Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 

 

Infos Mille babords

Syndiquer le contenu Mille Babords
Mis à jour : il y a 3 heures 3 min

Atenco renforce des liens en France après l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes

3. avril 2018 - 19:30

Trinidad Ramírez Velázquez du Front des Villages en Défense de la Terre a assisté à la célébration [ du 10 février 2018 ] sur la ZAD.
Cet événement a coïncidé avec une tournée de travail des Défenseures des Droits de l'Homme en Europe

France, mars 2018. Une délégation mexicaine de Défenseures des Droits de l'Homme a réalisé un voyage de travail en Europe durant les premières semaines de février. Le sujet de la tournée était « Le Mexique, entre la spoliation et les disparitions forcées. Marcher avec le Peuple ». La délégation était composée de deux femmes, dont un de leurs proches est porté disparu, appartenant au Mouvement pour Nos Disparus Au Mexique, de Doña Trinidad Ramírez Velázquez du Front des Villages en Défense de la Terre (FPDT) et des membres de l'ONG Serapaz.

Des rencontres très diverses et des journées d'information se sont déroulées pendant le séjour de la délégation mexicaine à Barcelone et à Paris. Des réunions avec des membres des gouvernements (mairie de Barcelone et une députée française), des organisations non-gouvernementales (l'Institut Catalan International pour la Paix, Peace Brigades International, Amnistie Internationale, France-Amérique Latine, le Comité contre la Faim et pour le Développement) et même une soirée avec Manu Chao.

Vous pouvez lire la suite ici

Pollution industrielle, Santé en Danger ?

3. avril 2018 - 18:30

Le Collectif Alternatiba Martigues - Ouest Étang de Berre invite
l'Institut Écocitoyen pour la Connaissance des Pollutions
Mardi 3 avril 2018 - 18h30 - Salle du Grès Martigues

  • La pollution atmosphérique met-elle les populations en danger ?
  • La surveillance réglementaire est-elle adaptée ?
  • Quelle est la situation sur le territoire de Martigues ?
  • Comment agir pour changer la situation ?

Philippe Chamaret, directeur de l'IECP, présentera
les résultats des études et répondra aux questions.

L'institut écocitpoyen, basé à Fos-sur-Mer, est une association dont les missions principales sont l'acquisition de connaissances scientifiques autour des questions sanitaires et environnementales, la transmission de ces savoirs et l'organisation de surveillance et de protection de l'environnement.

Pour la première fois, citoyens, élus, industriels et scientifiques collaborent à un projet commun à l'échelle d'un territoire.

Depuis 5 ans, l'Institut Ecocitoyen pour la Connaissance des Pollutions, centre d'étude de l'environnement et de l'impact des pollutions sur la santé, conduit des études scientifiques afin de mieux comprendre l'impact des pollutions spécifiques générées par la présence de la zone industrielle.
De nombreux résultats sont d'ores et déjà disponibles, notamment sur le territoire de Martigues.
Bio-indication par les lichens, mesure des particules ultrafines, transfert sols-plantes des polluants ou encore état des eaux du Golfe de Fos seront détaillés.

Un échange avec la salle permettra également d'évoquer les questions de surveillance réglementaire ou encore de santé.

. Lien : http://institut-ecocitoyen.fr/index.php
alternatiba.martigues chez orange.fr I

Communiqué du MRAP

2. avril 2018 - 15:18

MRAP
Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples
Fédération des Bouches du Rhône
34 cours Julien
13006 Marseille
Tel : 04 91 42 94 65

Fedemrap13 chez gmail.com

Marseille le 01-04-18

Communiqué

La Fédération des Bouches du Rhône du MRAP vient de prendre connaissance, via le journal le Point, des propos haineux à l'encontre des musulmans émanant d'un responsable de la police municipale de la ville de Marseille.

Il lançait depuis son compte facebook des appels à une « France sans islam » et à un « bouclier anti-Islam » laissant entendre que derrière chaque musulman se cache un terroriste à éliminer. Dans le même temps, il faisait l'apologie des idées de l'extrême droite tout en soutenant le sénateur Stéphane Ravier... Chacun pourra apprécier les idées de haine diffusées par le RN (ex FN) , ses représentants et ses alliés dans toute l'Europe.

Nous rappelons que la critique d'une religion n'est pas un délit en France mais que s'attaquer à des personnes pratiquant telle ou telle religion reste une discrimination, un racisme et pour le coup, en application des lois de 1970 renforcées en 1990 est bien un délit qui peut être puni jusqu'à 45 000 Euros et 3 ans de prison (le double en cas de récidive).

Nous ne saurions nous contenter des mises en garde, injonction de retrait, de la part de son supérieur hiérarchique : nous demandons son exclusion immédiate de la fonction territoriale. De tels agissements ne correspondent pas à celles d'un dépositaire de l'autorité publique, laquelle repose sur les valeurs républicaines.
Nous souhaitons que la justice se saisisse de l'affaire.

L'exclusion, la haine, le rejet de l'autre la désignation de boucs émissaires, la dénonciation et la stigmatisation ici des personnes musulmanes entraînent des violences et installent un climat haineux entre les citoyens. Marseille est la ville millénaire qui a toujours su accueillir et aimer l'autre, celui qui vient d'ailleurs apporter sa différence.

Pour rappel, donc, les discriminations en France et les incitations à la haine raciale sont punies par la loi ainsi que leur diffusion via les réseaux sociaux.
.
Réunis ce jour les militants du Mrap 13 décident de se donner les moyens d'étudier les faits, de saisir les autorités compétentes, ester en justice et obtenir une sanction exemplaire.

La Présidente Du MRAP 13

Sans-papiers : Les 160 grévistes emportent la victoire

1. avril 2018 - 18:44

Malgré les manœuvres patronales, les pressions judiciaires et des conditions d'occupation souvent très pénibles, les ouvriers et les ouvrières ont gagné leur régularisation dans les sept entreprises occupées en Île-de-France. Non sans débats internes, la CGT a réalisé une belle démonstration de solidarité.

Lancées le 12 février, les grèves avec occupation dans sept entreprises, pour la régularisation des ouvrières et ouvriers sans papiers, ont abouti le 23 mars.

La lutte s'est déroulée dans des conditions bien différentes sur plusieurs départements d'Île-de-France, avec une coordination assurée de manière très efficace par le ­collectif migrants de la CGT. Les grévistes travaillent dans des secteurs très divers : nettoyage (STLG et Sepur), transports (Chronopost et GLS), construction (Défi Technology), restauration (Event Thaï), Livre (France-Routage)... Certains sont en CDI, la plupart sont intérimaires. Dans ce second cas de figure, les boîtes d'intérim ont cherché à se défausser sur le donneur d'ordres et vice-versa, ce qui a évidemment compliqué le combat. Les conditions d'occupation ont été difficiles, surtout avec le froid des dernières semaines. Elles ont tourné à la quasi séquestration des grévistes dans un cas où les vigiles les ont menacés : tout gréviste quittant l'entreprise ne pourrait plus y remettre les pieds !

Dans la plupart des cas, ce sont les unions locales CGT qui ont fourni une présence régulière et parfois permanente pour soutenir les grévistes et aider à leur ravitaillement. Le Syndicat du livre CGT a lui aussi investi beaucoup de militantes et de militants sur le piquet d'une entreprise relevant de son champ syndical. ­L'union locale de Roissy-Aéroport a été condamnée en référé à 40 000 euros d'amende !

Plusieurs rassemblements de solidarité inter-piquets ont été organisés ainsi que l'investissement d'une agence d'intérim. S'il est dommage que le collectif ait repoussé l'idée de participer à la manif antiraciste du 17 mars, le cortège des grévistes dans la manif du 22 mars a été très remarqué.

Suivant leur situation géographique, certains piquets ont multiplié les actions en ville pour faire connaître le conflit et collecter de l'argent. Un bataillon de militantes et de militants s'est formé en un mois !

Pour la CGT, ce conflit a été l'occasion de faire reculer des a priori parmi les travailleuses et travailleurs des sites concernés, y compris parmi les syndiqué.es. Bien que le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, se soit déplacé en personne sur des piquets, le débat est parfois resté difficile dans certaines directions d'unions locales et d'unions départementales qui n'ont pas toutes joué le jeu avec la même énergie. Certaines ont regretté que ce conflit accapare trop de forces et de finances en pleine phase de préparation du 22 mars. Rendre leur dignité aux 160 grévistes en les sortant de la clandestinité n'a pourtant pas de prix !

Jean-Yves (AL 93-Centre)

Alternative Libertaire n°282 avril 2018

Vide-grenier solidaire et concerts chez Bricabrac

1. avril 2018 - 12:10

Le dimanche 1er avril l'Espace éducatif Bricabrac organise de 8h à 18h, une journée en soutien avec un vide grenier, des petits concerts, une buvette et de la petite restauration sur place, dans le 15ème arrondissement de Marseille..
Bricabrac c'est depuis 2 ans, une classe de 20 minots de 4 à 10 ans qui fonctionne un peu autrement.
... et qui a besoin de thune pour continuer à fonctionner autrement.
D'où l'organisation d'un ** Vide grenier musical et solidaire le er avril 2018 ** avec deux concerts !
à 12h Sam Karpiena de La Crau
à 13h Jagdish Konexyon, Sega de l'ïle Maurice.

68 chemin de Baumillon 13015 Marseille. derrière l'hôpital nord, bus 97
pour un réserver un emplacement (7euro) : 0781418209plus d'info : http://www.vieasso.bricabracs.org/

Monsanto : Stop à l'empoisonnement

31. mars 2018 - 20:00

Nous avons tous entendu parler des dégâts causés par l'agriculture intensive, les OGM, les brevets sur les semences, l'agrochimie du géant Monsanto et son produit phare le Roundup, les pesticides…

A l'heure où l'Union Européenne autorise de nouveau l'utilisation du glyphosate, Longo Mai et Los inkonitos s'associent au cours d'une soirée à l'Equitable pour dire stop à l'empoisonnement et à la dépendance au marché des semences.

Dans la première partie de la soirée nous causerons des dégâts causés par Monsanto et l'agrochimie. La seconde partie sera consacrée à la présentation du film « Semences Buissonières » réalisé par Martina Widmer et Sylvie Seguin. Ce documentaire pédagogique permet à chacun de contribuer à la sauvegarde de la biodiversité, en expliquant pas à pas les aspects techniques et théoriques de la production de semences, face à la nécessité d'assurer leur diversité, leur disponibilité, et leur libre-circulation.

Le DVD sera disponible à la vente ce soir-là.

31 mars, 20h00 - 22h30
prix libre

Soirée de soutien à ceux qui ont bloqué des trains pour débloquer nos droits

31. mars 2018 - 20:00

Samedi 31 mars, l'asile 404 organise une soirée hip-hop de soutien à certains inculpés de l'action du 28 avril 2016. C'était une action de blocage sur les voies sncf pendant le mouvement social dit contre la loi travail en 2016.
La soirée débute à partir de 20h avec des concerts de Ladja, Lylice, et Rends pas fou. Open mic.

CSH

Discussion notre-dame-des-landes

31. mars 2018 - 18:00

infos, actions, soutien, débats

discussion sur la situation actuelle de la zad. D'ici là il y a de fortes chances que l'on n'en sache davantage vu que la trève hivernale et l'échéance fixée par le gouvernement arrivera à terme avec possible expulsion de la zone à la fin du mois. Enfin bref, à voir et à discuter le 31 mars.

lelocal chez volutes.lautre.net
Page FB /lelocaltoulon
http://lelocal.volutes.lautre.net

 
 
 
 
DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE 

Powered by Drupal, an open source content management system