Enquête d’un cinéma

Numéro Zéro oeuvre au décloisonnement de toutes formes de cinéma en lien à la recherche infinie de ce peuple qui manque1. De la production à la mise-en-place de lieux de cinéma là où il n’y est pas, Numéro Zéro s’attache à croiser les expériences et à inventer de nouvelles formes de co-réalisations.

Numéro zéro est un peu le niveau zéro du cinéma selon Eustache, son équation première :
 pour faire un film, il suffit d’une personne qui raconte une histoire à une autre.

1« Ce constat d’un peuple qui manque n’est pas un renoncement au cinéma politique, mais au contraire la nouvelle base sur laquelle il se fonde, dès lors, dans le Tiers-Monde et les minorités. Il faut que l’art, particulièrement l’art cinématographique, participe à cette tâche : non pas s’adresser à un peuple supposé, déjà là, mais contribuer à l’invention d’un peuple. »
Gilles Deleuze, L’Image-Temps, Editions de Minuit, 1985.

 

Collectif


Horaires

  • Les 1ers Lundis des mois paires de 21h30 à 23h00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *