Sur la Piste / Par la Bande

“Jeunesse, jeunesses”

Télécharger le podcast
PODCAST MANQUANT Décembre 2016, nouvelle semaine “La radio par et pour l’éducation populaire” avec les Cemea Paca. Cette fois, Sur La Piste / Par La Bande rencontre un groupe de stagiaires BAPAAT, l’équivalent CAP de l’animation professionnelle. Pendant 4 jours, on écoute des émissions, on discute, on se questionne, on s’entraine à interviewer, on écrit… Petit à petit, on fabrique ensemble une émission de radio, qui aura lieu en direct le vendredi, dans les locaux de Radio Galère. Cette fois, c’est le thème de « la jeunesse », puis « des jeunesses » qui émerge. Dans ce podcast, pour leur toute première fois à la radio, le groupe partage avec vous une partie des réflexions qu’ils et elles ont travaillé et confronté. Avec une proposition musicale d’Hadjira – Kery James feat. Grand Corps Malade & Zaho – Je m’écris. On y discute des idées reçues et imaginaires sur les jeunesses d’aujourd’hui, des influences réelles ou supposées, de réalités vécues, d’expériences d’orientation et d’accompagnement à l’insertion, d’étiquetage et de délaissement des jeunesses des quartiers populaires, du rôle des anim’ et autres accompagnant.es. Yanis, Hedi, Frédéric et Sabrina sont interviewé.es par Hadjira et Nouria, à propos de l’orientation scolaire et professionnelle, à laquelle ils et elles ont été confronté.es il n’y a pas si longtemps. Frédéric a eu envie de partager son point de vue sur l’influence que la télé-réalité peut avoir sur la jeunesse. Astrik a ouvert la discussion : « la jeunesse de maintenant », soit-disant pire que « celle d’avant »! à chaque génération, le même discours! Issouf (aka Torpé) & Sabrina apportent leurs pierres à la réflexion. En toute fin d’émission, avant les dédicaces, un autre thème est abordé. La France a-t-elle oublié les richesses de l’immigration? Sabrina se pose la question, et donne la parole à Astrik, stagiaire en formation, anciennement professeur de littérature en Arménie et réfugiée politique.
Tous les podcasts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *