Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 

 

Infos Mille babords

Syndiquer le contenu Mille Babords
Mis à jour : il y a 34 min 56 sec

Réunion Anti Linky

21. septembre 2018 - 18:30

CONTACT : antilinkymarseillecentre chez yahoo.com

La Fête du vent #4 du 21 au 23 septembre 2018

21. septembre 2018 - 18:00

Nous sommes très heureux de vous présenter enfin le programme complet de
la FETE DU VENT #4, événement important de cette rentrée 2018 !!!!

Comme pour les autres années, cette fête sera le moment pour se
rencontrer, faire la fête, penser la situation ensemble, manger comme
des rois...
Nous aimerions axer les réflexions sur ce que signifie la fusion entre
les réseaux énergétiques et informatiques dont le projet de méga transfo
RTE ici à Saint Victor est un noeud central. Mais aussi réfléchir
ensemble à ce que deviennent nos territoires (toujours plus aménagés) et
comment penser des alliances au-delà des frontières militantes et
géographiques.
Aussi cette quatrième fête du vent sera l'occasion d'affirmer nos désirs
d'habiter le hameau de l'Amassada, avec celles et ceux qui veulent
remettrent les pieds sur terre contre la démesure de ce système.

Nous espérons vous y retrouver très nombreuses et nombreux.

RAPPEL !!!! Que celles et ceux qui soutiennent ce mouvement de
réappropriation et de défense des territoires vivants, contre le
néolibéralisme destructeur, n'hésitent pas à diffuser très largement
l'APPEL DE LA MARCHE POUR LE SOULEVEMENT DES TERRITOIRES, cela concerne
chacun de nous, où que nous habitions ! Le texte est en attachement et
sur douze.noblogs.org

VENDREDI 21-9

18h Apéro présentation du we, du fonctionnement de l'Amassada et point
sur l'actualité de la lutte
20h Repas
22h Concert avec Bal Trad Revisité

SAMEDI 22-9

10h Marche pour le soulèvement des territoires, rdv devant l'hôpital
Emile Borel (Saint Affrique)
13h Repas-pique nique
15h30 Assemblées des luttes en sud Aveyron
15h30 Présentation du DVD-livre "Ca grésille dans le poteau" Histoires
de la lutte contre la ligne THT Cotentin-Maine
18h Théâtre musical (Hamadryade)
20h30 Repas
21h30 Concert avec Moteur et Laurent Cavalier

DIMANCHE 23-9

10h Conférence "Mauvais temps. L'anthropocène et la numérisation du
monde" Editions Dehors mai 2018, Pierre de Jouvencourt
10h Réseau "Ecran Total" : résister à la gestion et l'informatisation de
nos vies
10h Revue Z "Mauvaises Mines" Combattre l'indutrie minière en France et
dans le monde.
12h Repas
14h Nouvelles des ZAD en France
17h Assemblée d'occupation du hameau de l'Amassada
20h30 Repas et Occupation Permanente

Mais aussi le we du 28-29-30 Septembre : GRANDE CREMAILLERE de
l'Amassada avec bouffe-projection et concerts multiples

Pour toute information supplémentaire. Pour s'inscrire à la lettre d'information "infoamassada". Pour nous inviter à parler de l'amassada et de la lutte de Saint-Victor une seule adresse mail : amassada chez riseup.net

Le glyphosate en procès : société civile contre multinationale et Etat-alibi

21. septembre 2018 - 11:56

Le 19 mars 2016, les Faucheurs Volontaires d'OGM se sont mobilisés dans toute la France pour dénoncer la vente d'herbicides contenant du glyphosate. Ils se sont introduits dans 34 magasins et ont peinturluré des bidons de RoundUp les rendant invendables. 12 d'entre eux ayant mené cette action dans un magasin de Pézenas (Hérault) sont passés en procès devant le tribunal correctionnel de Béziers ce 6 juin 2018 pour « avoir dégradé, détérioré volontairement un bien, en l'espèce des produits RoundUp pour un montant de 8235 euros appartenant à la Sas Nora, sous l'enseigne Bricomarché, en causant un dommage grave, détérioration ayant été commise par plusieurs personnes agissant en qualité d'auteurs ou de complices ».
Cette manifestation pacifique visait à dénoncer la toxicité de ces produits et l'inaction des pouvoirs publics devant un problème majeur de santé publique et de dégradation de l'environnement ainsi qu'à alerter la population sur les dangers liés à leur utilisation et leur vente libre aux particuliers sans mise en garde réelle.

Glyphosate danger : confirmation avant la commission des faits litigieux

Qu'est-ce que le glyphosate, principe actif du RoundUp, et pourquoi est-il devenu l'herbicide le plus utilisé au monde ? Le glyphosate est une molécule d'herbicide total à base de phosphate. Il tue les végétaux sur lesquels il est appliqué, sauf cas de plante résistante et notamment les plantes OGM qui y ont été rendues tolérantes. Le RoundUp, qui est le produit-phare de la firme américaine Monsanto, a été élaboré à partir du glyphosate comme molécule-base à laquelle sont ajoutés de nombreux co-formulants. .Or si la molécule du glyphosate n'est pas capable d'entrer seule dans les cellules de la plante, le produit fini en revanche entraîne la destruction de la plante car les co-formulants permettent la dissolution de la membrane des cellules avec pour effet l'entrée de la substance active, augmentant ainsi considérablement cet effet. Commercialisé initialement aux Etats-Unis en 1974, c'est devenu un marché extrêmement lucratif : les ventes ont explosé passant en quarante ans de 3 200 tonnes à 325 000 tonnes, soit un marché de plusieurs milliards d'euros. Les deux-tiers des agriculteurs français l'utilisent, principalement en céréaliculture et viticulture. Par sa qualité d'herbicide total, il accroît les rendements, réduit les coûts de production et facilite le travail en se passant des labours. Bref, le produit-miracle, Monsanto le présentant en outre comme un produit instantanément biodégradable, totalement inoffensif pour l'environnement, pas plus dangereux que l'aspirine ! Mais, outre que cette « présentation » a été qualifiée de publicité mensongère par la Cour de Cassation en son arrêt de chambre criminelle du 6 octobre 2009, il y a un MAIS.

(Article publié sous une forme abrégée sur le site bastamag)
lire la suite sur le pdf

Les luttes contre la gentrification au Texas

20. septembre 2018 - 19:30

Le Jeudi 20 septembre à partir de 19h 30, débat autour du processus de gentrification avec la participation d'un camarade d'Austin (Texas) qui nous parlera plus en détail de la mise en place de ce processus au États-Unis.

Venez vous renseigner et débattre des luttes contre la gentrification (l'embourgeoisement de quartiers d'une ville, conduisant à en chasser les prolétaires) au Barricade le jeudi 20 septembre.
La présentation faite par un camarade du Texas permettra de comparer les réalités des deux côtés de l'Atlantique, pour tenter de dégager des stratégies communes.
"Gentrification is a worldwide phenomenon, a localized expression of capitalism-imperialism in working-class communities in central cities, especially in imperialist centers. But only in Austin, the capital city of the US state of Texas, can you find a cat cafe that not only pushes gentrification, but is aligned with far-right reactionaries and Nazis. And it's happening in what was formerly a predominantly Chicano barrio on the East side of Austin.
A Chicano activist will share his experiences organizing against gentrification in these conditions as well as talk about the Chicano nation, one of the internal colonies and oppressed nations of the United States. He'll talk about why revolutionary politics are critical to begin to see progress towards revolution in the US, especially for oppressed nations that are preyed on by imperialists on one side and internal forces such as politicians and NGO sell-outs on the other."

Lien Facebook : https://www.facebook.com/events/2023541564593658/

Le collectif Le Barricade
14 rue Aristide Ollivier
lebarricade.montpellier chez gmail.com
https://www.facebook.com/BarricadeMontpellier?ref=bookmarks

Présentation d'ateliers d'écriture

20. septembre 2018 - 18:00

Envie de mots ? Par curiosité, pour le plaisir, pour se donner le temps de chercher ses phrases, de les finir peut-être, avent de (se) raconter des histoires…
Les Ateliers de la Méduse et de l'Échinidé, avec Marie-Laure Schltze et Julien Guazzini, anime cet atelier d'écriture.
Apportez donc vos envies d'écrires(naissantes,timides ou immenses) à l'Hydre aux mille têtes et à la librairie Transit et nous écrirons ensemble. Les séance auront lieu le samedi matin de 10 à 12h.

Tarifs :
15€ l séance – 150€ les 12 séances
Date et lieux :
22/09 Hydre
29/09 Solidaires
6/10 Hydre
13/10 Transit
10/11 Transit
17/11 Hydre
24/11 Transit
1/12 Hydre
8/12 Transit
15/12 Hydre
12/1 Hydre


transit.librairie
45 boulevard de la Libération
13001 Marseille

Cercle de Silence

20. septembre 2018 - 17:30

de 17h30 à 18h30

Deux films autour de la construction des masculinités

19. septembre 2018 - 20:30

Le Vidéodrome 2 présente le mercredi 19 septembre à 20h30 deux films dans le cadre de son cycle documentaire consacré à la construction des masculinités : QUELQUE CHOSE DES HOMMES de Stéphane Mercurio et LA PLACE DE L'HOMME de Coline Grando.
La projection sera suivie d'un débat en présence du Planning Familial 13
Entrée 5€ + Adhésion au Vidéodrome 2

contact chez peuple-culture-marseille.org
www.leplanning13.org
https://www.videodrome2.fr

Un pompier Pyromane, de Raphaël Granvaud

19. septembre 2018 - 19:00

« Dans la nuit, plusieurs dizaines de milliers de manifestants descendent dans les rues à l'appel de Charles Blé Goudé, leader des “jeunes patriotes”, et se dirigent vers l'aéroport et la base militaire française. Les Ivoiriens se heurtent rapidement aux hélicoptères et aux chars des soldats français, qui tirent à balles réelles et à la grenade offensive, faisant une trentaine de morts. Le lendemain, l'état-major français ne reconnaît pourtant que “des tirs d'intimidation”. Le soir, le général Bentégeat admet qu'ils ont “peut-être blessé ou même tué quelques personnes”, mais ne parle que de “pillards” et se déclare “très fier de la réaction qu'a eue le détachement Licorne. Ils ont montré qu'on ne tue pas impunément les soldats français”. La suite des événements confirmera qu'on peut en revanche tuer impunément des civils ivoiriens. »

Derrière une neutralité affichée, la France n'a cessé d'intervenir dans la vie politique ivoirienne, défendant âprement ses intérêts économiques et son influence régionale. De la mort d'Houphouët-Boigny à la chute de Gbagbo, tout l'arsenal de la Françafrique s'est déployé en Côte d'Ivoire : diplomatie parallèle, réseaux officieux, affaires troubles, coups tordus et crimes de guerre.

Membre de l'association Survie, Raphaël Granvaud est également l'un des rédacteurs de Billets d'Afrique, bulletin mensuel d'information alternative sur les avatars de la politique africaine de la France.

"Samouni road" de Stefano Savona

19. septembre 2018 - 18:30

Mercredi 19 septembre à 18h30, le cinéma Le Renoir à Martigues présentera le film de Stefano Savona qui porte sur un épisode sanglant du conflit israélo-palestinien, "SAMOUNI ROAD".
Il s'agit d'un documentaire hybride, présenté à Cannes pendant la Quinzaine des réalisateurs, qui donne vie aux souvenirs d'une famille d'agriculteurs palestiniens, victime d'une des opérations israéliennes les plus meurtrières à Gaza.
Hiver 2008-2009, l'armée israélienne lance une opération contre Gaza baptisée « Plomb durci » qui fait près de 1500 morts palestiniens durant des raids et bombardements aériens, dont de nombreux civils. Parmi eux, les Samouni, une famille d'agriculteurs qui a dû faire le deuil de 29 de ses membres. Un an après, les survivants organisent la première fête depuis cet événement sanglant. Un film de 2H08 aussi bouleversant qu'innovant dans sa technique de restitution des faits.
Le collectif Palestine Martigues Etang de Berre sera présent lors de cette soirée qui se tient dans le cadre du Festival international de cinéma de Marseille (FIDMarseille)

Réunion RESF 13 de rentrée

19. septembre 2018 - 17:30

Mercredi 19 septembre de 17h30 à 19h30.

resf13 chez no-log.org / 06 31 32 48 65
www.educationsansfrontieres.org

L'Abécédaire engagé

19. septembre 2018 - 16:30

Tous les deux mois depuis janvier, Attac Marseille organise avec la librairie Maupetit, sur la Canebière, un rendez-vous littéraire à l'occasion de la sortie d'un livre édité par Attac ou par un membre de son Conseil scientifique.

Ce 5ème rendez-vous aura lieu le Mercredi 19 Septembre à 16h30 à la librairie Maupetit, 142, la Canebière dans le 1er arrondissement à l'occasion de la sortie du livre publié par Attac aux éditions Les Liens qui Libèrent :

L'Abécédaire engagé (édition Les liens qui libèrent).

Pour les 20 ans d'Attac, voici l'abécédaire – d'Altermondialisme à Zapatisme – engagé, qui fait le tour des thématiques clés du mouvement et des combats qu'il a mené. Un ouvrage collectif donc, qui rassemble une cinquantaine de contributions, chacune construite à partir d'un mot clé qui évoque un pan de l'histoire ou de l'actualité d'Attac. Tout en donnant à comprendre ce qu'est Attac et ce qu'ont été les 20 années de son existence, voici surtout un état des lieux de la galaxie altermondialiste, une sorte de kaléidoscope de thématiques clés pour ces mouvements. Un ouvrage anniversaire qui s'attachera à montrer la richesse, la diversité et l'actualité brûlante de ses acteurs et de ses idées, tout en soulignant le rôle majeur d'Attac dans la constitution de ce patrimoine politique et idéologique. Un ouvrage illustré de nombreuses photographies et d'images d'archives qui incarnent deux décennies de lutte …

La présentation et la discussion seront animées par Isabelle Bourboulon, journaliste indépendante, spécialisée en presse économique et d'entreprise et en communication évènementielle. Elle est auteure du Livre noir du management, Bayard Éditions, 2011.

Contrôle des Armes

19. septembre 2018 - 16:12

Le fait que le Royaume-Uni, la France, les États-Unis et d'autres pays ont refusé de suspendre leurs transferts d'armes vers l'Arabie saoudite, malgré les innombrables suspicions de crimes de guerre commis par la coalition qu'elle dirige au Yémen, est devenu un cas emblématique de commerce irresponsable d'armes.

L'émission en réécoute est ici :
http://radiogalere.org/node/12444

Alerte sur des risques de violation du Traite sur le commerce des armes
Le fait que le Royaume-Uni, la France, les États-Unis et d'autres pays ont refusé de suspendre leurs transferts d'armes vers l'Arabie saoudite, malgré les innombrables suspicions de crimes de guerre commis par la coalition qu'elle dirige au Yémen, est devenu un cas emblématique de commerce irresponsable d'armes.
Tribune Yemen les EU ne doivent plus être complices

Robots tueurs à quand l'interdiction ?
Un certain nombre de pays clés s'opposent à l'adoption d'interdictions juridiquement contraignantes, notamment des gouvernements dont on sait déjà qu'ils développent actuellement des systèmes d'armes autonomes, comme la Corée du Sud, les États-Unis, la France, Israël, le Royaume-Uni et la Russie.
Pourtant, la création de normes contraignantes est la seule manière de garantir le respect du droit international. Il s'agit également d'un moyen pour répondre aux préoccupations d'ordre éthique face à la possibilité que l'on délègue à des machines la prise de décision de vie et de mort.

Nucléaire Militaire : Un débat cadenassé
En matière de défense et de transferts d'armes, la société civile comme le Parlement ont constamment été dépossédés du débat. Le budget de la dissuasion nucléaire reste ainsi frappé du sceau du secret alors qu'il est en nette augmentation avec un montant de 37 milliards d'euros dans le cadre de la nouvelle loi de programmation militaire (LPM) (2019-2025), soit une hausse de 60% par rapport à la LPM précédente. Amnesty International a toujours été opposée à l'utilisation, la possession, la production et le transfert des armes nucléaires quel que soit le pays

Communiqué de NotTHT05 suite à l'arrêt des travaux du chantier de RTE

19. septembre 2018 - 15:15

Par un jugement en date du 8 aout dernier, le tribunal administratif de Marseille a annulé l'arrêté du 19 octobre 2015, par lequel le préfet des hautes alpes autorisait la destruction d'espèces animales et végétales protégées dans le cadre des projets P3 à P6 de rénovation du réseau électrique de la Haute Durance. Cette décision qui arrive malheureusement bien tardivement car de nombreuses tranchées, fouilles et érection de nombreux pylônes saccagent pour longtemps la vallée.
Mais décision à saluer car elle démontre s'il en était encore besoin que l'on ne peut jouer avec les règles et le droit impunément, et que la destruction de la biodiversité ne peut se faire avec des critères de rentabilité économiques.
Le jugement met en cause le préfet qui a validé la dérogation à l'interdiction de destruction des espèces protégées à l'automne 2015. En effet selon le juge, « l'arrêté litigieux est motivé de manière insuffisante et erronée dès lors qu'il ne justifie pas avoir examiné des solutions alternatives à la mesure de destruction autorisée, la DUP faisant ainsi écran à la réflexion sur la protection des espèces et le préfet s'étant senti lié par elle (la DUP) ». Le dossier devait comporter l'examen de solutions alternatives et personne ne s'en est rendu compte ?
Il n'est pas la peine de rappeler que les citoyens mobilisés au travers de plusieurs collectifs et associations (AHD , NOTHT, LPO) n'ont eu de cesse de le répéter, de démontrer que oui il était possible de faire autrement pour limiter l'impact de ce projet sur la biodiversité car comme le précise : l'article L 411 - 2 du Code de l'environnement : « il faut que les différentes alternatives soient examinées sur la base de critères scientifiques et économiques comparables en ce qui concerne l'impact des différentes solutions sur les espèces .../...concernées et les raisons d'intérêt public pertinentes respectives » et le juge constate qu'« il ne ressort pas des pièces du dossier qu'une telle comparaison aurait été réalisée dans le dossier de demande d'autorisation, notamment du chiffrage des solutions alternatives .../...et de leur impact sur l'environnement ». Le juge estime que le préfet n'aurait pas répondu aux exigences de L 411- 2, ne disposant pas de ces études comparatives scientifiques, car absents du dossier…
Nous ne pouvons que regretter aujourd'hui le peu d'écoute et de considération réservé par la majorité des élus et les services de l'État aux propositions alternatives portées par les associations. Ce jugement sonne l'arrêt des travaux pour un temps indéterminé. Nous exigeons que RTE remplisse ses obligations en matière de propositions alternatives pour protéger notre vallée et qu'à minima il respecte l'avis du CNPN faune qui demandait enfouissement sur certaines parties du tracé.
Par ailleurs une lettre de l'association des maires de France des Hautes Alpes envoyée à toutes les mairies, déplore la double peine dont seraient victimes les maires des communes concernées à savoir subir la contestation des opposants et ne plus pouvoir bénéficier du PAP… Nous rappelons que c'est bien la justice qui donne aujourd'hui raison aux opposants qui ont parfois été traités de façon irrespectueuse….et le principal souci de l'AMF devant cette décision de justice n'est pas de se dire c'est grave, l'État et RTE n'ont pas respecté le droit, mais plutôt de s'inquiéter pour des considérations financières ??? On déplore une fois encore le peu d'intérêt que ces élus portent à la protection de notre vallée. Enfin, il est inadmissible d'accuser sur le champ les associations et citoyens qui défendent le bien et le droit commun avant même de chercher à comprendre. Il serait plutôt souhaitable de demander pourquoi la préfecture et RTE ont agi de la sorte, et de s'en souvenir pour l'avenir de tous, ici et ailleurs.
Notht félicite et soutien l'association Avenir Haute Durance qui a accompli un travail juridique exemplaire depuis le début de la lutte.

Notht05

Communiqué de presse du 18/09/2018

notht05 chez riseup.net

Loi ELAN, mobilisons-nous le 18 septembre

18. septembre 2018 - 18:00

Le projet de loi ELAN [loi logement 2018] revient en commission mixte (Sénat + Assemblée Nationale) le 18 septembre.

Ce projet peut donc être adopté très vite si les deux majorités parlementaires s'accordent.
L'heure est extrêmement grave pour le logement, pour les locataires, pour les demandeurs de logement, pour les sans abris.
L'orientation ultra-libérale de cette loi doit être dénoncée farouchement.
L'aggravation de l'accès et du maintien dans le logement pour les plus pauvres, entre autres, est absolument intolérable.

Chacun.e d'entre nous (associations, syndicats, collectifs, partis et mouvements politiques) avons le devoir de nous exprimer et manifester nos désaccords sur cette loi, qui annonce la mort du modèle français du logement social.
Que résonnent nos revendications devant les permanences de chaque député En Marche dans toute la France.

Locataires et leurs associations, élus, professionnels du secteur (bailleurs sociaux,entreprises du BTP, architectes…) , partis et mouvements politiques, syndicats, collectifs…, créons les conditions d'un sursaut collectif en nous rassemblant tous ce Mardi 18 septembre.

source : Agenda partagé de l'Association Kheper

Communiqué des habitants et habitantes du hameau de l'Amassada

18. septembre 2018 - 14:51

Depuis ce samedi 15 septembre, la lutte contre le transformateur Sud
Aveyron et plus largement contre la farce de la transition énergétique a
pris un nouveau tournant. Cela fait plusieurs années que nous avons
entamé ce combat par divers moyens : information, rencontres locales et
internationales, actions, fêtes... Aujourd'hui, il ne nous reste plus
que nos corps à opposer à RTE et son monde de désolation.

Bien sûr il serait plus facile de se taire et d'aller voter quand on
nous l'ordonne. Nous avons choisi d'occuper les terres de La Plaine à St
Victor tant qu'il le faudra.

Nous appelons le maximum de gens à converger sur l'Amassada pour la Fête
du Vent du 21 au 23 septembre.
Nous appelons le maximum de gens à venir faire tellement de bruit que le
juge des expropriations ne pourra pas nous mépriser en annonçant les
indemnités pour les terres le jeudi 26 septembre à 10h.
Nous appelons le maximum de gens à venir fêter la crémaillère du hameau
libre de l'Amassada du 28 au 30 septembre.
Nous appelons le maximum de gens à venir occuper dès maintenant.

A toutes celles et ceux qui résistent dans les champs, dans la rue, dans
les écoles, dans les usines, dans les montagnes, partout. A celles et
ceux qui arrivent.

Pas res nos arresta.

Les habitants du hameau libre de l'Amassada.

Solidarité avec le Ravi en procès au TGI !

18. septembre 2018 - 14:30

Ils veulent bâillonner le Ravi !

Suite à la publication de notre enquête, « Les élus d'abord, les enfants après », Marc Lauriol, conseiller départemental LR du Var, et l'Odel (Office départemental d'éducation et de loisirs), qu'il dirige, nous assignent en diffamation. Ils nous réclament 32 500 euros !

Après avoir été renvoyé à quatre reprises, notre procès aura lieu ce mardi 18 septembre, à 14h30, au tribunal de grande instance de Draguignan.

Témoignez votre solidarité avec la presse pas pareille régionale !

Afin de lire notre enquête incriminée "Odel Var, les élus d'abord et les enfants après", publiée dans le Ravi n°151, daté mai 2017, c'est en cliquant ici...

Et n'hésitez pas, pour nous soutenir, à venir assister à l'audience, mardi 18 septembre, à 14h30, au TGI de Draguignan, 11 rue Pierre Clément...

On n'achète pas un journal libre, on le finance !
Abonnez-vous !

Et l'acharnement judiciaire se poursuit ! L'Odel, avec sa DRH, nous attaquent maintenant dans une deuxième procédure, là encore pour "diffamation", concernant une nouvelle enquête (« De l'Odel sous les ponts », le Ravi n°159, février 2018) ! Pour cette affaire bis repetita : convocation au TGI de Draguignan le 21 novembre...

Petit dèj de soutien aux femmes de chambre de l'Appart'City Euromed en lutte

18. septembre 2018 - 9:00

La CNT-SO appelle mardi 18 septembre de 9H à 11H à un petit déjeuner de soutien aux femmes de chambre de l'Appart'City Euromed en lutte depuis le 15 septembre.
Elles tiennent tous les matins à partir de 9H un piquet de grève devant l'Appart'City, près des Docks du Sud mais mardi prochain il s'agira d'un rassemblement particulier : petit déj partagé sur le piquet de grève. Passez le mot et venons armé.e.s de croissants, café et casseroles sonores pour faire le maximum de bruit avec elles. ! Et si vous connaissez des fanfares ou batouk', ... elles seront les bienvenues aussi.

Elles entendent faire entendre à leur employeur, la société de sous-traitance Samsic, leurs revendications qui portent sur les simples obligations légales et conventionnelles du secteur hôtelier en matière de salaires, paiement des heures supplémentaires et complémentaires, prime de panier, 13e mois, régularisation des contrats et surtout, ne plus être payées à la tâche.

"Les apports de Marx à l'économie politique"

17. septembre 2018 - 19:00

lundi 17 septembre à 19H , l'Université populaire 13 (Upop13) accueillera l'économiste Renato Di Ruzza, sur le thème : "Les apports de Marx à l'économie politique" à La Fabulerie 10 boulevard Garibaldi à Marseille.
Il sera question des modes de production et du mode de production capitaliste, de l'exploitation, des lois de régulation, de l'accumulation du capital et de croissance.
Renato Di Ruzza est professeur à l'Institut d'ergologie de l'Université de Provence à Aix en Provence..
Entrée libre dans la mesure des places disponibles

Contact : upop13 chez free.fr
Le site : www. upop.info/

Soutenir Yannis Youlountas poursuivi en justice par Defend Europe

17. septembre 2018 - 13:30

Le collectif Marseille avec les Grecs appelle à un rassemblement de soutien lundi 17 septembre à 13H30 au côté de Yannis Youlountas et du journaliste Jean-Jacques Rue encore poursuivis en justice devant la Cour d'appel internationale d'Aix en Provence par le groupe identitaire européen Defend Europe.
Durant l'été 2017, une expédition raciste avait tenté d'entraver le sauvetage des migrants en mer Méditerranée par les ONG. Telle une milice fasciste, les principaux dirigeants identitaires européens ont affrété le navire C-Star contre les associations humanitaires et les personnes qui fuient la guerre et la misère, parmi lesquelles des enfants.
Heureusement, sur l'une et l'autre rive, des centaines de militants antiracistes et antifascistes se sont mis en réseau pour les en empêcher. Dès lors, la débâcle de l'expédition « Defend Europe » a été retentissante : première alerte en Egypte, blocage du bateau à Chypre, abandon du projet d'escale en Crète, manifestations en Sicile, nouvel abandon en Tunisie, panne au large de la Libye et, enfin, capitulation au large de Malte suivie de la fuite des chefs identitaires européens.
Quelques mois après cet échec total, Defend Europe contre-attaque en justice pour se venger.
Les chefs identitaires allemand, français et italien de Defend Europe poursuivent Yannis Youlountas, seul membre visible du réseau antifasciste Defend Mediterranea (opposé à l'action de Defend Europe), pour « diffamation » et « injures publiques », principalement pour l'utilisation du mot « nazi » dans plusieurs communiqués tels que : « Les nazillons toujours coincés sur leur bateau », « La croisière nazie s'amuse », « Un navire d'aide aux migrants envoyé au secours des nazillons en panne » ou encore « Décidément, le bateau nazi au pavillon mongol nous fait beaucoup rire ».
Ils poursuivent également Jean-Jacques Rue, journaliste satirique et ami de Yannis, pour avoir partagé et commenté, avec beaucoup de colère, de verve et non sans humour, l'une des publications de ce dernier.

Plus d'infos : https://www.millebabords.org/spip.php?article31524
Sur le blog de Yannis Youlountas : http://blogyy.net/
marseille-avec-les-grecs chez googlegroups.com

Formation gratuite à l'Action non Violente

16. septembre 2018 - 16:00

Mettre au grand jour les pratiques cachées d'évasion fiscale avec des réquisitions citoyennes de chaises, bloquer des grands projets inutiles et imposés comme celui de la mine d'or ou d'infrastructures disproportionnées comme la LGV au Pays Basque, contraindre la BNP à revoir sa politique climat, empêcher la Société Générale de financer un projet de mine de charbon géant…
Autant de victoires obtenues ces dernières années grâce à des actions non-violentes !

Cette formation est ouverte à toutes celles et ceux qui s'intéressent à ce mode d'action.
Comment une action non-violente peut-elle être efficace contre des grandes multinationales ou des gouvernements apparemment beaucoup plus puissants que nous ? Comment s'organiser concrètement ? Comment évaluer les risques juridiques et choisir son niveau d'engagement ?

Dimanche 16 septembre 2018 - 16h - Martigues
Café Associatif Le Rallumeur d'Étoiles
Quai Brescon - quartier de l'ïle (en bas du Pont Levant)

Inscription alternatiba.martigues chez ouestetang.fr
et au Village des Alternatives, samedi 15 septembre - Jardin du Prieuré (Av Fleming)

https://www.facebook.com/Alternatiba-Martigues-1545377142388603/

 
 
 
 
DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE 

Powered by Drupal, an open source content management system