la révolution sera féministe

L’engagement féministe de Naëm Bestandji / Catherine Beaunez Dessinatrice de Presse et d’humour 08-01-2020

Télécharger le podcast
  1. L’engagement féministe et laïque de Naëm Bestandji. Son vécu personnel (double culture, française et tunisienne, laïque et musulmane), son expérience professionnelle (IL a longtemps travaillé dans le domaine socio-culturel auprès des enfants et adolescents des quartiers populaires) puis militante (participation au développement du mouvement "Ni Putes Ni Soumises”), sa formation en Histoire ainsi que ses recherches et réflexions l’ont amené à agir aujourd’hui avec sa plume pour contribuer à informer et sensibiliser “sur les dangers de l’intégrisme religieux, et de l’islam politique en particulier, dont les femmes sont toujours les premières victimes. Il alerte sur une double menace : “celle de l'extrême droite musulmane et celle de l'extrême droite traditionnelle qui se nourrissent l'une de l’autre. Les musulmans qui refusent l'islamisme ont été abandonnés par une partie de la gauche au profit de leurs représentants auto-proclamés d'extrême droite qui militent pour l'obscurantisme de leur religion”. “L'obsession sexuelle de ses acteurs est telle, leur sexisme et leur patriarcat si développés, qu'ils ont fait du corps des femmes leur champ de bataille, du voile leur symbole identitaire et politique, outil principal de leur propagande. Par ce moyen, associé à la victimisation et à la rhétorique d’inversion, les islamistes trouvent des alliés non musulmans qui se font les relais, les attachés de presse, les agents du sexisme politique et assurent ainsi une plus grande efficacité dans la conquête idéologique de l’islamisme”. 
  • Des musulmanes répondent a Edwy Plenel et dénoncent une rhétorique fumeuse et expriment leur profond désaccord.  ''J'ai moins peur des extrémistes religieux que des laïques qui se taisent", Charb. Je rajouterai que les laïques qui parlent en harmonie avec les extrémistes religieux sont encore plus effrayants 
2. ma Rencontre (interview) avec Catherine Beaunez (lors du dernier FIDEP à l’Estaque) l’une des premières femmes du dessin de presse et d’humour (feministe!) en France.

Références

Tous les podcasts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *