes- 2017
La presse s'agglutine sur le passage des "migrants" contraints par la police de rester sur les rochers, quelque part là où la mer touche Menton et Vintimille. Des hélicoptères, des gendarmes, des baigneurs, des journalistes... qui tournent, stationnent, s'agitent, attendent… Essayer de percer la couche qui couvre les faits, leur représentation ; chercher pour mieux voir.
(séance suivie d'un débat : accueillir les migrants)

SALLE 2

14h

ATTIEKE ALL STARS
de Yassine Hubert
France 2017- 70 minutes
À Saint-Denis, au milieu du boulevard Marcel Sembat, les anciens locaux de l'Assurance maladie ont été squattés et transformés en logements d'urgence et en centre social de quartier par un collectif de mal-logés. L'Attiéké, au delà du plat traditionnel ivoirien, est le nom qui a été donné à cette aventure humaine. Derrière la façade bariolée du bâtiment, fourmille une petite communauté qui tente d'organiser une résistance populaire face aux galères du quotidien.

16h

BASKA BIR DAG UNE AUTRE MONTAGNE
de Noémi Aubry et Anouck Mangeat
2017 - 82 minutes
Elles sont des femmes de famille kurde, en lutte pour leur liberté. De trois générations différentes, elles sont engagées chacune à leur manière dans un combat pour résister, au nationalisme, à l'autoritarisme, à la guerre, au patriarcat. Les gentilles filles vont au paradis, les autres vont où elles veulent.

CHAPITEAU du cinéma voyageur

14h rediffusion

BE' JAM BE et cela n'aura pas de fin.
de Caroline Parietti et Cyprien Ponson
France 85mn - 2017
Au Sarawak, l'un des deux états malais de l'île de Bornéo, « ceux de l'amont des rivières » sont les premiers touchés par la destruction massive des forêts. Les Penan, naguère nomades, sont aujourd'hui dans le cœur du tourbillon : comment continuer à vivre quand tout s'effrite autour de soi, quand le paysage qui donne sens à l'existence disparaît entraînant avec lui langue, pratiques, esprits ? Ensemble, la communauté se raconte à nous dans la lutte à la mort.

16h

PIED DE BICHE
de Mathieu Quillet
France 2018 - 78mn
Il est question d'un lieu, les Tanneries à Dijon occupé illégalement par des jeunes en 98, puis légalisé par la mairie, puis déménagé en 2015. tout un tas de maisons sont squattées, ouvertes au pied de biche et habitées sans droits ni titres. Certaines d'entre elles abritent des gens sans papiers. Il est aussi question du Quartier Libre des Lentillères : d'anciennes terres maraichères, squattées, remises en cultures et maintenant habitées par une centaine de personnes.
« Une certaine envie de victoire, que ce ne soient pas que des utopies »

18h

CARTE BLANCHE au CINÉMA VOYAGEUR
Une sélection de courts métrages du catalogue de cinéma-voyageur

cinéma en plein air*

21h30

*ou en salle selon la météo.

REGARDE AILLEURS
de Arthur Levivier
France 2018 - 85 minutes
De l'expulsion de la « jungle » en octobre 2016 jusqu'à la situation sur place un an plus tard, Arthur a partageé des moments de vie avec des hommes et des femmes d'origine soudanaise, afghane, éthiopienne, érythréenne et des habitants de Calais. En soulignant le décalage qu'il existe entre le terrain et les discours, il nous montre la stratégie mise en place pour dissuader les exilés de rester. Le réalisateur réussit à filmer le harcèlement étatique, les mises en scène médiatiques, mais aussi la force et l'humour des exilés.

Bobines Rebelles dans les Alpes
Festival de cinéma documentaire d'auteur social et politique
https://bobinesrebelles05.jimdo.com
bobinesrebelles05 chez gmail.com

Clameur citoyenne et pique nique solidaire

25. août 2018 - 11:00

La fanfare Invisible et les associations de solidarité avec les exilés invitent la population à un pique-nique solidaire, convivial et pacifique pour faire entendre et partager nos valeurs de fraternité. Apportez votre pique-nique !

Le Col de l'Echelle est, depuis toujours, un point de passage entre la France et l'Italie, à côté de Briançon. Il est notamment utilisé par des réfugiés et des exilés contraints par la nécessité de traverser les frontières.

Cette « clameur citoyenne » sera l'occasion de faire entendre les valeurs de solidarité et de fraternité sur lesquelles s'appuient des organisations et des habitants du Briançonnais. Résistants d'aujourd'hui, ils sont une force et une puissance qui perpétuent une tradition d'accueil, de liberté et de justice sociale. Leur combat est à résonance nationale et internationale. Des prises de paroles solidaires et des témoignages alterneront avec des impromptus musicaux et festifs.

Dans une Europe de plus en plus intolérante, stimulée par des organisations et des partis politiques nationalistes, populistes et xénophobes, les personnes exilées sont aujourd'hui pourchassées, stigmatisées. La colère sociale est instrumentalisée pour faire la chasse aux migrants ; les regards sont détournés de la violence économique et de la tyrannie financière pour s'acharner lâchement sur le plus pauvre, le différent, celui venu d'ailleurs.

Par une présence joyeuse, conviviale et solidaire, un soutien fraternel sera envoyé à celles et ceux qui traversent les frontières pour survivre ainsi qu'à ceux qui luttent pour le respect des droits.

Par cette action symbolique, nous apportons notamment notre plein soutien aux 3+4 de Briancon dont le procès est prévu le 8 novembre 2018.

Contacts : lafanfareinvisible chez yahoo.com

Bobines Rebelles dans les Alpes

24. août 2018 - 19:00

* ou en salle suivant la météo.

LA NUIT DES SACS PLASTIQUES
Film d'animation de Gabriel Harel - France 2018 - 18 minutes

Par cette fable apocalyptique, Gabriel Harel nous parle d'urgence sociétale et écologique dans une habile hybridation de la vignette de bande dessinée et du mouvement par la musique et le montage.

Une expérience de free party hitchcockienne qui reviendra sans doute à l'esprit du spectateur quand, au hasard de son chemin jusqu'à la prochaine fête du samedi soir, il se prendra le pied dans la hanse diabolique d'un sac plastique.

BE' JAM BE et cela n'aura pas de fin
de Caroline Parietti et Cyprien Ponson - France 2017- 85mn

Au Sarawak, l'un des deux états malais de l'île de Bornéo, « ceux de l'amont des rivières » sont les premiers touchés par la destruction massive des forêts.

Les Penan, naguère nomades, sont aujourd'hui dans le cœur du tourbillon : comment continuer à vivre quand tout s'effrite autour de soi, quand le paysage qui donne sens à l'existence disparaît

entraînant avec lui langue, pratiques, esprits ? Ensemble, la communauté se raconte à nous dans la lutte à la mort.

Programme

Bobines Rebelles dans les Alpes
Festival de cinéma documentaire d'auteur social et politique

https://bobinesrebelles05.jimdo.com
bobinesrebelles05 chez gmail.com

La politique de la Troïka en Grèce : Voler le peuple grec et donner l'argent aux banques privées, à la BCE, au FMI et aux États dominant la zone euro

22. août 2018 - 18:43

Le 20 août 2018, le gouvernement grec d'Alexis Tsipras, le FMI et les dirigeants européens célèbrent la fin du 3e mémorandum. À cette occasion, le message qui est distillé par les grands médias et les gouvernants [1] : la Grèce retrouve sa liberté, l'économie reprend, le chômage baisse, l'Europe a prêté 300 milliards à la Grèce et les Grecs vont devoir commencer à rembourser cette dette en 2022 ou en 2032…

Les principales affirmations sont totalement fausses car la Grèce reste bien sous tutelle des créanciers en général, elle doit, selon les accords que le gouvernement d'Alexis Tsipras a signés, impérativement dégager un surplus budgétaire primaire de 3,5% qui va la contraindre à poursuivre des politiques brutales de réduction de dépenses publiques dans le domaine social et dans l'investissement. Contrairement au message dominant qui laisse entendre ou affirme carrément que la Grèce ne commencera à rembourser la dette que dans le futur, il faut dire clairement que la Grèce rembourse en permanence des montants considérables à la BCE, au FMI, aux créanciers privés, ce qui l'empêche de répondre aux besoins de sa population.

Le silence complice qui pèse sur la situation de la majorité du peuple grec est scandaleux : des études très sérieuses indiquent que le taux de mortalité infantile a fortement augmenté depuis 2010, de même le taux de mortalité chez les personnes âgées (voir cet article. Voir aussi « Grèce : Le démantèlement méthodique et tragique des institutions de santé publique »). Le taux de suicides a été multiplié par trois.

En réalité, le bilan est littéralement dramatique pour le peuple grec en terme de dégradation de ses conditions de vie et d'atteinte à ses droits civils et politiques.
Si on se situe du point de vue de la Grèce en tant qu'État, il faut bien constater que les gouvernements qui se sont succédés depuis 2010 ont abandonné aux créanciers la conduite de la politique du pays. La Grèce est devenue un protectorat des puissances dominantes de la zone euro qui s'y conduisent comme en pays conquis.

C'est aussi un fiasco économique flagrant, du moins si on prend en compte les objectifs officiels des trois mémorandums qui ont été imposés au peuple grec depuis 2010.

Enfin, c'est également un échec pour une grande partie de la gauche internationale qui avait mis beaucoup d'espoir dans la possibilité de voir réussir un gouvernement de gauche qui s'était engagé à sortir son pays de l'austérité et de la soumission à la loi du capital.

Dans cet article, sont passés en revue quelques moments clés de la période mémorandaire et de celle qui l'a précédée.

La suite est à lire sur le site du CADTM :
http://www.cadtm.org/La-politique-de-la-Troika-en-Grece-Voler-le-peuple-grec-et-donner-l-argent-aux


Lire aussi sur le site du CADTM du même auteur avec Thanos Contargyris et Thierry Jacolet
La dette grecque reste une poule aux œufs d'or pour les banques centrales européennes et les privés :
Des profits sur la Grèce

Assemblée de rentrée de l'Assemblée de la Plaine

20. août 2018 - 17:00

Les habitants, commerçants et habitués de la Plaine sont invités à se retrouver lundi 20 août à 18h aux tables de La Plaine, dans le square de la place Jean Jaurès, pour l'assemblée de rentrée de l'Assemblée de la Plaine.
Venez nombreux !

Assemblée de La Plaine chez lists.riseup.net>

 
 
 
 
DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE 

Powered by Drupal, an open source content management system