Libre Debat

2019-11-06-Libre Débat

Télécharger le podcast
L'émission qui ne fait pas d'histoire(s) Nous sommes en 1944. Le débarquement en Normandie a eu lieu en Juin 1944. Le débarquement en Provence en Aout 1944. La libération du territoire ne s’est pas faite en une seule fois. Ça a pris du temps ; plus ou moins long. C'est une période assez floue. C’est dans ce contexte que les comités départementaux de libération ont pris le pouvoir. C’est la mise en place des commissions de d’épuration. Ces comités ont collecté les dénonciations de collaborateurs et organisé les arrestations. On le sait parce que ce sont ces comités qui ont recensés les personnes arrêtées. On retrouve ces informations dans des documents qui ont été transmis aux Hautes Cour de justice. Ce qui atteste d’un lien constant avec les instances de l’Etat provisoire. Nous ne voulons pas faire un cours d’histoire. Nous voulons questionner et interroger l’histoire. Dans cet épisode nous nous demander pourquoi la « vindicte populaire » prend autant de place dans nos mémoires. A travers nos lectures et nos recherches, il apparaît quelques pistes de réponses ; et si ce n’était pas un enieme outil de propagande de la libération qui voudrait reconstruire une cohésion nationale ? Hier autour de Pétain aujourd’hui autour de De Gaulle. Pour se faire le meilleurs moyens d’unifier la population est de la fédérer autour de « l’évènement spectaculaire » La chasse aux collabos d’un côté, le corps des femmes de l’autre. Pour en savoir plus : Documents transmis aux Hautes Cour de justice par les Comité de Libération : http://www.archivesdepartementales.puydedome.fr/n/la-tonte-des-cheveux-punir-les-femmes/n:104 "La boule à Z* ep.1 : "Collaboratrices horizontales" vs "Unité nationale", les tontes punitives." : http://www.radiorageuses.net/spip.php?article451 Fabrice Virgili, "La France « virile ». Des femmes tondues à la Libération" : https://www.cairn.info/revue-d-histoire-moderne-et-contemporaine-2002-4-page-194.htm#
Tous les podcasts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *