Un peu de dignité

2019-05-01-Amnesty

Télécharger le podcast

REFUGIES ET MIGRANTS

  • Réfugiés en Lybie: ou en sommes nous ? En 2016 déjà, des hommes et des femmes, réfugiés en Europe, faisaient la lumière sur les horreurs commises impunément en Libye : violences sexuelles, torture et exploitation. Trois ans plus tard, rien n’a changé. Les garde-côtes libyens, dont la France s’apprête à soutenir les opérations, participent pleinement à ce cycle de violations. A plusieurs reprises, des ONG de secours en mer ont témoigné vidéo à l’appui, de la violence des interceptions menées par les garde-côtes libyens, lesquelles ont mis en danger et parfois conduit à la mort les personnes qu’ils devaient secourir. Alors que le conflit s’intensifie et que des milliers de réfugiés et migrants se retrouvent pris au piège, la France s’apprête à livrer des bateaux à la marine libyenne pour intercepter et renvoyer celles et ceux qui fuient l’enfer libyen.
  • Nous attaquons l’état Français en Justice pour violation du droit International.. Le 17 février dernier, la Ministre des Armées, Florence Parly, a annoncé la livraison d’embarcations rapides pour la marine libyenne afin de lutter contre « l’immigration clandestine ». Une livraison illégale que nous attaquons en justice. Notre action en justice a deux objectifs: suspendre immédiatement la livraison de bateaux à la Libye, laquelle rendrait la France complice de violations graves des droits humains, forcer l’Etat français à être transparent sur ses transferts de matériel militaire.

TORTURE ET PEINE DE MORT

  • Arabie Saoudite: les exécutions de masse se poursuivent: Le royaume de Ryiad vient d’exécuter 37 personnes. Une hausse alarmante de l'application de la peine de mort dans un pays où au moins 104 personnes auraient déjà été exécutées depuis le début d’année. L’exécution collective qui a eu lieu hier témoigne du mépris dont font preuve les autorités saoudiennes à l’égard de la vie humaine. Elle indique de manière choquante que la peine de mort sert d’outil politique pour écraser la dissidence au sein de la minorité chiite.

BRIEFING ACTUALITES: Syrie une enquête sans précédent révèle que la coalition dirigée par les États-Unis a tué plus de 1600 civils pris au piège dans Raqqa; Affaire Shell: Une décision attendue; Palestine Activités a haut risque pour les entreprises.

DROITS DES FEMMES

  • Viol en temps de Guerre: l’ONU entravée. "Nous sommes consternés par le fait qu'un Etat ait exigé le retrait de la référence à la santé sexuelle et reproductive pourtant agréée" dans de précédentes résolutions en 2009 et 2013, a lancé l'ambassadeur français à l'ONU, François Delattre, en visant les Etats-Unis. "Il est intolérable et incompréhensible que le Conseil de sécurité soit incapable de reconnaître que les femmes et les filles qui ont subi des violences sexuelles en temps de conflit et qui n'ont évidemment pas choisi d'être enceintes, ont le droit d'avoir le choix d'interrompre leur grossesse", a-t-il insisté
  • Equateur: ces femmes qui risquent leur vie: Malgré les promesses du gouvernement du président Moreno, les Femmes amazoniennes, défenseures des droits humains et de l’Amazonie - contre des intérêts politiques et économiques liés à des projets d'extraction sur des territoires indigènes-  sont toujours en danger. Nous dénonçons l’incapacité et l’absence de volonté politique des autorités équatoriennes d'assurer leur protection et de conduire  des enquêtes pénales sur les attaques et les menaces qui les visent.
  • Rediffusion de l’entretien avec Jacqueline Deloffre responsable de la commission droits des femmes pour AI France Jacqueline fait le tour d’horizon des pires violations des droits fondamentaux des femmes en prenant pour exemples 5 situations emblématiques suivies par AI (Egypte: Amal Fathy, Iran: Nasrin Sotoudeh, Narges Mohammadi, Golrolkf Ebrahimi Iraee, Arabie Saoudite…) Amnesty soutient ses defenseuses de nos droits et dénonce aussi les campagnes d’intimidation (menées aussi par les Etats !) , les tortures, les viols les meurtres, les violences sexuelles qui sont monnaie courante pour faire taire celles-ci (Guatemala: Juana Raymundo assassinée! , Brésil: Marielle Franco tuée le 14 mars 2018, Indonésie: Baiq Nuril Maknun, salariée d’un lycée public,, Au Pakistan, la cybermilitante Nighat Dad Au Salvador: des années de prison pour une fausse couche… Elle nous parle enfin de la situation catastrophique des femmes dans les camps de réfugiés. (Grece, Nigeria..) Pour Agir rendez vous au Stand Amnesty ce dimanche a la Marseillaise des femmes
Tous les podcasts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *