Un peu de dignité

2019-05-29-Un peu de dignité

Télécharger le podcast

FRANCE / CONTROLE DES ARMES

  • Il faut immobiliser le barhi tabuk, navire de la honte:  Le navire saoudien Bahri Tabuk, suspecté de transporter du matériel militaire canadien à destination de l’Arabie saoudite, doit être immobilisé en France, il doit transiter par le Grand port maritime de Marseille-Fos, à partir du 28 mai. Il existe un risque majeur que ce matériel militaire soit utilisé par les forces armées saoudiennes pour commettre des crimes de guerre et d’autres exactions au Yémen. « Le passage de ce second navire, le Bahri Tabuk, est un nouveau test qui met à l’épreuve la volonté de la France de respecter ses obligations au regard du Traité sur le commerce des armes et de la Position commune de l’Union européenne sur les exportations d’armes » Aymeric Elluin, chargé de plaidoyer armes à Amnesty International France.
  • Documentaire “Mon pays fabrique des Armes” La France, ce si discret marchand d’armes L’industrie française de l’armement, ce sont cent soixante-cinq mille emplois, quatre mille PME et 6,9 milliards d’euros de commandes émanant de pays étrangers en 2017. Pendant le quinquennat Hollande, sous l’impulsion de Jean-Yves Le Drian, alors ministre de la Défense, la France s’est hissée du 5e au 3e rang du classement des plus gros exportateurs d’armes au monde. En 2015, Dassault vend ses vingt-quatre premiers avions Rafale à l’Egypte. un Etat qui étrangle sa population à coups de disparitions forcées et de cybersurveillance. Le régime autoritaire du maréchal al-Sissi devient alors le premier client de l’Hexagone. et la France s’est rendue complice de la répression sanglante des manifestations (2013) par ses ventes d’armes  2015, le montant global des commandes passées à la France est multiplié par quatre, pour atteindre 17 milliards d’euros. Au sein de l’État, qui arbitre lorsqu’il s’agit de vendre à des régimes suspectés de crimes de guerre ? À quoi la realpolitik nous contraint-elle ? Dans le reste de l’Europe, la société civile réagit à cette question. Si les armes sont si cruciales pour l’emploi des Français, si elles participent autant à l’indépendance de notre pays, pourquoi y sont-elles un angle mort du débat public ?

FRANCE / LIBERTE D EXPRESSION

  • Gilets Jaunes: Histoire d’une répression d’Etat”, Un documentaire pour comprendre, il permet de revenir en profondeur sur les stratégies de maintien de l’ordre et leur cortège de brutalités policières en réponse au mouvement social des Gilets jaunes, lui-même accompagné de violences et dégradations. Un film très fouillé, documenté et inquiétant, dont le propos rejoint nombre de nos préoccupations exprimées depuis décembre 2018. Amnesty France organisera autour de ce film des projections et rencontres partout en France dans les prochains mois.
  • Procès en Appel de Leon Torondel pour un tweet: En septembre, ce défenseur des droits des migrants pour avoir publié sur Twitter la photographie de policiers se tenant au-dessus d’une des nombreuses personnes régulièrement expulsées des campements informels de Calais. lors de son appel, l'avocat de Loan Torondel a demandé l'annulation de sa condamnation. La décision du tribunal est attendue pour le 24 juin. Son procès illustre la façon dont les défenseurs des droits humains qui viennent en aide aux personnes migrantes sont harcelés et criminalisés. Les lois relatives à la diffamation qui entravent les critiques légitimes à l’encontre des représentants de l’État sont contraires au droit à la liberté d’expression. Les autorités doivent arrêter de harceler les défenseurs des droits humains par le biais du système judiciaire.

DROITS DES FEMMES: Entretien mensuel avec Jacqueline Deloffre responsable de la commission droits des Femmes Pour AI France. (a 35min du Podcast).

  • Avec l’Allemagne, la France est le pays européen avec le nombre le plus élevé de féminicides.(59eme depuis Janvier 2019)  Nous nous sentons tellement démunies face à ces drames. Tellement en colère. Parce que si nous avons des lois, ce qui fait cruellement défaut, c’est l’accueil. C’est une revendication que nous avons formulé il y a déjà une dizaine d’années.
  • Une autre raison d’être en colère. l’adoption par le Sénat de l’Alabama,  mardi 14 mai, d’une mesure qui rend illégaux presque tous les avortements, même en cas de viol, même en cas d’inceste ….. La mesure votée en Alabama est la dernière d’une série d’interdictions de l’avortement visant à priver des personnes de leurs droits reproductifs. Elle assimile l’avortement à un homicide et prévoit une peine de 10 à 99 ans de prison pour les médecins le pratiquant, sauf en cas d’urgence vitale pour la mère ou d'« anomalie létale » du fœtus…
  • Des femmes manifestent un peu partout dans le monde pour leurs droits, mais dans certains pays, cet engagement leur vaut des peines de prison: Le cas de Nasrin Sotoudeh,  Narges Mohammadi qui purge une peine de 16 ans pour avoir lutter pour l’abolition de la peine de mort. Un rassemblement est prévu Jeudi 13 mai: appelle a manifester avec toutes les organisations féministes.
Tous les podcasts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *