la révolution sera féministe

Violences-27-27-05-19

Télécharger le podcast
  • Actualités : Appel des féministes Marseillaises pour le droit a l’IVG Soutien au combat des femmes des Etats-Unis et du monde entier.
  • Violences faites aux Femmes: Mes deux invitées pour en parler: Annick Karsenty présidente de Femmes Solidaires Marseille association généraliste Nationale et Internationale pour les Droits des Femmes dont un volet fort concerne la prise en charge des femmes victimes de violences et Genevieve Couraud qui été membre du MLAC à Marseille (1974). présidente d’ECVF- Élu.e.s contre les violences faites aux femmes (2013-2015), elle est aujourd’hui secrétaire générale de NEGAR-Soutien aux femmes d’Afghanistan et Présidente de l’Assemblée des Femmes depuis Janvier 2016, elle a été nommée en 2016 au Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes où elle préside la Commission « Santé des femmes Droits sexuels et reproductifs». Genevieve s’intéressera ici au sujet au travers de la formation des Elus et des politiques publiques a mettre en oeuvre.
  • Geneviève COURAUD: Face au fléau des violences faites aux femmes (59 femmes assassinées depuis le 1er janvier en France), pourquoi les élu.e.s doivent-ils.elles être concerné.e.s, et comment peuvent-ils.elles prendre part à la lutte menée par les associations féministes et construire des politiques publiques ? La réponse d’ECVF. Elu.e.s contre les violences faites aux femmes. elle a été membre du MLAC à Marseille (1974). présidente d’ECVF- Élu.e.s contre les violences faites aux femmes (2013-2015). 1er message : diffuser partout le 3919, n°d’écoute national anonyme et gratuit de la FNSF, destiné aux femmes victimes de violences et leur entourage et aux professionnel.le.s concerné.e.s. Geneviève COURAUD est aujourd’hui secrétaire générale de NEGAR-Soutien aux femmes d’Afghanistan et Présidente de l’Assemblée des Femmes depuis Janvier 2016, elle a été nommée en 2016 au Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes où elle préside la Commission « Santé des femmes Droits sexuels et reproductifs»
  • Annick Karsenty Présidente de Femmes Solidaires : Après l’affaire Me Too et des mois de débats très animés autour du projet de loi renforçant la lutte contre les violences sexistes et sexuelles, on peut dire que la montagne a accouché d’une souris.Le texte de loi a profondément déçu .Seul aspect positif :le passage de vingt à trente ans de la prescription concernant les crimes de viols sur mineurs Le rôle des associations féministes dont Femmes solidaires est de continuer la lutte contre les violences faites aux femmes , d’accompagner les femmes ayant subi des violences Ce combat se fait dans un cadre dégradé où les subventions allouées aux associations sont en nette baisse
Tous les podcasts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *