la révolution sera féministe

Chanson sans peur (des Feminicideurs, des Prostituteurs) 10-06-2020

Télécharger le podcast

En 1ère partie Actualités sur Inégalités. IVG, Mutilations Génitales Féminines..

2ème partie: Sur la violence patriarcale des féminicideurs (Mexique, Amérique Latine, France…) et du Système Prostituteur. Qui se cache derrière les pro "travail du sexe”?.

L'apologie de l'exploitation des personnes prostituées, banalisant les violences qu'elles subissent par l'appellation «travail du sexe». C'est une supercherie mise en place par ceux qui exploitent ce commerce, qu'ils soient proxénètes, maffieux, ou clients.

l'achat d'actes sexuels est une prérogative masculine d’appropriation du corps des femmes, un cumul de plusieurs dominations : masculine, de classe et raciste. Cette prérogative fondement de la culture du Viol est celle qui alimente le commerce du sexe. Cette extrême violence subie par les femmes prostituées (4 fois plus de feminicides, terribles traumatismes physiques et psychiques entrainant la dissociation) légitime toutes les violences faites aux femmes (elle l’a bien cherche, c’est une pute) . Grâce à nos actions et à nos luttes, une loi interdisant l'achat d'actes sexuels a été votée en 2016. Cette loi pénalise le client-prostitueur et a permis l'annulation de la pénalisation pour racolage mais tous les lobbyes pro-sexe (STRASS , Amnesty International,  Médecins du Monde, “féministes” neo-liberaux …) continuent

une propagande mensongère sur la réalité de la prostitution en niant les violences du système Prostituteur, et en faisant croire que la loi est néfaste aux prostituees qui “choisiraient” librement ce “metier”  et continuent leur campagne en faveur de la “reglementation” :

🇩🇪 En Allemagne, pays #réglementariste depuis 2002 et donc dans lequel le #proxénétisme et les #bordels sont légaux : 400 000 prostituées mais seules 33 000 sont déclarées car l'immense majorité des personnes concernées sont étrangères et sans papier, victimes de la traite des êtres humaines.

💰 Un chiffre d'affaire de 15 milliards d'euros par an, malgré cela de nombreuses femmes en situation de prostitution se sont retrouvées sans ressource, à la rue, mises dehors par les proxénètes pendant la crise du Covid 19. Pourtant ce chiffre d'affaire a #quadruplé depuis la légalisation du proxénétisme et des bordels, alors, à qui profite cet argent si visiblement ce n'est pas à elles ?

📌 Le modèle règlementariste ne protège pas les personnes prostituées mais assure au contraire une paisible exploitation du corps des femmes aux proxénètes et autres gérants de bordels avec formule "à volonté" et garantit aux hommes, une validation sociétale, juridique et étatique de la domination masculine : "Allez-y, vous y avez #droit".

❗️ Alerte #Fake #News : Le modèle #abolitionniste 🇸🇪 suédois et 🇫🇷 français n'interdit pas la #prostitution mais bien le #proxénétisme et l'#achat de services sexuels. Le modèle abolitionniste consiste à clamer haut et fort que les femmes ne sont pas des marchandises ni des biens consommables. Que les hommes ne peuvent pas par le pouvoir de leur argent s'absoudre de l'exigence du désir, du plaisir, du respect de l'autre ni se soustraire au rapport d'égalité et de réciprocité qui devrait toujours être le pré-requis de tout rapport affectif et sexuel : C'est précisément ça la fin de la #culture du #viol.

Le modèle #abolitionniste est également le seul à prévoir des #parcours #de #sortie de la prostitution avec l'allocation d'une aide mensuelle et la possibilité d'être logée. Militons pour que ces parcours de sortie soient améliorés et bénéficient de plus de financement et surtout pas pour leur disparition comme le voudrait le modèle #règlementariste.

#PlusDePasseDroit sur le corps des femmes : ni les producteurs de cinéma, ni les réalisateurs, ni les chanteurs, ni les hommes politiques, ni les photographes, ni les professeurs, ni les maris, ni les pères ; ni les #clients : Plus aucun homme ne doit avoir de droits et d'autorité sur nos corps que ce soit par le "devoir conjugal", le chantage, la manipulation, la violence, le pouvoir ou le papier froissé d'un billet.

Références

  • Confinement et après Covid-19 : le risque d'excision en hausse, les associations donnent l’alerte ici
  • Chanson sans peur contre les féminicideurs (par Ana Minski) Publié le 13 avril 2020
  • Qu’est-ce que le STRASS ? ici
  • La prostitution selon Amnesty International  Ici
  • Quand Amnesty International endosse l’industrie du sexe, ce sont les femmes autochtones et de couleur qui paient la note. [Par Cherry Smiley] ici
  • PROSTITUTION : INTERVIEW DE FIJI PHOENIX LA PEDOCRIMINALITE FAIT TOUT LE TRAVAil ici Par Francine Sporenda
  • LA THÉORIE DU “CHOIX”?? DANS LA PROSTITUTION - "ÉCOUTONS LES CONCERNÉES" - Daria Khovanka ICI
Tous les podcasts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *