Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 

 

Infos Mille babords

Syndiquer le contenu Mille Babords
Mis à jour : il y a 16 heures 16 min

Contre l'attaque du Code du travail, de la Sécurité sociale, des Services publics

21. septembre 2017 - 10:30

Suite aux actions du 12 septembre :

Il s'agit d'une riposte générale contre la loi Travail 2 et les ordonnances réformant le code du travail qui vont encore plus loin que la loi Travail 1 de François Hollande dans le libéralisme. Qui peut songer sérieusement que faciliter les licenciements puisse favoriser les embauches ? Face à l'offensive du gouvernement et du Medef, il y a urgence à organiser la contre-attaque.

« Qu'est ce qu'on attend ? »

20. septembre 2017 - 20:30

Attac Marseille présente,dans la cadre de la fête des possiblesle nouveau film de Marie Monique Robin en présence de la réalisatrice.

On ne présente plus Marie Monique Robin, réalisatrice reconnue qui depuis plus de 20 ans promène sa caméra dans le monde entier et enquête sur de nombreux sujets . On lui doit notament : le monde selon Monsanto, les moissons du futur et Sacrée croissance. Son travail journaliste lui a valu le prestigieux prix Albert Londres.

COURS GEANT de Français Langue Étrangère

20. septembre 2017 - 17:00

Des professionnel.le.s, des bénévoles, des migrant.e.s, des
militant.e.s, des citoyen.ne.s se mobilisent

→ contre la diminution de l'offre de cours de français
→ contre la restriction des conditions d'entrée dans ces formations

Un constat alarmant

Des milliers de gens se trouvent sur le territoire français sans
maîtriser la langue : étrangers migrants, avec ou sans papiers,
récemment réfugiés ou installés en France de longue date... c'est
toute une partie de la population vivant en France qui n'a pas accès à
des cours. Cette réalité est mal connue, précisément parce que ceux
qui sont réduits au silence ne peuvent se faire entendre.

L'insuffisance des structures existantes est criante, et ce sont les
moyens d'action de ces structures que l'on veut encore réduire,
réduction qui s'accompagnera d'une diminution des emplois dans ce
secteur malgré les besoins énormes :

• → Février 2017 : la Région PACA, qui a en charge la formation des
adultes, a décidé d'arrêter le dispositif de formation ETAPS (accès
aux premiers savoirs), arrêt définitif des cours au 31 août 2017.

• → 73 % d'offre de formation en moins pour l'accès aux compétences de
base !

• → 800 emplois directement menacés !

• → Des milliers de gens exclus de toute formation !

• → Depuis 2015, la modification des conditions d'attribution des
subventions remet en cause le

principe d'accueil inconditionnel : les formations ne sont financées
que pour les personnes arrivées depuis moins de 5 ans (en situation
légale), d'un pays hors Union Européenne... et cela ne concerne pas
les Demandeurs d'Asile ! En 2016, la Région avait débloqué pour cette
dernière catégorie une enveloppe exceptionnelle... qui vient d'être
supprimée !

L'accès au français et aux savoirs de bases devrait être un droit

Les conseillers en insertion ne savent plus où orienter le public
qu'ils accompagnent, faute d'offres de formation adaptées. D'autres
personnes ne correspondent pas aux catégories administratives prévues
et sont de fait laissées de côté.

Plusieurs associations tentent de répondre à des situations d'urgence
par un travail bénévole. Avec des moyens dérisoires, elles font face
à des besoins immenses et non recensés.

Sourd et aveugle, l'État ne veut pas entendre, ne veut pas voir cette
situation qui est un des aspects de la question que posent les migrants
à notre société, et plus largement, qui met en jeu l'équité et la
justice dont est capable notre société. La question de l'enseignement
de la langue ne se réduit pas à la seule question migratoire : ce sont
des milliers de citoyens français qui n'ont pas accès aux savoirs de
base, dont la maîtrise de la langue est une composante essentielle.
Crispés face à la question migratoire, les pouvoirs publics
entretiennent des contradictions : d'un côté, ils réduisent les
moyens alloués à l'acquisition de la langue, de l'autre ils exigent de
plus en plus de l'étranger qu'il apprenne la langue (papiers
conditionnés à un niveau de langue, en particulier pour la carte de
séjour de 10 ans à partir de mars 2018).

L'insuffisance des moyens – la question économique – est prétexte pour
reléguer, isoler, bâillonner. Mais où est l'intérêt collectif ? Et
quel modèle sommes-nous capables de défendre si nous acceptons de
laisser une partie d'entre nous silencieux et sans défense ?

On demande aux gens de se conformer à une loi rédigée dans une langue
qu'ils ne peuvent pas comprendre : avoir accès à la langue, c'est la
possibilité de parler, de communiquer, et aussi d'expliquer, de
s'expliquer, de se défendre. Nous entendons lutter pour un droit à
l'auto-défense linguistique.

Ne pas avoir accès à la langue, c'est être emmuré dans un double
exil, dans l'impossibilité d'habiter pleinement le lieu où l'on est :
une prison, où l'on dépend totalement des autres. Nous entendons
lutter pour un droit à l'autonomie linguistique.

Pour un droit à l'autonomie, à l'accès au droit par la langue !

Pour un rétablissement de financements dignes dans le cadre d'une
politique cohérente et volontaire !

Pour une offre de formation ouverte à tous, qui participe, sans faux-
semblant, à une véritable lutte contre l'exclusion !

Le Collectif du français pour toutes et tous :

des professionnel.le.s, des bénévoles, des migrant.e.s, des
militant.e.s, des citoyen.ne.s

Planète sans visa

www.facebook.com/collectifmigrants13

Le Collectif FLE Marseille Sud Est

collectif-fle-marseille.over-blog.com

Réseau Education Sans Frontières

www.educationsansfrontieres.org

Le Groupe Langue du Réseau Hospitalité

Contre la signature de l'accord cadre entre Aix-Marseille Université et le MEDEF

20. septembre 2017 - 15:30

Contre la signature de l'accord cadre entre AMU et le MEDEF prévue mercredi 20 septembre à 16h. Rassemblement à 15h30 devant les grilles du Pharo (avec drapeaux).

Lire le communiqué :
https://amubox.univ-amu.fr/index.php/s/XzzqCBuzJbl21iF

LA TRANSITION : DES RÉALISATIONS ÉCONOMIQUES BIEN VIVANTES ... ET COMMENT CHACUN.E DE NOUS PEUT Y PARTICIPER

19. septembre 2017 - 18:30

dans le cadre de la Fête des Possibles, quinzaine de la Transition Citoyenne

RÉUNION D'INFORMATION-DÉBAT :

LA TRANSITION : DES RÉALISATIONS ÉCONOMIQUES BIEN VIVANTES
... ET COMMENT CHACUN.E DE NOUS PEUT Y PARTICIPER avec

les Paniers Marseillais : circuit court de type AMAP, aide au maraîchage bio, reconstitution du tissu agricole de proximité.

SCOP-TI (ex-Fralib) : comment les travailleurs prennent en mains l'entreprise et impulsent une transformation de l'économie locale. Et comment nous pouvons participer au financement solidaire.
( http://www.millebabords.org/spip.php?article30873 )

l'ARDL (Association Régionale pour le Développement Local) : aide aux initiatives des citoyens face aux institutions ; un exemple : le démarrage aujourd'hui du PROJET ALIMENTAIRE TERRITORIAL.

Débat ouvert à d'autres expériences économiques en fonctionnement ou en projet

Entrée libre

La Canarde sauvage numéro 30 (volet 1) : Le thème, moi non plus

19. septembre 2017 - 16:49

Fronde sociale

La Canarde est toute jouasse, elle jubile, se roule par terre de plaisir, en pète de joie : un Front social vient de voir le jour dans les Zalpes-Basses pour contrer la politique de sabotage sytématique de Macron 1er et fédérer les luttes présentes et à venir.
Prends-ça dans ta gueule, Charlie porte-coton !

Théodule


N'attendez plus pour vous adonnez à la paresse libre.http://lacanardesauvage.free.fr/spip.php?article34

Le second volet de : « Le thème, moi non plus http://lacanardesauvage.free.fr/spip.php?article297» paraîtra aux alentours du 20 septembre pendant les nouvelles manifestations contre la loi travail XXL (voir Front social)…


Au sommaire de Le thème, moi non plus (volet 1) :

• Mérou pète l'œil du cyclone
• Feignasses !
• Adjudant-chef Candotto (Transformation)http://lacanardesauvage.free.fr/spip.php?article297
• C'est réciproque ! (les mots pour le dire)
• Seule la grève paie !
• Journal intime du porte-coton de l'Élysée (épisode 1)http://lacanardesauvage.free.fr/spip.php?article299
• Les brèves du numérohttp://lacanardesauvage.free.fr/spip.php?breve201
• Les dessins du numéro (voir ci-dessous).

Merci aux dessinateurs et photographes : RODHO, BZZZ, KIRO, BEURK, DENIS, LAURAIN et anonymes.

L'ensemble des articles et des brèves du numéro sont mis en ligne quand nous en avons le temps…
Pour lire un journal, rien de mieux que le papier et l'encre.

Retrouvez La Canarde dans votre café ou sur les marchés de Forcalquier, Reillanne, Manosque, etc..http://lacanardesauvage.free.fr/spip.php?article7 Aider à sa diffusion en nous demandant des exemplaires…


Ce numéro de rentrée sort en deux volets afin de pouvoir publier l'ensemble des textes reçus et de permettre une diffusion générale pendant les manifestations contre la loi travail XXL !

http://lacanardesauvage.free.fr/local/cache-vignettes/L438xH555/abonnement-30-49723.jpg

http://lacanardesauvage.free.fr/

Procès d'Areva contre la CAN-SE : jugement mis en délibéré au 11 octobre

19. septembre 2017 - 16:49

Au terme de trois heures et demie d'audience, le Tribunal correctionnel de la 17ème chambre de Paris, spécialisée en droit de la presse, a mis en délibéré au 11 octobre le rendu du jugement dans la plainte déposée par Areva contre la Coordination antinucléaire du sud-est. Un rassemblement de soutien à notre ami mis en examen Jean Revest (et au bloguer-relais) s'est tenu devant le palais de justice.

Lire la suite :

http://coordination-antinucleaire-sudest.net/2012/index.php?post/2017/09/14/Proc%C3%A8s-d-Areva-contre-la-CAN-SE-%3A-jugement-mis-en-d%C3%A9lib%C3%A9r%C3%A9-au-11-octobre

Permanence et réunions - changement d'horaires !

18. septembre 2017 - 18:00

Nouvelle permanence du lundi à Mille Bâbords : de 18H00 à 20H00
Permanence et réunions du jeudi :
de 15H00 à 18H00 : permanence au local
de 18 h à 19 h 30 : réunion de la commission bibliothèque
de 19 h 30 à 21 h 30 : réunion de l'équipe de coordination
Pour mieux répondre au rythme des travailleurs diurnes, la permanence de lundi a été déplacée à 18:00 h jusqu'à 20:00 h précisément.
Les autres horaires restent inchangées et vous êtes les bienvenu-e-s à tout moment !
Voir aussi le site : "Une tribune pour les luttes"
http://www.millebabords.org/spip.php?article3929

Pour contacter l'équipe de Mille Bâbords :
contact chez millebabords.org
Pour déposer des infos pour l'agenda et la lettre d'info "Cette semaine", envoyez vos mails sur "contact" au plus tard le samedi minuit précédent.
Pour tout ce qui concerne l'édition et la commission Bibliothèque :
contact-biblio chez millebabords.org

Soirée de soutien à FEMME centre de documentation libertaire

16. septembre 2017 - 19:00

La soirée est destinée à présenter et financer un projet de création d'un centre de documentation dans le Minervois regroupant plus de 3000 livres, au moins autant de DVD, des centaines de brochures, des documents d'archives anarcho-syndicalistes, des films sur support argentique...
La plus grosse partie du fonds a été rassemblée à partir de bibliothèques personnelles de réfugiés espagnols, militants du mouvement libertaire en exil. Les visiteurs du centre pourront séjourner sur le lieu pour y faire leurs recherches documentaires.

Projection de
BUSQUEDA PIQUETERA
J. Gaggini et D. Planque, 2005, 62min.
Tourné en 2003, ce documentaire donne la parole aux piqueteros du MTD Solano (Movimento de trabajadores desocupado) Les manifestations, émeutes et pillages de décembre 2001 ont révélé à la scène internationale la grave crise économique que traverse l'Argentine. Cependant dès le milieu des années 90, les licenciements massifs ont poussé les plus pauvres à s'organiser collectivement pour faire face à la misère. En dehors des structures syndicales ou politiques, apparaissent des mouvements de chômeurs et les premiers "piquetes", ou blocages de routes. À travers cette nouvelle pratique se développe une forme d'organisation basée sur l'horizontalité et une recherche.

"Je t'ai dans la peau"

16. septembre 2017 - 19:00

Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine et de la fête à la cité St Louis organisée par Hôtel du Nord et l'Amicale des locataires de la cité St Louis ( Un week end à St Louis ), nous allons projeter, en présence de son réalisateur Jean Pierre Thorn, un superbe film social, politique, féministe Je t'ai dans la peau tourné à St Louis en 1990. Il sera également projeté aux Variétés, le lendemain à 17H.

Entrée libre

En écho à cette projection, nous présenterons également un reportage, que nous avons fait cet été, sur les habitants de la cité St louis , Cité Saint Louis, déambulations , durée 35 mn, le dimanche 17 à 14h, aprés le repas collectif, toujours à la salle de l'Amicale

Enfin, deux expositions photos de Jean François Debienne seront également sur place dans la salle

> > > Boxing, sur le Boxing de St Louis, du 15 au 17 septembre

> > > et Vivre à St Louis, sur les habitants de la cité, du 15 au 22 septembre, vernissage le 18 à 19h,

page fb publique de l'evenement : https://www.facebook.com/events/473722199676596/?acontext=%7B%22action_history%22%3A%22[%7B%5C%22surface%5C%22%3A%5C%22page%5C%22%2C%5C%22mechanism%5C%22%3A%5C%22page_upcoming_events_card%5C%22%2C%5C%22extra_data%5C%22%3A[]%7D]%22%2C%22has_source%22%3Atrue%7D

Les grèves et les luttes armées en Italie (1968-1980)

16. septembre 2017 - 16:00

Alessandro Stella a été membre de Potere Operario puis d'Autonomie ouvrière. Réfugié en France au début des années 1980, il est aujourd'hui directeur de recherche en anthropologie historique au CNRS et enseignant à l'EHESS de Paris.
Alessandro Stella est l'auteur d'"Années de rêve et de plomb. Des grèves à la lutte armée en Italie (1968-1980)" paru aux éditions Agone en 2016.

Les journées du Matrimoine

16. septembre 2017 - 10:00

LES JOURNEES DU MATRIMOINEentendent faire pendant aux journées du Patrimoine qui se tiennent samedi et dimanche prochain dans le pays.
Les Journées du Patrimoine sont à l'image de notre société car nous construisons notre mémoire culturelle sur un socle de biens artistiques très largement masculins. Notre histoire abonde pourtant de femmes scientifiques, d'écrivaines, de militantes, de femmes politiques, d'artistes, de résistantes… mais elles sont invisibilisées.
Il est grand temps d'évoluer ! Valorisons notre Matrimoine lors d'un parcours dans la ville pour repérer les rares contre-exemples à cet état de choses. Nous partirons à 10H du 2 cours Belsunce pour terminer à l'Hôtel de Ville.
A 11H30 : Action-collage pour renommer les rues de noms de femmes (Départ : Portail de l'Hôtel-Dieu)...

A propos du procès suite à l'incendie d'une voiture de police

15. septembre 2017 - 18:30

Nos révoltes font nos solidarités !
Discussion autour du procès de l'incendie d'une voiture de flics lors du mouvement contre la loi travail. Le 18 mai 2016 des hordes de policiers et policières manifestent place de la République à Paris pour se plaindre de la « haine anti-flic » et réclamer plus de moyens. Au même moment une manifestation sauvage s'élance et croise la route d'une voiture sérigraphiée qui est incendiée. Accusées d'avoir participé à cette attaque, neuf personnes passeront en procès du 19 au 22 septembre prochain. Parmi elles, deux compagnon-nes, Kara et Krem, se trouvent toujours en prison. En plus de condamner quelques individus pour des gestes précis, c'est la possibilité de s'attaquer directement aux rouages de la domination que la justice voudrait éteindre. On aimerait que cette discussion soit l'occasion de parler des différentes manières de se positionner et de se solidariser face aux uniformes [et leurs fidèles alliés] sans avoir recours à des catégories qui ne sont pas les nôtres (« coupables » ou « innocents », « politiques » ou « sociaux »…)
Une table de presse et une bouffe à prix libre seront proposées sur place.
L'argent récolté sera envoyé à Kaliméro Paris, caisse de solidarité pour les inculpé-es de la guerre sociale, qui envoie des mandats à des prisonnier-es, dont Kara et Krem*.

"CONTRE CE MONDE ET SES LOIS... ET MAINTENANT ?"

14. septembre 2017 - 18:00

Après la manif du 12 septembre contre la loi travail (le !) 2, dans le cortège (surtout de tête), on entendait des « et maintenant ? et la suite ? ». Peut-être dans l'espoir d'une suite spontanée. Mais c'est un mouvement qui démarre...

Alors, après la manif, certain. e. s ont rallié les assemblées organisées par des syndicats qui semblent repartis pour un tour avec plusieurs dates de mobilisation posées.

Mais, comme lors du printemps 2016 et la lutte contre la loi travail numéro un, il y a tout un tas de non organisé. e. s ou de personnes éloignées. e. s des syndicats qui voudraient peut-être se connecter.

Alors, pourquoi pas poser une date fixe par semaine pour se rencontrer, pour se questionner sur les manifs, éventuellement de se coordonner sur des actions tranquilles (dif ? collage ?) et de s'informer de l'état du mouvement ou des choses en cours, ni plus ni moins... et y a toujours moyen de partir en petits groupes ensuite pour discuter en privé, de s'organiser avec ses groupes affinitaires, ou de retourner à la permanence syndicale. Tout ça sans espérer trop fort faire une inter- révolutionnaire comme il existe une intersyndicale.
i :

Un texte a été posté sur Mars-info autonomes appelle à peu près à la même chose. (« Parce que ça manque un moment pour se capter » https://mars-infos.org/parce-que-ca-manque-un-moment-pour-2565)

Non, les hippies n'étaient pas qu'amour

13. septembre 2017 - 20:00

Le cliché n'a retenu que le pire de la grande vague hippie de la fin des
sixties : les discours vasouillards sur l'amour universel, les ravages
croissants de la drogue, l'absence de combativité politique. Pour parfait
symbole : le quartier de Haight Ashbury (San Francisco) qui, dès 1965,
voit débarquer des milliers de convertis. Un déferlement tel que l'endroit
symbolise rapidement le pire du mouvement. Mais aussi (on l'oublie trop
souvent) le meilleur. C'est ainsi à Haight Ashbury que s'activent Les
Diggers, collectif radical multipliant les actions coup de poing. Au
menu : auto-gestion et volonté acharnée de renverser le vieux monde. Un
documentaire, Les Diggers de San Francisco, retrace cette belle aventure –
on le mate puis on en discute.

En soutien à l'avocat franco-israélien Salah Hamouri

13. septembre 2017 - 11:30

L'avocat franco-israélien, Salah Hamouri, a été à nouveau arrêté par les autorités israéliennes le 23 août 2017. Ce rassemblement entend rappeler fermement à la France son devoir d'agir pour la libération immédiate de notre compatriote.
Des courriers ont été envoyés aux autorités françaises et israéliennes, mais il est maintenant indispensable de communiquer plus largement et d'interpeller les autorités qui n'interviennent pas pour défendre l'avocat Salah Hamouri.
Les manifestants demanderont à être reçus par les services préfectoraux.

Association France Palestine Solidarité
c/o La Cimade, 8 rue Jean-Marc Cathala, 13002 Marseille
PALESTINE 13 - Groupe marseillais de l'AFPS
asso.palestine13 chez gmail.com, www.assopalestine13.org

Ouvrons un nouveau front de lutte contre la suppression des emplois aidés

12. septembre 2017 - 16:00

Ouvrons un nouveau front de lutte contre la suppression des emplois aidés !

Le gouvernement en faisant passer en force un détricotage systématique du Code du Travail, décide par la même occasion de sucrer les aides allouées aux emplois aidés type CUI/CAE, alors même que ces emplois, s'ils ne sont pas la panacée, permettent notamment à de nombreux travailleurs de trouver un emploi dans des associations d'intérêt général. C'est donc toute l'activité du réseau associatif qui se trouve affectée par cette mesure gouvernementale, ainsi que d'autres secteurs comme les secteurs sociaux, scolaires (RASED, les aides aux personnes âgées, les aides à domiciles, etc.)

Dès cette rentrée, de nombreux travailleurs précaires se retrouvent sur le carreau puisque pour l'instant rien n'est prévu pour remplacer ce type de contrats.
Encore une fois, sous couvert « d'économies », c'est une attaque ciblée contre tout ce qui donne du sens à la solidarité dans la société, pour toujours plus de précarité, de "compétitivité", d'ubérisation, d'atomisation mettant toujours plus les travailleurs en concurrence.
Des réponses sont possibles ; le mouvement initié déjà par les salarié.e.s de Deliveroo montre l'exemple. Alors ne nous laissons pas endormir par la seule perspective de deux jours de mobilisations (qui peuvent être pour le gouvernement aussi inoffensives qu'un autre « tour de manège »).

Voilà pourquoi la CNT 13 appelle tous les travailleurs avec ou sans emplois, concerné.e.s ou menacé.e.s par ce type d'attaque, toutes celles et ceux qui veulent, en général, amplifier un mouvement de refus et reprendre l'offensive, à venir discuter des réponses collectives à adopter.

Rendez-vous le mardi 12 Septembre • 16h • Mille Bâbords

Lire l'appel au format PDF

Contre la réforme du droit du travail

12. septembre 2017 - 11:00

Rassemblement contre la réforme du droit du travail

à l'appel de la CGT et de l'union syndicale Solidaires

https://04.demosphere.eu/rv/1868

Quel réaménagement de La Plaine voulons-nous ?

11. septembre 2017 - 18:00

Grande réunion publique à 18h Place Jean Jaures (face au Petit Nice) à l'emplacement des Tables de la plaine détruites au petit matin du dimanche 4 septembre, veille de rentrée scolaire, Des ouvriers mandatés par la Soleam et escortés par la police, sont venus en catimini avec des lampes frontales détruire les célèbres tables de La Plaine, symbole de la résistance plainarde ! Venez débattre du projet de réaménagement de La Plaine porté par la Soleam, suite au manque d'information et de transparence de la part de la Ville et de la Soleam sur ce projet, à l'absence d'un bilan de la concertation de mars 2013, au démarrage chaotique du chantier de la SEM et à la destruction des Tables, construites par des habitants du quartier au bénéfice de tous,

Contacts / Infos :assembleedelaplaine chez gmail.com

Rassemblement en solidarité avec Pierre-Alain Mannoni devant la Cour d'Appel

11. septembre 2017 - 13:30

Pierre-Alain Mannoni, enseignant-chercheur à Nice, qui était poursuivi pour avoir convoyé trois jeunes migrantes venues d'Italie, avait été relaxé le 6 janvier par le tribunal correctionnel de Nice (qui a estimé qu'il avait agi pour préserver la dignité des personnes acheminées) alors que le procureur de la République avait requis 6 mois de prison avec sursis. Le procureur a fait appel. Lors de l'audience du 26 juin trois mois de prison avec sursis ont été requis par l'avocat général de la Cour d'appel d'Aix-en-Provence. « C'est un citoyen ordinaire qui ne respecte pas le texte de loi en le connaissant très bien du fait de ses activités militantes », a estimé l'avocat général dans son réquisitoire, craignant également un « risque de réitération très important ». L'arrêt de la Cour sera rendu le 11 septembre.
C'est donc une fois de plus la solidarité en tant que délit qui est poursuivie. Rappelons que Cédric Herrou a été condamné par la même Cour d'appel le mois dernier à quatre mois de prison avec sursis. En le condamnant, la Cour d'appel d'Aix-en-Provence montre qu'elle a parfaitement intégré la volonté politique du gouvernement d'interdire l'aide aux réfugiés en faisant de la solidarité un instrument de la répression. Plus, en argumentant que « lorsque l'aide s'inscrit dans la contestation globale de la loi, elle sert une cause militante et constitue à ce titre une contrepartie » l'avocat général semble évoquer un prétendu « délit de militance » qu'il reproche également à Pierre-Alain Mannoni.
Ainsi, dans les Alpes Maritimes comme à Calais ou partout désormais en France, l'Etat poursuit lui son travail de harcèlement et d'inhumanité : il traite en délinquants les citoyens qui aident les exilés ; il ne cesse de violer les droits des migrants et réfugiés et multiplie les violences à leur égard.

resf13 chez no-log.org 06 31 32 48 65 61 rue Consolat 13001 Marseille

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

 
 
 
 
DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE