la révolution sera féministe

Dérives Relativistes: dangers pour les droits des femmes 22-07-19

Télécharger le podcast
  1. Dangers des Dérives Relativistes pour les droits des femmes qui gagnent sournoisement aussi bien le monde médiatique qu’universitaire et militant ( sabotage des luttes féministes : manifestation de soutien pour Nasrim Sotoudeh - Avocate iranienne condamnée a 33 ans de prison et 148 coups de fouet pour avoir défendu des femmes manifestant contre le port du voile en Iran- organise par Amnesty International avec en tête de cortège une salariée Amnesty voilée ! soutien du Planning Familial au sexisme islamique :manifeste pro-burkini du planning familial et tribune de libération… )
  2. Histoire et signification du Voile. Le Voile est commun aux trois religions monothéistes. c’est un marqueur de soumission de la femme à l’homme. L’Église s’en servira à l’égard des femmes, pour les considérer comme des créatures inférieures par nature et selon le droit. C’est Saint Paul qui, le premier, a imposé le voile aux femmes en avançant des arguments strictement religieux. On voit qu’à l’origine, le voile est utilisé comme un instrument de ségrégation qui fait de la femme un être inférieur, non seulement vis-à-vis de l’homme mais aussi de Dieu. Il est intéressant de noter que ce passage des Corinthiens est repris aujourd’hui par la plupart des sites islamistes qui font l’apologie du foulard. C’est la Révolution iranienne de 1979 qui entraîne la généralisation du voile.
  3. Hommage aux combattantes du Voilement: de Téhéran à Khartoum, de Kaboul à Casablanca, chaque jour des femmes sont violées, vitriolées, assassinées, fouettées ou licenciées parce qu’elles ne se sont pas couvert le visage et le corps.
  4. Valeurs du féminisme historique (aujourdhui dit “radical”) face aux pseudo-feminismes de matrice libérale qui réhabilitent les institutions patriarcales de contrôle des femmes (voile, prostitution…) Francine Sporenda “Pour certains de ces féminismes, leur degré de contradiction interne est tel qu’on peut même parler de « féminisme oxymore » : l’absurdité qu’il y a à enraciner leur projet d’émancipation dans des idéologies millénaires de contrôle des femmes, comme les religions patriarcales, devrait sauter aux yeux. Mais en cas de doute, il existe pourtant un critère simple qui permet de faire le tri dans cette prolifération de féminismes : soutenir des institutions ou pratiques dangereuses ou dommageables pour les femmes exclut par définition du féminisme”
  5. Références:
Tous les podcasts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *