Ecouter le live sur Galère  Discutez avec les autres auditeurs de radio galère : 

 

Infos Mille babords

Syndiquer le contenu Mille Babords
Mis à jour : il y a 20 heures 4 min

PUBLIC - PRIVÉ : Journée de grève et manifestation

10. octobre 2017 - 13:00

Tracts de la CGT
http://cgt13.reference-syndicale.fr/2017/10/tous-mobilises-le-10-octobre/
http://cgt13.reference-syndicale.fr/files/2017/10/tract-10-oct-fp-.pdf

Tract de Solidaires

Tract de la CNT 13

Assemblée Générale unitaire appelée par Solidaires et le Front Social à l'issue de la manifestation : 18 heures au Kiosque, haut Canebière

Contre la casse de la fonction publique

10. octobre 2017 - 10:00

Manifestation unitaire contre la casse de la fonction publique

Pour la première fois depuis 10 ans, tous les syndicats de la fonction publique appellent à la grève et à manifester ensemble. Des syndicats important du secteur privé (Sanofi, Arkéma, etc.) seront présents du fait de la tension sociale provoquée par les ordonnances du Macron.

La manifestation ira jusqu'à la préfecture.

Toutes et tous en grève le 10 octobre !

Un gouvernement qui tape sur l'école

Conceptions pédagogiques rétrogrades, autonomie accrue des établissements du 2nd degré et de leurs directions, réforme annoncée du baccalauréat ou encore sélection à l'entrée de l'Université : le projet d'école du gouvernement ne manque pas de nous inquiéter. En plus de fragiliser le service public d'éducation, il s'en prend également aux travailleurs et travailleuses de l'éducation par la suppression massive des CUI ou ses attaques contre les fonctionnaires. Un gouvernement qui tape sur la fonction publique Le ministre du Budget a assuré que le gouvernement appliquerait l'objectif de suppression de 120 000 postes dans la fonction publique d'ici à la fin du quinquennat dont 50 000 dans la Fonction Publique d'État. C'est un vrai choix de société que fait le gouvernement : en fragilisant encore les services publics, le gouvernement s'attaque à l'ensemble de la population et veut casser le lien social, les solidarités. Au contraire, SUD éducation 04 revendique la création immédiate de postes à hauteur des besoins. Enfin, le rétablissement du jour de carence c'est‐à‐dire le non-remboursement du premier jour d'un arrêt maladie même si celui‐ci ne dure qu'une journée est une insulte aux salarié-e-s de la Fonction publique en même
temps qu'une attaque contre leur rémunération.

Hausse de la CSG : bonjour l'arnaque !

Macron a annoncé remonter le pouvoir d'achat des salarié‐e‐s du privé en supprimant d'un côté les cotisations salariales maladie et chômage prélevées uniquement sur les paies des salarié‐e‐s du privé et en augmentant d'un autre côté la CSG qui finance la protection sociale et qui est prélevée sur les salaires de toute‐s les salarié‐e‐s, du privé comme du public, sur les pensions de retraites et les allocations de chômage.
Macron joue la division en faisant payer aux retraité‐es, aux chômeur‐euse‐s et aux fonctionnaires les "augmentations" de salaires du privé. Les fonctionnaires devraient payer 3 à 4 milliards d'euros de cotisations sociales supplémentaires chaque année. Les scenarii proposés par le gouvernement pour compenser cette perte ne sont pas suffisants et ont été rejetés par les syndicats : d'abord ils ne concernent que les personnels en poste au 1er janvier 2018. Quid de nos futur-es collègues ? Ensuite ils reposent sur l'instauration d'une indemnité alors même que les indemnités ne sont pas prises en compte dans le calcul de la retraite. Dans le même temps, la réforme de l'ISF va faire perdre 2 milliards d'euros à l'État au profit des plus riches alors que le gouvernement précédent leur avait déjà fait plus de 30 milliards de cadeaux fiscaux !

Des attaques coordonnées contre les salarié-e-s

C'est bien une logique globale que met en place le gouvernement en privilégiant les plus riches au détriment des plus fragiles. Dans le privé comme dans le public, nous sommes visés par des réformes qui s'inscrivent dans la même stratégie. Plutôt que de morceler les ripostes, l'heure est à unifier nos luttes.
L'expérience l'a prouvé : les journées d'actions isolées ne suffiront pas à elles seules à faire plier le gouvernement.

C'est pourquoi SUD éducation 04, avec l'Union syndicale Solidaires 04, appelle à se réunir sur nos lieux de travail et à discuter de l'ancrage d'une
grève reconductible et interprofessionnelle.

https://04.demosphere.eu/files/import-images/87eaf91e5cc9a619cbdd2006591514c3.png

https://04.demosphere.eu/rv/1909

Celle-ci doit se construire dans chaque secteur, y compris l'éducation.

Rendez-les-nous vivants !

8. octobre 2017 - 18:30

Le site lundimatin publie, dans son numéro #116, des extraits du livre de John Gibler "Rendez-les-nous vivants !" sur la disparition des 43 étudiants de l'École Normale Rurale d'Ayotzinapa.

Le 26 septembre 2014 plusieurs dizaines d'étudiants de l'école Ayotzinapa se rendent en bus à Iguala pour manifester contre le gouvernement. Arrêtés par la police et livrés à la mafia locale des « Guerreros Unidos », on recensera 27 blessés, 6 morts et 43 disparus. Le maire de la ville ainsi que sa femme sont considérés comme les commanditaires de ces enlèvements, ils fuient la ville avant d'être arrêtés à Mexico. Dans toute sa monstruosité, cette affaire incarne la collusion entre pouvoirs politiques et mafias au Mexique, s'ensuivront des mobilisations sans précédent dans le Guerrero, contre la mafia et contre l'État.

« Rendez-les-nous vivants ! Histoire orale des attaques contres les étudiants d'Ayotzinapa », de John Gibler, est très certainement l'ouvrage traduit en français le plus à même de raconter cette histoire, ses enjeux et ses logiques. Nous en publions deux extraits cette semaine, trois ans plus tard. Dans celui-ci vous pourrez lire la présentation de l'éditeur ainsi que la préface de l'auteur à l'édition française. Le second article compile une sélection de témoignages oraux recueillis sur place.

Projection : "Snowden"

7. octobre 2017 - 19:30

Un hiver de chien (Paris 1870-1871), une histoire du siège de Paris

7. octobre 2017 - 16:00

Victor Hugo qualifia la période s'étirant de juillet 1870 à juin 1871 de « Terrible ». Elle commença par la déclaration de guerre de la France à la Prusse et s'acheva par l'écrasement de la Commune de Paris, la Semaine Sanglante, le massacre des ouvriers parisiens par l'armée française. « Le sol de Paris est inondé de sang et jonché de cadavres. Le spectacle est affreux. Il servira de leçon », déclara Adolphe Thiers. Entre temps, Napoléon III fut fait prisonnier par les Prussiens à Sedan, le Second Empire s'écroula, la Troisième République fut déclarée, la Prusse et ses alliés, vainqueurs, s'unifièrent pour créer une grande Allemagne et sacrèrent Guillaume empereur. Et Paris vécut un siège effroyable de 5 mois.
C'est cette époque méconnue de l'Histoire que Fred Morisse nous narre dans
un Hiver de chien.
Le froid terrible, la Seine gelée, les températures descendant jusqu'à -18°.
Les maladies qui emportaient les plus faibles. Le manque de nourriture, les animaux de la ville qui payèrent un effroyable tribut à la guerre. Oiseaux, rats, chiens, chats, chevaux finirent en pâtés, en steaks, en entrecôtes…Les animaux des zoos, eux, régalèrent les fins palais de la population aisée des beaux quartiers. Ce furent aussi les départs en ballons pour communiquer avec l'extérieur, le retour aléatoire des pigeons qui ramenaient sous leurs ailles des nouvelles de la province. Les civils qui s'engagèrent en masse dans la Garde nationale, les batailles autour de Paris pour rompre l'encerclement des armées allemandes, le bombardement de la ville. Le peu d'entrain du gouvernement dit de « la Défense nationale » à lutter contre l'ennemi, redoutant plus encore les ouvriers que les Prussiens. Les clubs politiques où l'on commença à crier à la trahison et à réclamer l'instauration de la Commune pour
remplacer ce gouvernement. Un hiver de chien nous plonge aussi dans un Paris en partie disparu, alors en plein travaux haussmanniens.
Quartier populaire et ouvrier s'il en fut, quartier des tanneurs, des chiffonniers, des blanchisseurs, le 13e arrondissement sert de cadre à la trame du roman. La Butte-aux-Cailles, les Gobelins, la Glacière, et la Bièvre, dont les deux bras coulaient encore à ciel ouvert. À travers le regard d'un bande de gosses et du chien Floréal, ce roman nous fait revivre le quotidien du peuple de Paris, et fera découvrir à celles et ceux qui la connaissent mal cette période de l'Histoire. Membre de la maison d'édition Chant d'orties, peintre et illustrateur, Fred Morisse est aussi l'auteur de nouvelles et romans adulte et jeunesse s'inscrivant dans la lignée de la littérature sociale.

Fête de rentrée en soutien à Mille Bâbords

7. octobre 2017 - 14:00

Fête de rentrée en soutien à

Samedi 7 octobre 2017 de 15H à 20H au Théâtre Toursky

Avec : ALARM, Alternative Libertaire Marseille, ATTAC Marseille, Bricabracs, CNT 13, Kheper, Mutz Vitz, RESF, l'UJFP ...

Si vous souhaitez tenir un stand et participer avec votre association, collectif, organisation, syndicat merci de nous contacter par mail : il est encore temps . Deux points d'organisation sont prévus le lundi 2 octobre entre 18h et 20h et le jeudi 5 octobre à partir de 15h et jusqu'à 20h, les deux au local, 61 rue Consolat.
Et aussi sur contact chez millebabords.org

Programme :

De 15H à 20H : Stands des associations, braderie de livres, buvette et grignotage

17H : Théâtre ATTAC "Climat de l'or en barre"

18H : Récital "Les mots de Léo"

19H : Blues anarseillais

Venez donc fêter, soutenir et relancer Mille Bâbords, tribune pour les luttes et sa médiathèque !

Théâtre Toursky
16 Promenade Léo Ferré,
13003 Marseille

Métro Ligne 2 : Arrêt "National"
Bus 89 : Arrêt "Auphan/Vaillant

Apéro CQFD

6. octobre 2017 - 18:00

Apéro CQFD.
Lundi, l'équipe de CQFD s'est rendu à l'Imprimerie MOP à VItrolles :

Ca y est, le n°158 est sorti , imprimé par les ouvriers de MOP en grève, qui nous ont permis de paraître dans un beau geste fraternel. Moment émouvant au cours de l'apéro post-impression dans le réfectoire de l'usine occupée : la trentaine de gaillards nous chantant la chanson des typos : (on avait apporter de quoi dans un gros cabas).

Venez découvrir le numéro exceptionnel sur le rétablissement des contrats Aidés en 1917.
C'est ce vendredi 6 octobre à 19h au local de CQFD, 62 rue Consolat, à Marseille. ( Pendant les droles des POC)
Au menu : Contrats Aidés, Dossier 1917 vu parce ceux qui en ont réchappés, Salon Google à Marseille, Ultra droite, Catalogne 2017...

C'est le moment de sortir le chéquier et de s'abonner. Il ne reste que 17 kiosques à Marseille et ils veulent s'en débarrasser...

La chanson auquel nous avons eu droit hier à l' Imprimerie, chantée par 40 poumons d'ouvriers du livre.

À la santé du confrère,
Qui nous régal'aujourd'hui.
Ce n'est pas de l'eau de rivière,
Encor'moins de l'eau du puits.

À la... À la... À la...
À la santé du confrère,
Qui nous régal'aujourd'hui.
Pas d'eau !... Pas d'eau !... Pas d'eau !...

À boire !... À boire !... À boire !...
Nous laiss'rez-vous sans boire ?
Car les typos n'sont pas si fous,
Pour se quitter sans boire un coup.

"Pisser dans l'herbe"

6. octobre 2017 - 18:00

VENDREDI 6 OCTOBRE à La Rétive (42 faubourg d'Auvergne, Alès)
19h auberge espagnole, 20h pièce de théâtre suivie d'un débat
PISSER DANS L'HERBE – Théâtre

Co-écrite principalement par le comédien Philippe Gai Minet et
l'ancienne détenue Christine Ribailly, tous deux présents lors de cette
soirée.

CAMILLE : Février 2014. Centre de détention de Fleury Mérogis.
Transfert-transit. Non ! je refuse je ne te donne pas mes empreintes. On
reste calme et on règle ça dans une semaine avec un prétoire où je ne
risque pas plus de 7 jours ; ou vous me les prenez de force, on risque
de se faire mal, ça va compliquer tout le reste de la détention ici et
de toute façon vous n'aurez rien d'utilisable. Ils choisissent la force.

Si cette pièce s'attache à montrer la violence protéiforme que sait
réserver l'administration pénitentiaire aux taulards et taulardes qui
refusent d'accepter leurs conditions d'incarcération, elle suggère en
négatif la violence que représente également l'enfermement
« ordinaire ».

En parallèle des mesures d'austérité à répétition, des lois venant
durcir sans cesse le contrôle et la répression, l'État entend poursuivre
sa course folle à la construction de nouvelles prisons. À l'automne
dernier l'emplacement futur de l'une d'entre elles a été annoncé sur
Alès. Cette soirée pourra être l'occasion de cerner un peu mieux ce qui
se cachera derrière ces murs si un jour ils venaient à se construire, et
pourquoi pas, d'imaginer des manières de s'y opposer.

Pour en lire plus :

un blog rassemblant les lettres de prison de Christine R. :

https://enfinpisserdanslherbe.noblogs.org/

Le blog de la pièce de théâtre « pisser dans l'herbe » :

https://melodieberger.wixsite.com/blog

Loi Travail XXL : qu'est-ce qui nous attend ?

5. octobre 2017 - 18:30

Loi Travail XXL : qu'est-ce qui nous attend ?

Le chômage est-il lié à la rigidité du marché du travail en France ?
Le dialogue social sortira-t-il renforcé par cette réforme ?
Que font les autres pays, pour quels résultats ?
Et enfin, quelles conséquences prévisibles pour les salariés : plus d'emplois ou plus de précarité ?

Après la présentation des rouages de cette nouvelle loi travail, nous vous proposons d'en débattre !

*3C, Café Culturel et Citoyen, 23 bd Carnot, Aix
http://cafeculturelcitoyen.org/

Voir l'affiche de la soirée au format PDF :

La parole au travail

5. octobre 2017 - 18:00

Christophe Massot, sociologue, est expert en santé travail pour les CHSCT. Il
réalise également une série documentaire radiophonique, la parole au travail,
diffusée sur Radio Grenouille, donnant à entendre ce que font les salariés au
travail et ce qu'ils pensent de ce qu'ils font. Lors de cette soirée à la librairie
Transit, il s'agira de discuter, à partir des extraits des documentaires radio et des
interventions pour différentes CHSCT, de ce qui peut faire mal au travail et des
enjeux, pour les salariés, des récentes ordonnances modifiant le code du travail et
supprimant les CHSCT.

Voir l'affiche au format PDF :

La Canarde sauvage numéro 30 (volet 2) : Le thème, moi non plus

4. octobre 2017 - 19:50

Aversion pour le thème

Le petit Sébastien traînait lamentablement ses galoches vers le collège. La nuit avait été glaciale et il s'étala de tout son long sur le trottoir gelé, maudissant ce monde pourri qui l'obligeait à se lever à point d'heure. Il lâcha sa tartine, qui se retourna côté confiture, et son Gaffiot si lourd à trimballer – il avait latin à 9 h – s'envola, retombant ouvert sur une merde de chien fumante. Se relevant, un genou en sang et la blouse déchirée, il ramassa le dictionnaire et repartit furieux, braillant dans les rues de Poitiers, Mort aux vaches ! Vive l'Anarchie ! slogan qui l'accompagnera sa vie durant.
P'tit ours, comme le surnommait sa mère, se jura alors que quand il serait grand il se lèverait quand il voudrait, et que personne ne le contraindrait jamais à quoi que ce soit. Il s'y tint stoïquement [1].
Et c'est sans doute aussi de ce jour que lui est venue une telle aversion pour le thème. Sinon, comment l'expliquer ?

Théodule


N'attendez plus pour vous adonnez à la paresse libre.http://lacanardesauvage.free.fr/spip.php?article34

Le premier volet de : « Le thème, moi non plus » est paru le 12 septembre 2017…http://lacanardesauvage.free.fr/spip.php?article280


Au sommaire de Le thème, moi non plus (volet 2) :

• Plaidoyer pour un athématisme mouhttp://lacanardesauvage.free.fr/spip.php?article309
• Adjudant-chef Candotto (La voix de son maître)http://lacanardesauvage.free.fr/spip.php?article312
• Très-Crainte des Alpes : Fabienne Ellulhttp://lacanardesauvage.free.fr/spip.php?article308
• Le thème, moi non plushttp://lacanardesauvage.free.fr/spip.php?article311
• Les brèves du numérohttp://lacanardesauvage.free.fr/spip.php?breve213
• Les dessins du numéro (voir ci-dessous).

Merci aux dessinateurs et photographes : BERNARD, LAURAIN, JIHO, KROLL, LOUISE et anonymes.

L'ensemble des articles et des brèves du numéro sont mis en ligne quand nous en avons le temps…
Pour lire un journal, rien de mieux que le papier et l'encre.

Retrouvez La Canarde dans votre café ou sur les marchés de Forcalquier, Reillanne, Manosque, etc.. Aider à sa diffusion en nous demandant des exemplaires…http://lacanardesauvage.free.fr/spip.php?article7


Ce numéro de rentrée sort en deux volets afin de pouvoir publier l'ensemble des textes reçus et de permettre une diffusion générale pendant les manifestations contre la loi travail XXL !

http://lacanardesauvage.free.fr/IMG/jpg/choronquilscrevent.jpg

Notes

[1] Il deviendra, bien plus tard, « directeur de publication » de La Canarde sauvage en prenant soin de n'avoir ni pouvoir sur les copains et copines de la rédaction ni contrainte fusse-t-elle légale à remplir !

http://lacanardesauvage.free.fr/spip.php?article300

http://lacanardesauvage.free.fr/

Les paysans en France : résistances, luttes et conscience sociale du Xe au XIXe siècle article

3. octobre 2017 - 18:00

Les paysans ne sont longtemps apparus qu'au moment de leurs révoltes - ce qui pourrait laisser croire que leur quotidien n'est que conflictuel - dans les archives judiciaires, policières, dans les rapports des officiers royaux, avant qu'ils ne prennent eux-mêmes la parole, lors de la rédaction des cahiers de doléances.

Appréhender les paysans par leurs révoltes, c'est s'interroger sur le sens de leur mobilisation et de sa cohérence. Celles-ci s'inscrivent, entre autres, dans la résistance au long processus de remise en cause théorique et pratique des droits collectifs et plus généralement des communs, et à travers eux des communautés paysannes ; processus par lequel s'est finalement imposée une conception exclusive et absolue de la propriété.

Appréhender les paysans par leurs révoltes, c'est aussi s'interroger sur leur politisation, qui ne saurait donc se résumer à une inévitable intégration à l'espace politique national dans le cadre de la démocratie libérale et d'un système représentatif. Cette étude sur les paysans s'arrête au XIXe siècle, dans la France de la troisième République, période où les paysans constituent toujours la majorité de la population française : moment paradoxal, à la fois apogée de la France rurale -"la République en sabots"- et prélude à la "fin des paysans" et à "la fin des terroirs", à la transformation du paysan en agriculteur.

Le cycle se poursuivra les mardis 26 septembre ; 3,10 et 17 octobre ; 7, 14 novembre 2017, de 19 à 21 heures.

La lettre des giménologues • Septembre 2017

3. octobre 2017 - 1:37

Les amis des giménologues publient
Perplexité intempestive nº2 (et quelques certitudes) la veille du 1er Octobre
article 744

Les amis des giménologues publient
Lettre à Tomás Ibáñez à propos de « Perplexités intempestives »
article 743

Les amis des giménologues publient
« Perplexité intempestive » de Tomás Ibáñez
article 742

Les amis des giménologues publient
Petit additif à la notice sur Henri Mélich et son livre
article 741

Les amis des giménologues publient
Souvenir de Luis Bredlow
article 740

Infos
Tournée giménologique à l'ouest
Le Mans, Angers, Nantes, Rennes, Fougères
article 739

Les giménologues, octobre 2017

S'unir pour ne plus subir

2. octobre 2017 - 19:00

S'unir pour ne plus subir. Réunion du Front Social 04. Amenez votre bonne humeur, vos idées d'action pour préparer la résistance à la régression sociale macédonienne et agir.

Source : Lien : https://04.demosphere.eu/rv/1905

Voir : http://www.millebabords.org/spip.php?article30910

l'Assemblée de la Plaine d'octobre

2. octobre 2017 - 17:00

L'Assemblée de la Plaine tiendra sa réunion publique d'octobre à l'emplacement des anciennes tables et bancs détruits sur ordre de la Mairie pendant l'été. Il y sera fait un point des agissements et projets de requalification de la place Jean Jaurès par la Soleam et l'assemblée discutera des pistes de contre offensive pour les habitants, les commerçants, les forains et les habitués du quartier.
Apportez votre, siège ou coussin et pourquoi pas une table à laisser sur place ?

Permanence spéciale "fête du 7 octobre" à Mille Bâbords

2. octobre 2017 - 17:00

Toutes les bonnes volontés prêtes à soutenir Mille Bâbords dans ses difficultés financières et aussi manque de bras actuels sont invitées à passer au local de Mille Bâbords durant la permanence du lundi (Attention ! nouvel horaire18h-20h) pour faire un point des possibilités d'aide à l'organisation de la fête du 7 octobre : affichage, véhicule à 4 roues le 7, bras venant en métro, apport au Toursky de pizzas, tartes sucrées ou salées, cakes, portionnables pour pouvoir être vendus au profit de Mille Bâbords ... et si vous avez d'autres idées, nous sommes preneurs !

Si vous ne pouvez pas venir en personne lundi, vous pouvez aussi téléphoner entre 18H et 20h au local pour nous dire vos possibilités pour le 7 octobre, au 0950538822.
Pourquoi ? Parce que nous sommes très inquiets quant à l'attribution de la subvention versée jusqu'ici en septembre par le département à l'association Mille Bâbords, et nous avons besoin de tous nos publics pour que cette fête "de soutien" autant que "de rentrée" soit une réussite !

L'équipe de coordination

Soutien à Raphaël devant le TGI

2. octobre 2017 - 12:00

Raphaël, 19 ans, est convoqué lundi 2 octobre à 13h30 au tribunal correctionnel de Nice pour « aide à l'entrée, au séjour et à la circulation d'étrangers en situation irrégulière »

Repas de soutien aux Bricabracs

2. octobre 2017 - 11:00

AU MENU :

Crudités de saison
Aïoli
Pomme cuite avec biscuit


Faîtes que le bruit s'amplifie,
que la campagne bruisse de la rumeur !

Vous allez déguster Bricabracs "En chantier",
Vous allez en chanter la brique
à coup de fourchettes pas coquettes,
jetez vous dans l'assiette pour les minots !

Lundi 2 octobre, à midi
Les BRICABRACS enfilent de nouveau leurs tabliers

36 Rue Bernard 13003 Marseille

Ils vous invitent à venir soutenir leur projet, tout en régalant vos papilles !

Une équipe de 4 représentants des "enfants cuistots" sera présente pour préparer les mets et vous servir.

Parents, Gibustiers, sympathisantEs et même plus, enfants et éducatrices/teurs oeuvrent pour faire de cette aventure une réussite et en assurer la pérennité.

http://www.bricabracs.org L'association « En Chantier, La Cantine du Midi »

14ème Fête paysanne de la Conf'30

1. octobre 2017 - 9:30

La 14ème Fête paysanne de la Conf'30 aura lieu le dimanche 1er octobre 2017 à Saint Géniès de Malgoirès, entre Nîmes et Alès dans le Gard. La Confédération Paysanne est le deuxième syndicat agricole de France et défend une agriculture paysanne à taille humaine.
Débat du matin : 10h30 : Pesticides : quel est le problème ? par Marie Paule Nougaret, journaliste scientifique (Le Monde, le Canard Enchaîné), auteure de nombreux articles en écologie et botanique et du livre « La Cité des plantes, en ville au temps des pollutions » paru aux Éditions Actes Sud.
Blog : <http://citedesplantes.tumblr.com>

Débat de l'après-midi : 15H00 . Confédération paysanne : 30 ans de syndicalisme paysan ! Film d'introduction : « A bras ouverts » (30 mn)
Débat animé par Christian Roqueirol de la Conf'Aveyron. Éleveur de brebis sur le Larzac et militant historique de la Confédération Paysanne, il représente actuellement l'Europe au sein de la Via Campesina, mouvement international issu de la Conf' qui coordonne des organisations de petits et moyens paysans, de travailleurs agricoles, de fermes rurales, de communautés indigènes et milite pour le droit à la souveraineté alimentaire depuis 1993.
Marché paysan, en direct des fermes et des ateliers : Pains, vins, fromages, fruits, légumes, gâteaux et galettes, miel, confitures. Expo affiches : 30 ans de syndicalisme au service des paysans et de la terre.
Stands associatifs et militants. Ateliers & démonstrations : taille, semences ...
Dégustation oenologique avec J.P. Cabanis paysan vigneron en bio.
Animations enfants, menus des fermes locales et buvette bio ou conventionnelle.
Apéro jazz à partir de 17h 00 avec AAD Trio Jazz avec Aurélia Sabatier au piano, Andréas Johnes, contrebasse et David Lafont, percussions et batterie.

la Conf'30
26 rue Centrale,
30190 Saint Geniès de Malgoires
conf30 chez wanadoo.fr
T. 06 80 58 23 55

Apéro de la Lutte Enchantée en soutien à l'Équitable Café

30. septembre 2017 - 18:00

ce soir samedi à 19H, apéro de la Lutte Enchantée à l' Equitable en soutien au dit café.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

 
 
 
 
DESIGN DARK ELEGANCE | PORTED FOR DRUPAL 6 | ADAPTE PAR: JEREMY BASTIDE