Mets de résistance

2019-02-11-Mets de résistance. Oumar Dia.

Télécharger le podcast
Une soirée avec Oumar Dia, intellectuel sénégalais, enseignant à l’université Cheikh Anta Diop , département de philosophie, docteur en philosophie, à Dakar. Il a fait sa thèse sur la question de la fin de l’histoire chez Hegel. (La liberté et l'égalité entre tous les hommes doit aboutir à la fin de l’histoire sociale et politique.). Oumar Dia est également titulaire d’un Master philosophie de la diversité. Son action est aussi politique : il cherche à déterminer ce qui fait l’égalité et la liberté entre les hommes aujourd’hui. Il était les 25 et 26 janvier 2019 à la Fondation Gabriel Péri qui organisait un colloque sur la paix dans le monde « construire la paix et prévenir la guerre), à Evry sur Seine. « mondialisation, reprise identitaire et menaces sur la paix mondiale. Son constat : les sociétés deviennent homogènes et aboutissent à nier les différences ce qui correspond au projet colonial et républicain français. Il est occidental, l’universel ne peut pourtant pas être confisqué par une seule civilisation, les réactions se traduisent sous forme de replis identitaires. Pour la paix il faut renoncer à l’homogénéisation mais repenser la diversité et la mixité dans chaque culture. Dans cette situation, l’establishment français est largement responsable. Il faut donc reconnaitre comme fondement de la République une multiplicité d’identités en dehors de l’uniformisation. Il y est aussi question de la discrimination que subissent les femmes sur tous les continents. Il y a donc un enjeu d’hégémonie culturelle que doivent gagner les partisans de l’égalité entre tous et de la liberté.
Tous les podcasts

1 Comment

  1. Avatar Basse
    7 juin 2019 @ 08:29

    Très intéressant.
    Très heureuse de savoir que vous avez un master sur la question de la diversité.
    C’est une question que nous nous devons tous de réfléchir à fin de prévenir les conflits qui jaillissent souvent sous la forme de tiraillements identitaires. Car l’identité est en quelque sorte l’individu et qui la rejette, la frustre ou la stigmatise atteint l’individu au plus profond de lui.
    Bonne continuation professeur et longue vie à vous.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *